Vu (lu, entendu) où l'on parle de tout sauf de films

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Vu (lu, entendu) où l'on parle de tout sauf de films

Message par Invité le Mer 4 Juin 2014 - 18:13

Après la droite décomplexée, l'extrême-droite extrêmement décomplexée:




Le maire de Béziers, Robert Ménard, a pris la décision de remplacer l'étude surveillée de 7h35 à 8h30 le matin en primaire par un simple accueil, et de réserver celui-ci aux enfants dont les deux parents travaillent. L'opposition tempête.

Lui parle de simples "économies", l'opposition, elle, crie à la discrimination. Le maire de Béziers, Robert Ménard, élu avec le soutien du FN, a annoncé lors du dernier conseil municipal une nouvelle règle pour les 54 écoles primaires de la ville: à partir de la rentrée prochaine, les activités périscolaires seront réservées aux enfants dont les deux parents travaillent. Exit les autres écoliers.

Dans les faits, cette nouvelle réglementation concerne uniquement l'étude surveillée de 7h35 à 8h30 le matin, que le maire a supprimée. Désormais, il n'y aura qu'un simple "accueil" des petits élèves avant le début des cours, à condition que les parents montrent patte blanche à travers un contrat de travail. Une règle qui concerne déjà l'école maternelle, et qui jusqu'à présent n'avait pas créé de polémique, assure-t-on à la mairie.

Joint par BFMTV.com, Robert Ménard assume avec virulence cette décision. "Actuellement, seuls 320 élèves sur 6.500 assistent à l'étude surveillée. Voilà pourquoi je la supprime. Quant à réserver l'accueil aux enfants de parents qui ont un emploi, cela me semble être une évidence. Je ne crois pas qu'il y ait des tonnes de rendez-vous pour des entretiens d'embauche avant 8h30! Et si le cas se présente, nous accorderons évidemment une dérogation ponctuelle pour accueillir l'enfant."


Aimé Couquet, conseiller municipal d'opposition à Béziers, et membre du PCF, est celui par qui la révolte gronde sur ce sujet. Vendredi dernier, l'élu a écrit au sous-préfet. Il souhaite l'intervention de l'Etat sur cette délibération et sur deux autres, qu'il juge contraires à la loi. "Le service public doit être le même pour tous! Le Conseil d'Etat a statué là-dessus le 10 mai 1974. Je souhaite que le tribunal administratif juge cette règle qui vise, encore et toujours, à pointer du doigt ceux qui ne travaillent pas", regrette l'homme politique, joint par BFMTV.com.

Pourquoi le maire a-t-il pris une telle décision? "Je veux faire des économies dans cette ville", plaide Robert Ménard, "et je le fais dès que je juge qu'une dépense est secondaire. Là, nous n'aurons plus à payer des enseignants le matin pour assurer cette heure d'étude, qui au fond, ne sert pas à grand-chose. Les élèves n'ont pas envie de faire des devoirs à 7h35".

Pourtant, dans le domaine de l'éducation, Robert Ménard ne fait pas des économies sur tout. En effet, le maire de Béziers vient de décider d'une nouvelle dépense: celle qui permettra de financer la fabrication de blouses pour les élèves qui le souhaitent, brodées du blason de la ville. "Ca, je pense que c'est nécessaire, notamment pour gommer les inégalités sociales entre les écoliers", nous confie le maire. Etrange lorsqu'il s'agit en même temps de barrer l'accès à l'étude surveillée du matin aux enfants de chômeurs.

A lire aussi

   Béziers: Robert Ménard, nouveau maire, interdit le linge au balcon
   Béziers: quand Robert Ménard agace le FN
   Couvre-feu: Ménard veut assurer la "tranquillité" à Béziers
   Béziers: Ménard décrète un couvre-feu pour les moins de 13 ans



http://www.bfmtv.com/politique/beziers-enfants-chomeurs-prives-daccueil-a-lecole-8h30-785877.html




" A la suite d'un voyage au Japon où il découvre le club de la presse de Tokyo avec trois autres journalistes politiques de Montpellier (Rémy Loury, Jacques Molénat et Émilien Jubineau) et s'affirmant choqué par la couverture médiatique des conflits dans le Tiers monde, Robert Ménard fonde Reporters sans frontières le 25 juin 1985 à Montpellier avec ses trois confrères, ainsi que Rony Brauman et Jean-Claude Guillebaud. Il bénéficie en outre du soutien de François Mitterrand et de Jean-Michel Du Plaa, conseiller général PS de l'Hérault et chef de cabinet du président du conseil général Gérard Saumade. Après avoir tenté dans un premier temps d'orienter l'association dans la lutte contre l'indifférence des médias dans les conflits perçus comme marginaux16, il réussit à en faire l'une des plus grandes organisations de défense de la liberté de la presse dans le monde. Il déclare avoir été interdit de séjour dans de nombreux pays comme la Tunisie, Cuba, la Turquie, l’Algérie ou le Burkina Faso, du fait de ses prises de position en faveur de la liberté de la presse.
[...]
Robert Ménard est promu chevalier de la Légion d'honneur le 23 mars 2008 sur proposition de Bernard Kouchner. "


Dernière édition par syndic des dockers le Mer 4 Juin 2014 - 19:11, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu (lu, entendu) où l'on parle de tout sauf de films

Message par Invité le Mer 4 Juin 2014 - 18:53

A Toulon tu as aussi le FN qui veut remplacer la place Mandela sous prétexte que Raoul Salan n'a pas la sienne (et pourquoi pas Francis Bout de l'An pour le même prix?).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu (lu, entendu) où l'on parle de tout sauf de films

Message par Invité le Mer 4 Juin 2014 - 19:07

C'est le balancement du "je" (qui décide) au "nous" (le même nous qui paye trop et décide d'être ponctuellement humain ou pas) qui fait peur.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu (lu, entendu) où l'on parle de tout sauf de films

Message par Invité le Mer 4 Juin 2014 - 19:43

Arrêtés précédents de Ménard Robert.


En marge de la présentation des cartels de la Feria 2014, le maire de Béziers, Robert Ménard, a annoncé son intention de prendre un nouvel arrêté. Cette fois, il interdira les manifestations anticorrida à proximité des arènes.
"On manifeste tant qu'on veut mais loin des arènes. On a le droit de ne pas aimer la corrida mais on n'a pas le droit de priver ceux qui l'aiment d'assister à ce qu'ils aiment, à ce qui est cher à notre région. Tant que je serai maire de Béziers, ce sera comme ça dans notre ville" a martelé Robert Ménard.

http://www.midilibre.fr/2014/06/03/beziers-robert-menard-veut-interdire-les-manifestations-anticorrida,1000879.php






Après le couvre-feu des mineurs, ou la chasse aux crottes de chien, la mairie de Béziers s'attaque désormais aux cordes à linge. La mairie, dirigée par Robert Ménard, soutenu par le Front national, a pris un arrêté interdisant d'étendre en journée le linge aux balcons et fenêtres donnant sur les rues du centre-ville.
« Par arrêté municipal du 19 mai 2014, il a été décidé d'interdire d'étendre du linge aux balcons, fenêtres et façades des immeubles visibles des voies publiques. Les immeubles participent pleinement à la perception et à la qualité environnementale du domaine public, les façades ont un impact important sur l'attractivité économique et touristique de la ville et notamment en matière d'ordre esthétique », indique le texte de la mairie.
INTERDIT DE BATTRE DES TAPIS
L'arrêté municipal, qui s'applique dans le secteur sauvegardé de la ville, précise qu'il est possible de sortir son linge entre 22 heures et 6 heures du matin. Le texte prévoit aussi une interdiction « de battre les tapis par les fenêtres après 10 heures du matin ». Selon la mairie, les personnes qui seront prises « en infraction avec les dispositions de l'arrêté seront passibles d'une amende », dont le montant n'a pas été communiqué.
Fin avril, un mois après la victoire du candidat d'extrême droite Robert Ménard, la mairie de Béziers avait déjà annoncé un couvre-feu entre 23 heures et 6 heures pour les mineurs de moins de 13 ans dans l'hyper-centre et dans le quartier populaire de la Devèze. Il s'était également attaqué aux incivilités en instaurant une verbalisation de 35 euros pour les déjections canines et des sanctions contre le stationnement illicite à compter du 1er mai.

http://www.lemonde.fr/politique/article/2014/05/20/a-beziers-robert-menard-interdit-d-etendre-le-linge-aux-fenetres_4422481_823448.html




le maire de Béziers, proche du FN, a annoncé en conseil municipal qu'il souhaitait distribuer des blouses au écoliers. Elles seraient offertes à tous les enfants des écoles maternelles et du primaire, publiques et privées, ne seraient pas imposées et porteraient le blason de la ville, a précisé le site internet du Midi Libre .
Selon l'élu PS Jean-Michel Du Plaa, Robert Ménard aurait expliqué qu'il s'agissait là d'un hymne à l'école de la IIIe République. Un hommage aux instituteurs également appelés hussards noirs, connus pour leur acception très patriotique, parfois nationaliste de l'enseignement et pour des méthodes aujourd'hui jugées brutales avec les enfants.
Soutenu par le Rassemblement Bleu Marine et victorieux lors des dernières élections municipales, Robert Ménard a parfois pris ses distances avec le parti de Marine le Pen, qui lui a reproché son entourage trop radical. Le 7 mai dernier, Louis Aliot, le vice-président du FN, s'agaçait des distances que Ménard prend régulièrement avec le Front national. «C'est vrai qu'il y a peut-être une certaine contradiction en disant «je ne suis pas» comme s'il avait en face de lui un épouvantail, tout en prenant à son cabinet des gens qui sont beaucoup plus, beaucoup plus radicaux que ne le sera jamais le Front National», avait-il déclaré sur France Culture. Une tension que les deux hommes ont par la suite pris soin d'apaiser.

http://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/insolites/2014/05/27/25007-20140527ARTFIG00398-des-blouses-a-l-ecole-l-hymne-de-menard-a-l-ecole-de-la-iiie-republique.php


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu (lu, entendu) où l'on parle de tout sauf de films

Message par adeline le Dim 8 Juin 2014 - 10:44

Via Baldanders sur enculture (merci à lui), deux séries de photos qui font froid dans le dos…

Centres commerciaux abandonnés :

http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20140530_003#photoset

Detroit avant et après :

http://www.slate.fr/story/88145/regardez-degradation-detroit-quelques-annees-google-street-view

adeline

Messages : 3000

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu (lu, entendu) où l'on parle de tout sauf de films

Message par Invité le Mer 18 Juin 2014 - 14:37

Comme le FN ne promet qu'une seule chose, l'ordre public, qu'il vend aux prolétaires en échange de leur renoncement aux espoirs de croissances économique (cela reste un parti de boutiquiers et de notables qui traitent leur électeurs comme une clientèle, ni plus ni moins que les autres) et au renoncement au moindre effort pour s'identifier et agir eux-mêmes en tant que classe, ses cadres se permettent à la fois de condamner les individus qui ont commis le lynchage de l'adolescent Rom, tout en déculpabilisant en même temps d'avance ceux qui serait tenté de reproduire l'acte. Lu sur les commentaires des lecteurs du Monde (probablement un cadre qui lui même colportait des fausses rumeurs): ce sont les laxistes et les promoteurs de la coexistence qui ont du sang sur les mains, mais pas eux.
Ils pourront ensuite tabler sur le cynisme de leur propre électorat pour lui revendre plus cher cet ordre public qu'ils sont les premiers à menacer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu (lu, entendu) où l'on parle de tout sauf de films

Message par Dr. Apfelgluck le Mer 24 Sep 2014 - 15:59

http://www.laliberte.ch/news/plus-de-600-acteurs-culturels-de-suisse-s-engagent-en-faveur-de-la-palestine-257365#.VCLphhbJeWF

Du chanteur Pascal Auberson au créateur de Titeuf, Zep, en passant par les réalisateurs Jean-Luc Godard, Fernand Melgar, Nicolas Wadimoff Francis Reusser et Alain Tanner, ou encore François Rochaix, Michel Bühler, Florence Heiniger, Anne Cuneo, Laurent Nicolet, Nicolas Couchepin et Pascal Bernheim: ils sont plus de 630 (la liste complète des signataires peut être consultée en suivant ce lien) a avoir signé une «Déclaration de solidarité des artistes et acteurs culturels de Suisse avec la Palestine». Cet appel (lire son contenu ci-dessous) demande la levée du blocus de la bande de Gaza et le démantèlement du mur et des colonies israéliennes en Cisjordanie.

Dr. Apfelgluck

Messages : 470

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu (lu, entendu) où l'on parle de tout sauf de films

Message par Dr. Apfelgluck le Mer 1 Oct 2014 - 9:04



Plus marquant encore que la présentation de Peres en une sorte de Gandhi numéro 2, génie incompris avec les belles phrases et aphorismes prêt à l'emploi , c'est le "jeunisme" de ce clip. Hormis Peres et la matrone du Pôle Emploi local, il n'y a guère de personnes de plus de 35-40 ans à l'écran. Une nation jeune, dynamique etc... Promouvoir la paix, la construction et la croissance tout cela pour montrer la "jeunesse du vieil idéal". La dernière séquence se déroule dans une terre promise "vierge" à bâtir.

Dr. Apfelgluck

Messages : 470

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu (lu, entendu) où l'on parle de tout sauf de films

Message par Invité le Dim 5 Oct 2014 - 16:48

oui c'est un clip très intéressant. En cherchant sur le net, on apprend que le producteur est la petite fille de Peres, journaliste et satiriste à Haretz. Plutôt étrange que les femmes y soient représentées de manière si machiste lol.
Il a été montré en avant première à l'atlantic council: une organisation aux visée très larges semble t il (http://www.atlanticcouncil.org/about), ainsi qu'à l'ADL, l'anti-Defamation League  (dont les méthodes sont parfois discutables, fichage d'opposants à la politique israélienne etc, si on en croit wikipedia pirat ), où Peres à reçu un prix quelconque: lors de la même réunion, et à la suite, un responsable de google a fait un beau discours sur les possibilités de stopper les propos haineux sur le net avant même qu'ils n'apparaissent lol, le meilleur des mondes.
C'est donc, ce clip, un objet éminemment politique. La paix qu'il propose se fait en appropriant la terre? c'est plutôt hypocrite lol et l'idéal d'égalité à l'intérieur de la société israélienne est bien loin du tracé des frontières.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu (lu, entendu) où l'on parle de tout sauf de films

Message par BK le Sam 8 Nov 2014 - 11:12

Qui a supprimé mes posts ?

BK

Messages : 173

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu (lu, entendu) où l'on parle de tout sauf de films

Message par wootsuibrick le Mar 20 Jan 2015 - 15:17



slimfast a écrit:j'ai discuté le bout de gras avec un compatriote marié à une japonaise qui me disait qu'avant l'introduction des européens au japon sexuellement ils n'étaient pas du tout policés et que la nudité n'était pas tabou.
Ils pouvaient le soir sortir la bassine devant chez eux et se laver à poil en taillant la bavette au voisin qui faisait de même.

Quand à la crudité de la chair il explique ça par l'influence bouddhiste et le fait que la chair et sa putréfaction induit la mortalité des choses ( comme les vanités chez nous ). Ca ne m'a pas convaincu.

Bah en faite y a des descriptions chez Pierre Loti de  ces séances de bains en extérieur, sans crainte de la nudité.
Puis y a la tradition des onsen, qui continue... mais jamais rentré dedans.

edit : je viens de me rendre compte que je réponds là à un message qui date de quelques années...

wootsuibrick

Messages : 1835

Voir le profil de l'utilisateur http://mondesducinema.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu (lu, entendu) où l'on parle de tout sauf de films

Message par librebelgique le Mar 9 Juin 2015 - 10:35

En 10 livres et une phrase ... sur le livre, Borges :

-Fervor de Buenos Aires
-Evaristo Carriego
-Histoire universelle de l'infamie. Histoire de l'éternité
-Fictions
-Six problèmes pour Isidro Parodi
-L'aleph
-Enquêtes
-L'auteur et autres textes
-Sept nuits
-Ultimes dialogues, Nouveau dialogues

La phrase, tirée de l'Arioste et les Arabes : "personne ne peut écrire un livre ; pour qu'un livre existe véritablement, il faut l'aurore et le couchant, des siècles, des exploits, la mer qui sépare et qui unit".


en 1943, photographié par Gisèle Freund.

librebelgique

Messages : 253

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu (lu, entendu) où l'on parle de tout sauf de films

Message par librebelgique le Jeu 11 Juin 2015 - 9:09

une blague récurrente dans l'édition ; la question, où trouver Les mémoires de Champlain ? appelle invariablement la même réponse : les mémoires de Champlain sont épuisés. waf waf

librebelgique

Messages : 253

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu (lu, entendu) où l'on parle de tout sauf de films

Message par Invité le Jeu 11 Juin 2015 - 12:20

librebelgique a écrit:une blague récurrente dans l'édition ; la question, où trouver Les mémoires de Champlain ? appelle invariablement la même réponse : les mémoires de Champlain sont épuisés. waf waf

Y a un truc qui m'échappe; c'est quoi la feinte?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu (lu, entendu) où l'on parle de tout sauf de films

Message par librebelgique le Jeu 11 Juin 2015 - 16:28

y'a pas de feinte : le monde de l'édition est triste, c'est tout, c'est comme ça. Wink

librebelgique

Messages : 253

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu (lu, entendu) où l'on parle de tout sauf de films

Message par librebelgique le Mer 15 Juil 2015 - 13:29

je lis ce livre :


librebelgique

Messages : 253

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Vu (lu, entendu) où l'on parle de tout sauf de films

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 1:38


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 14 sur 14 Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum