Jeune et jolie d'Ozon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Jeune et jolie d'Ozon

Message par Invité le Sam 24 Aoû 2013 - 19:05

Ozon déploie avec une grande originalité sa thématique, jeune, jolie/vieux, moche soit mort ou vif, tout en l'arrosant copieusement d'un sentimentalisme à deux balles dont d'horribles chansons de Françoise Hardy ponctuent les quatre saisons du film.

Oui le film se déroule sur quatre saisons, l'année des dix-huit ans, de la candidate au dépucelage, qui, ma fois continue sur sa - mauvaise - lancée. Quatre saisons mais aucun jour de pluie, toujours soleil, ça n'a pas d'importance, c'est complètement insignifiant et jamais n'est laissée au film comme au personnage la possibilité de dépasser l'immédiateté, le vécu, qui deviennent vite insupportables, pour prendre un peu de recul et s'ouvrir à une once de balbutiement de frisson esthétique.

Mais franchement qu'en a t'on à faire du guide de survie de la famille selon Ozon ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum