O.H.M.S. (Raoul Walsh - 1937)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

O.H.M.S. (Raoul Walsh - 1937)

Message par adeline le Dim 2 Juin 2013 - 9:07

{0} a écrit:
Mise en scène correcte mais récit assez décousu et déroutant. Walsh commence comme un film noir, poursuit dans la comédie, et termine dans le film de guerre (héritage des histoires multiples montées en parallèle de certains scénarios du muet ?). Malheureusement, chaque genre est survolé et assez peu attrayant, laissant l'impression d'une tambouille qui rappelle le roman de gare dans lequel les genre littéraires se télescopent sans jamais vraiment trouver de cohérence interne. L'objectif de Walsh pourrait être de faire, à partir de son personnage principal, une description caustique de l'armée américaine comme ramassis de mecs paumés ou planqués. D'où les (trop) longs plans d'ensemble de défilés en superposition dans lesquels apparaît, au milieu, le personnage de bon à rien qui s'y est incrusté. Il jouerait là comme paradigme de l'ensemble. Les bons sentiments apparaissent quand même à la fin, lorsque le type meurt mais devient au passage un héro de guerre. En définitive, le message est plutôt conventionnel : l'armée fait - parfois malgré eux - de vauriens des bons gars. Film particulièrement racisme envers les chinois, suivant les représentations stéréotypées de l'époque (des ruelles glauques du film noir au début où ils sont les fourbes auteurs du meurtre au début, jusqu'au champ du film de guerre de la fin où les colons viennent les massacrer gaiement chez eux).

adeline

Messages : 3000

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum