Carrie (De Palma)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Carrie (De Palma)

Message par glj le Jeu 24 Avr 2014 - 11:30

Dans la série, revoyons un film sur lequel on tombe par hasard un soir à la télé, je me suis arrêté sur le "carrie " de de Palma.




J'avoue que je suis resté perplexe devant la niaiserie des personnages, leur côté binaire. Du coup tout est à l'avenant, tout y grossier, mal venu, criard. On me dira, c'est fait exprès, ces couleurs criardes ou pastels, la musique sirupeuse ou stridente suivant la scène.

Mais rien ne marche ici car il n'y a pas complexité soit scénaristique, soit visuelle, ce qui fait la force des bon de Palma. Un bon de Palma est complexe, un puzzle de 1000 pièces que seul le réalisateur arrive à reconstruire.
avatar
glj

Messages : 518

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carrie (De Palma)

Message par lucasgrvois le Ven 18 Sep 2015 - 16:39

Salut,

Tu n’as pas tort, Brian De Palma est un cinéaste ingénieux, mais qui peut faire mieux que ça. Toutefois, je trouve que c’est une bonne adaptation du roman de Stephen King, un auteur que j’adore. De plus, Sissy Spacek a parfaitement incarné ce personnage. Au final, cela ne me déplairait pas de visionner une nouvelle fois ce film.

À plus !

lucasgrvois

Messages : 6

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carrie (De Palma)

Message par librebelgique le Sam 28 Jan 2017 - 14:08

glj a écrit:Dans la série, revoyons un film sur lequel on tombe par hasard un soir à la télé, je me suis arrêté sur le "carrie " de de Palma.




J'avoue que je suis resté perplexe devant la niaiserie des personnages, leur côté binaire. Du coup tout est à l'avenant, tout y grossier, mal venu, criard. On me dira, c'est fait exprès, ces couleurs criardes ou pastels, la musique sirupeuse ou stridente suivant la scène.

Mais rien ne marche ici car il n'y a pas complexité soit scénaristique, soit visuelle, ce qui fait la force des bon de Palma. Un bon de Palma est complexe, un puzzle de 1000 pièces que seul le réalisateur arrive à reconstruire.
Ah bon ? Je croyais être le seul à avoir cette impression. Il m'a fallu revoir pas mal de films au format pellicule en vidéo, pour m'apercevoir que ce que tu décris était, (le plus souvent) dû au changement de support et n'avait rien à voir avec l'usure du temps sur le film ou nous-mêmes du reste. C'est d'ailleurs une petite victoire que j'ai gagné-là, car j'adorais le grain et le grincement de la pellicule et j'ai par la suite adoré (sur les mêmes objets) les qualités de définition de l'image vidéo. Je dis une victoire car sans cela comment ma cinéphilie aurait elle pu résister ? Comment aurais-je eu ce plaisir intense et neuf de revoir encore avec le même plaisir des films que j'avais aimés et parfois perdus de vue puis retrouvés tels qu'en eux-mêmes tel qu'en moi-même ? Je dis parfois qu'il faut naître et mourir au même endroit.
Mais bien sur je gallège car tu as déjà dit que tu revoyais avec le même plaisir Shining chaque année,  g l j   Wink
avatar
librebelgique

Messages : 313

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Carrie (De Palma)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum