Immigrant Song : décoder, dit-elle (Fincher et les femmes)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Immigrant Song : décoder, dit-elle (Fincher et les femmes)

Message par Borges le Jeu 19 Jan 2012 - 9:18

Pour nous prouver que nous avions tort de penser que son cinéma était phallogocentrique, Fincher joue les Truffaut, et donne un double féminin, en plus sombre, au héros de Facebook ; toujours le même souci, coder, décoder, la lutte des jeunes et des vieux, la bible, les tueurs en séries, cette fois nazis et misogynes, la programmation ; tout un programme, comme dirait spinoza, celui des prophètes et des signes ; comme dans le dernier cronenberg, il est question de guerres des "races"... de la bible et du Valhalla (rising)


le "communisme" de Larsson ne hante pas trop le film de Fincher ;


amusante l'histoire de testament non validé de SL.


avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Immigrant Song : décoder, dit-elle (Fincher et les femmes)

Message par adeline le Jeu 19 Jan 2012 - 19:24

Moi je ne connaissais rien de l'histoire, ni lu les livres, ni vu les films suédois. Mais j'ai été étonnée de l'importance du thème de la vengeance. On est plus proche d'un film de Tarantino, ou de Hostel que des autres Fincher.

J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de clichés, de déjà-vu dans l'histoire, et que le scénario à la fin n'en finissait pas de pas réussir à trouver une fin. On a l'impression que Fincher a essayé de calmer sa mise en scène, de se poser, pour créer une ambiance, une atmosphère, un monde, mais qu'il échoue à trouver le bon rythme, la bonne lenteur. Daniel Craig n'est pas mon acteur préféré, il faut dire. Mais cette histoire de vengeance mise à part, de faire justice soi-même ("Can I kill him ?"), j'ai aimé le personnage de Lisbeth Salander. Une vraie héroïne pour ados, avec une classe incroyable.

adeline

Messages : 3000

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Immigrant Song : décoder, dit-elle (Fincher et les femmes)

Message par Borges le Jeu 19 Jan 2012 - 19:36

il faudrait, comme l'avait remarqué eyquem, dans la discussion sur "drive" voir ce que deviennent les héros us; plus silencieux, autistes, un peu dingues; plus nordiques? j'aime beaucoup l'image de la suède en table ikea...une table qui a fait table rase de toute forme d'historicité, des profondeurs de l'âme sauvage, nazi, etc.


le film pour moi n'a pas réussi à rendre le nordique, l'image, l'idée du nordique, il aurait fallu plus de pesanteur dans les plans, de lourdeurs, de longueurs, un montage moins rapide;

(pensons à la série wallander)

le début et la fin du film, sont très ratés...


notons pour rappeler "SN", la présence du pont, des débats juridiques, et la fin, qui rejoue celle de la solitude de MZ; à la fin les deux génies, le codeur et le décodeur, se retrouvent sans ami...

(même fin que drive aussi, le héros s'en va seul dans le lointain, après avoir réglé la situation)

c'est la part maudite de Facebook, finalement;




avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Immigrant Song : décoder, dit-elle (Fincher et les femmes)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum