Laurence Anyways de Xavier Dolan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Laurence Anyways de Xavier Dolan

Message par Invité le Sam 21 Juil 2012 - 20:57

Une histoire de couples, qui ne collent pas évidemment mais finalement peu importe car au moins autant que les couples établis c'est une histoire de sentiments qui ponctuellement viennent sceller des alliances ou des couples si l'on veut, mais dans l'instant.
C'est ce que j'ai préféré dans le film : tout ce qui s'éloigne un peu de la trame principale ( elle est bipolaire, il est trans-genre, le jeune homme a pas choisi le plus facile ) mais qui ramène à elle, car l'intrigue, qu'on peut dire douloureuse, est assez serrée, prévisible aussi mais avec une multitude de variations et pas mal de personnages dont aucun n'est de trop m'a t-il semblé ( j'ai un doute sur la toute fin que je n'ai pas comprise ).

Il y a une multitude de très très belles scènes, des idées de mise en scène qui fourmillent, un univers aux contours très particuliers à Dolan, un énorme travail sur les cadrages et le son surtout, des idées en veux-tu en voilà et les comédiens sont très bien. Elle émouvante et lui persuasif.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurence Anyways de Xavier Dolan

Message par Invité le Dim 22 Juil 2012 - 11:29

Le motif cental de Dolan est la dispute, ou l'affrontement, ou le coup de gueule. Dépasser ça est une victoire non assurée tant les motifs de tension sont nombreux. Il y a à peu près à moitié film une saillie mémorable de Fred parce que la serveuse du restaurant, plein à craquer où ils sont fait des remarques sur le look de Laurence, ça monte, ça monte avec une belle audace et ça explose. Lui s'en fout, il a l'habitude des remarques mais ce qui se joue ici est l'intense contradiction dans laquelle Fred se débat, le défendre, montrer qu'elle l'aime, de se montrer magnanime et en son for intérieur penser que la transformation de Laurence lui bousille sa vie.
Le film n'est ni un mélo ni complètement réaliste il est dans une sorte de décontraction construite et didactique pour le meilleur.
Il y a vers la fin une interview de Laurance chez l'éditeur de son livre par une femme dont toute la scène consistera à la convaincre qu'il existe tel qu'il est. Il y a alors une triangulation, entre lui, elle et nous qui rendent assez intense l'espèce de séduction que Laurance doit développer pour survivre.
Le côté norme et marge est abordé discrètement, heureusement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurence Anyways de Xavier Dolan

Message par Invité le Dim 22 Juil 2012 - 21:32


cette scène est rigolote : plan fixe assez long c'est le psychodrame elle est flouée par sa transformation alors que lui refuse un quelconque sacrifice, il veut suivre sa voie, la scène est vaguement à charge contre elle et au fond, symétriquement par rapport à nous il y a cette fille écouteurs aux oreilles et portable dans les mains, regard fixe, isolement du monde.
en fait ça n'est pas très rigolo dans le contexte, puis même, ce zombie androgyne.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurence Anyways de Xavier Dolan

Message par Invité le Dim 22 Juil 2012 - 21:48



une scène du début très rigolote, un pastiche du travelling dans les couloirs du collège américain, qui dure et qui donne lieu à toute une galerie de portrait, ça continuera après à la réunion où il va.
évidemment le long de ces couloirs qu'il parcourt la dragée haute, ses habits féminins jettent un froid.
Melvil Poupaud est très bon dans ce rôle dérangeant sans être marginal, faisant les choses avec naturel en squizzant les poncifs.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurence Anyways de Xavier Dolan

Message par Invité le Lun 23 Juil 2012 - 19:58

c'est une lecture croisée assez rock et décomplexée de Judith Butler et d'Emile Kraepelin.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurence Anyways de Xavier Dolan

Message par Invité le Jeu 26 Juil 2012 - 10:43

j'avais vu J'ai tué ma mère que j'avais trouvé réjouissant surtout les disputes en bagnole, là où il n'y a pas d'échappatoire mais Les Amours Imaginaires m'a paru tout au plus un banc d'essai pour le(s) film(s) à venir composé le plus souvent de vignettes où chacun en temps limité raconte sa petite histoire, voila des fragments d'un intérêt, alors là c'est certain, pour les ados. Bref un tour de chauffe.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurence Anyways de Xavier Dolan

Message par Invité le Jeu 26 Juil 2012 - 10:55



Monia Chokri on l'a voit dans les deux derniers films de Dolan et je la trouve excellente.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurence Anyways de Xavier Dolan

Message par Le comte le Ven 24 Aoû 2012 - 21:26

Je ne sais pas si vous avez vu ce film, mais je l'ai trouvé vraiment superbe, il m'a mis dans un de ses états lol.

Pourtant, je n'avais pas envie de le voir. Mais pas du tout. Les deux précédents films de Dolan m'avaient assez agacé. Et j'ai encore demandé à la personne qui m'accompagnait si elle ne voulais pas aller voir autre chose finalement... "T'es sûre, franchement je le sens pas, ça va être pénible, 3h de films en plus, du Dolan...".

Et puis la grosse claque. Un film vraiment magnifique, qui tient à sa justesse surtout, puis à son humour et à un vrai sens du décalé et de l'affirmation de la différence. Le style de Dolan trouve ici une force qu'il n'avait pas auparavant. Il parvient à s'accrocher au plus près de ce qui s'émane de la quête d'identité des personnages. Chaque scène, chaque plan, frôle la perfection dans la composition, la puissance émotionnelle, et le montage réussit à faire résonner parfaitement ensemble les différents tons du film. Il y a ainsi un véritable équilibre entre la folie et la retenue, l'humour et l'ironie, le jeu et la vérité des sentiments.

Ça me rappelle la fois où j'ai vu Le goût de la cerise de Kiarostami. Je n'étais pas spécialement attiré par le film, dans lequel je voyais une "palme d'or honorifique", comme c'est le cas parfois. Après l'avoir vu, j'ai été tellement retourné que j'en ai pas dormi de la nuit, et il m'arrive souvent de penser au film.

Les véritables rencontres au cinéma, c'est quand on ne s'y attend pas et qu'on est submergé par l'imprévu. Voilà qui résonne bien avec le "coup de foudre". Aimer un film (le travailler dans la durée) ou avoir le coup de foudre pour un film (être pris par surprise), ce n'est pas la même chose, cela ne débouche pas sur un même rapport à l’œuvre. Les films issus d'un coup de foudre vous marqueront beaucoup plus en profondeur, dans les racines de votre être, et feront un avec vous, il ne vous quitteront plus jamais. Enfin soit.

Le comte

Messages : 20

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurence Anyways de Xavier Dolan

Message par wootsuibrick le Sam 25 Aoû 2012 - 5:18

faisait un bail Le comte. =)
avatar
wootsuibrick

Messages : 1841

Voir le profil de l'utilisateur http://mondesducinema.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Laurence Anyways de Xavier Dolan

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum