#1 - Critique "Los Bastardos"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

#1 - Critique "Los Bastardos"

Message par Invité le Mer 4 Fév 2009 - 18:17



"Los Bastardos", le film de Escalante à propos duquel HT avait écrit un article dans le numéro un en exclu est sorti la semaine dernière en salle. J'ouvre ici un sujet pour informer et discuter du film avec ceux qui sont allés le voir ou qui vont éventuellement y aller dans les prochaines semaines.

Si je me fie à Allociné, le film n'a pas eu beaucoup de retours critiques dans la presse ?


Dernière édition par JM le Jeu 22 Oct 2009 - 20:46, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: #1 - Critique "Los Bastardos"

Message par lorinlouis le Ven 6 Fév 2009 - 16:44

JM a écrit:
Si je me fie à Allociné, le film n'a pas eu beaucoup de retours critiques dans la presse ?

Il semblerait que non, en effet...

Je vais certainement le voir demain soir. Je transmettrai mes impressions ! (après avoir relu le papier de l'ami HT) Surprised
avatar
lorinlouis

Messages : 1691

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: #1 - Critique "Los Bastardos"

Message par Invité le Mar 10 Fév 2009 - 19:12

lorinlouis a écrit:

Je vais certainement le voir demain soir. Je transmettrai mes impressions ! (après avoir relu le papier de l'ami HT) Surprised

Alors mon gars, la séance a-t-elle été reportée ? Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: #1 - Critique "Los Bastardos"

Message par dreampeace le Mar 17 Fév 2009 - 15:10

Personne n'a vu ce film alors ? C'est dommage, il y a surement pas mal de choses à en dire. Le texte de Harry est pas mal, même si je crois qu'il impose au film plus de signes que ce qu'il possède.

Un film froid, dur, brutal, social... Loin de Funny Games en étant très proche. En fait on se demande pas mal "où va ce film" et "pourquoi il y va"? Je vais laisser murir tout ça.
avatar
dreampeace

Messages : 140

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: #1 - Critique "Los Bastardos"

Message par lorinlouis le Mar 17 Fév 2009 - 20:33

JM a écrit:

Alors mon gars, la séance a-t-elle été reportée ? Wink

Un empêchement. Ce qui n'a pas amoindri, loin de là, mon volontarisme envers le film. Je misais sur un retour en deuxième semaine. Le film n'ira pas plus loin... Mad
avatar
lorinlouis

Messages : 1691

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: #1 - Critique "Los Bastardos"

Message par HarryTuttle le Ven 6 Mar 2009 - 19:50

Fascinantes discussions sur ce forum... Rolling Eyes
avatar
HarryTuttle

Messages : 132

Voir le profil de l'utilisateur http://screenville.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: #1 - Critique "Los Bastardos"

Message par Largo le Sam 7 Mar 2009 - 0:47

Plaisir d'avoir de tes nouvelles, Harry Wink
avatar
Largo

Messages : 3181

Voir le profil de l'utilisateur http://www.raphaelclairefond.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: #1 - Critique "Los Bastardos"

Message par balthazar claes le Sam 7 Mar 2009 - 12:04

Il est certain que ce forum aurait bien besoin d'un troll hargneux et irréductible. On devrait peut-être en payer un.

balthazar claes

Messages : 1009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: #1 - Critique "Los Bastardos"

Message par ^x^ le Sam 7 Mar 2009 - 12:50

balthazar claes a écrit:Il est certain que ce forum aurait bien besoin d'un troll hargneux et irréductible. On devrait peut-être en payer un.
Vous me donnez combien ?


A)-"pr toi, c'est gratuit".
B)-"..."
avatar
^x^

Messages : 609

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: #1 - Critique "Los Bastardos"

Message par D&D le Sam 7 Mar 2009 - 12:56

Careful a écrit:
balthazar claes a écrit:Il est certain que ce forum aurait bien besoin d'un troll hargneux et irréductible. On devrait peut-être en payer un.
Vous me donnez combien ?


A)-"pr toi, c'est gratuit".
B)-"..."

Rhooo... Laughing & Laughing
avatar
D&D

Messages : 599

Voir le profil de l'utilisateur http://25images.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: #1 - Critique "Los Bastardos"

Message par ^x^ le Sam 7 Mar 2009 - 13:00

Hey D&D! Comment vas ? Very Happy

Quelqu'un a vu le court d'Amat Escalante, Amarrados (2002) ?
J'en ai eu de très bons échos...contrairement à ses deux longs... Embarassed

http://www.festivaldelima08.com/films/?p=137

Description: Un niño de la calle, adicto al pegamento de contacto, forma parte de un círculo vicioso de disfunción y abuso sexual.



ps: je vois que l'ami Lorin à vu et... Sangre en tout cas...lol

...Widescreen lensing is keenly attuned to inchoate sorrow and flickers of apparent contentment alike. World cinema is hatching more and more films in which "nothing happens" -- until something does. Although he has almost certainly seen the Flanders-set films of Bruno Dumont ("The Life of Jesus," "Humanity"), Escalante's skilled minimalist take on lives of barely audible desperation is entirely his own...
avatar
^x^

Messages : 609

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: #1 - Critique "Los Bastardos"

Message par balthazar claes le Sam 7 Mar 2009 - 13:11

Ça dépend du forfait, si c'est contestation systématique et documentée, ou juste commentaire sarcastique et méprisant... envoyez les devis à la rédaction. On étudiera tous les projets.

balthazar claes

Messages : 1009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: #1 - Critique "Los Bastardos"

Message par D&D le Sam 7 Mar 2009 - 13:52

Careful a écrit:Hey D&D! Comment vas ? Very Happy

Ma foi, ça tient debout Laughing Et toi ? Very Happy

Careful a écrit:Quelqu'un a vu le court d'Amat Escalante, Amarrados (2002) ?
J'en ai eu de très bons échos...contrairement à ses deux longs... Embarassed

Pas vu.
avatar
D&D

Messages : 599

Voir le profil de l'utilisateur http://25images.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: #1 - Critique "Los Bastardos"

Message par Invité le Jeu 22 Oct 2009 - 20:45

Regardé le film en DVD.



Contrairement à "La zona", l'intrusion des deux immigrés mexicains dans le monde de la middle class étatsunienne ne provoque pas une déchirure au sein de la communauté bien "installée". Ici la misère s'étale en continu des immigrés clandestins (première partie du film) à la famille disloquée petite-bourgeoise (deuxième partie) avant la rencontre des deux (troisième partie), forcément explosive, et pourtant : cette fin brutale semble entrer en contradiction avec le fait que tout au long du film le cinéaste semble nous dire que les deux sphères ont tout à avoir à se dire, mais un coup de fusil fera basculer la rencontre en un mauvais spectacle, en un carnage moralisant.

On pense à "La Blessure" de Klotz, ce qui lui a été reproché, de rester trop dans la sphère des clandestins et d'esquiver le monde autour. "Los Bastardos" élargie le cercle d'une manière assez subtile. Mais on pense aussi aux pièges que Klotz a évité avec Perseval, restant dans le registre d'une histoire simple, sans complications stéréotypées, ce que ne fait pas vraiment Escalante, succombant à la surenchère au dernier moment.

J'y reviendrai lorsque j'aurai relu le texte de HT pour les Spectres ! Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: #1 - Critique "Los Bastardos"

Message par Invité le Dim 8 Nov 2009 - 13:03

Dans "Sangre" (2005), A. Escalante joue la lenteur sur un autre registre que celui déployé pour "Los Bastardos". Dans son dernier film, la lenteur était source d'une tension montant crescendo qui se devait d'éclater dans une explosion de violence dans les derniers plans. Mais sous cette violence finale, ou sous ce dernier plan apaisé du garçon dans un champ, reste un antagonisme citoyen middleclass étatsunien/précaire mexicain dilué dans un partage commun de la "misère". Tel était le regard porté par Escalante lors de sa rencontre avec les USA.

"Sangre", son film précédent, se situe au Mexique, il raconte comme un homme, Diego, va quitter le train-train de sa vie de petit fonctionnaire pour aller vivre dans une décharge. Toujours un rythme très lent mais pas vraiment de suspens ni de tension ici. Filmer de longues séquences de la vie quotidienne absolument ennuyeuses (Diego et sa femme regardent la télé en mangeant des ships, font l'amour parterre ou sur une table, préparent et mangent le petit déjeuner, etc) entre dans un processus voulu par Escalante qui souhaite faire passer quelque chose de la vie misérable de son personnage et du couple. Et ça fini (après que le spectateur ait plus ou moins souhaité arrêter de regarder le film deux ou trois fois pour cause d'une posture trop prétentieuse) par fonctionner aux deux tiers du film lors d'une ou deux scènes où l'on se rend compte que Diego, qui est comme nous, commence sérieusement à se questionner sur la vie qu'il mène. Une fois lorsqu'il se lave la bite dans le lavabo avant de se faire branler par sa femme devant le feuilleton TV, une autre fois lorsqu'il oublie de retirer les tortillas du feu au petit-déjeuner, semblant être ailleurs. Lors de ces scènes, les spectateurs ploient sous le poids des séquences précédentes décrivant patiemment le quotidien de Diego. Là où Escalante est fort, c'est qu'il parvient ainsi à ne pas faire de son personnage un type qui tombe toujours plus bas mais, au contraire, son départ pour la décharge (abandonnant son travail - lui-même choisi très rébarbatif par Escalante, il s'agit de procéder au comptage des gens qui rentrent dans un établissement -, sa femme d'une jalousie maladive et ses collègues qui le traitent de "toutou", mais rejoignant sa fille morte d'overdose dont il a déposé le corps à la benne à ordures) est le signe d'une nouvelle vie peut-être moins misérable, plus digne et libre même si plus pauvre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: #1 - Critique "Los Bastardos"

Message par Invité le Dim 8 Nov 2009 - 13:11

JM a écrit:cette fin brutale semble entrer en contradiction avec le fait que tout au long du film le cinéaste semble nous dire que les deux sphères ont tout à avoir à se dire, mais un coup de fusil fera basculer la rencontre en un mauvais spectacle, en un carnage moralisant.

J'ai relu ce que HT écrivait dans son article, peut-être que c'est lui qui a raison lorsqu'il dit que cette fin n'est pas forcément moralisatrice. Peut-être ne s'agit-il que d'une fin programmatique, concluant logiquement l'artifice (le contrat du mari sur la tête de sa femme) de scénario. Artifice, complication scénaristique qui reste contestable à mon avis, même d'un point de vue cynique comme le propose HT.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: #1 - Critique "Los Bastardos"

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum