Stella Dallas de King Vidor (1937)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Stella Dallas de King Vidor (1937)

Message par Invité le Dim 25 Aoû 2013 - 17:07

Mélodrame de la période américaine classique - et remake d'un film muet d'Henry King - le film est assez remarquable et a donné lieu à une multitude de commentaires pour sa fin plutôt paradoxale. Stanley Cavell l'a intégré à sa théorie du mélodrame de la femme inconnue - le premier d'entre eux, historiquement, dans son analyse du reste - lui-même dérivé de la comédie du remariage.

Je trouve qu'il y a quelque chose d'assez passionnant de la part de Cavell de tirer de l'expérience de la vision de ces films hollywoodiens une construction en genres pour en tirer une philosophie de l'humain. Ici il fait une analyse assez confondante de cette femme non reconnue et de la question, encore, mais sous un autre angle, lié au système même du cinéma de l'époque, du mariage.

J'avais perçu certains aspects réflexifs du film dont il a eu l'art ensuite, lui, de tordre les prolongements pour en tirer des vérités très stimulantes.

Il n'empêche, il est américain et s'intéresse au cinéma américain, classique qui plus est. Mais je parierais que Visconti a vu ce film avant de s'engager dans Bellisima qu'Adeline avait signalé, pour des thèmes voisins : le rapport mère-fille, l'attrait stérile du monde du cinéma et la recherche opiniâtre de soi, de sa vérité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum