Supression des RASED

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Supression des RASED

Message par DB le Jeu 11 Déc 2008 - 16:59

Mes amis,


une pétition dont je vous fais part :

http://www.sauvonslesrased.org/index.php?p=4
avatar
DB

Messages : 1528

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supression des RASED

Message par Invité le Jeu 11 Déc 2008 - 18:32

Salut DB,

Perso je suis atterré par ce qui se passe dans l'établissement scolaire (lycée) où je travaille. On est dans une situation absolument contradictoire où se sont les élèves et les salaires les plus bas (je dis ça parce que l'un des arguments que l'on entend le plus chez les profs pour justifier son refus de faire la grève, ça n'est pas que cela fait perdre une journée de travail avec les élèves, c'est que ça fait un jour de moins de salaire - avec cet état d'esprit il est vrai que l'on voit mal pourquoi manifester, entre autre, contre le système des heures sup'), les personnels qui ne sont pas profs qui font la grève, tandis que les profs, eux, sont tous là, bon toutous fidèles au poste. Il y a d'un côté les élèves qui ne connaissent pas forcément tous bien les tenants et aboutissants des réformes qui bloquent et manifestent, de l'autre, les profs qui eux sont très au courant des réformes, d'où elles viennent, se qu'elles veulent, ils sont informés et qui ne font rien. Et on entend de la bouche de profs : "en plus ils ne savent même pas pourquoi il font ça", en parlant des élèves. Je ne peux que leur répondre : "et vous, vous savez et vous ne faites rien !". J'espère que ce genre de situation est marginale.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supression des RASED

Message par ^x^ le Jeu 11 Déc 2008 - 20:39

Je vais faire tourner le lien.
JM a écrit:On est dans une situation absolument contradictoire
Et ce n'est qu'un début...
avatar
^x^

Messages : 609

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supression des RASED

Message par adeline le Jeu 11 Déc 2008 - 22:12

Voilà ce que moi j'ai reçu par un ami enseignant de mon frère (eh JM, certains profs bien informés font aussi grève, dont deux de mes copines, attention... Wink ) :

Devant la relative sous-information dont nous sommes les victimes dans bien des cas, je vous livre ma version des faits, concernant les actuelles réformes qui visent l'Ecole : écoles maternelles et élémentaires, mais aussi collège et lycée.

Si vous avez, avez eu ou comptez avoir des enfants un jour, si vous vous intéressez un minimum à l'Education dans notre société, ce qui suit peut vous intéresser. Parce que ça nous concerne tous beaucoup plus qu'on ne pourrait le penser.

A la télévision, à la radio, dans la presse, devant les écoles, chez votre boulanger, tout le monde a un avis sur l'école et les réformes de l'Education Nationale.

Je vous donne ma vision des choses, vision de l'intérieur, sans doute subjective, mais aussi vision d'un professionnel. Hé, oui, c'est rare d'entendre l'avis de ceux que ça touche le plus directement, ceux qui ont choisi ce métier, ni pour les vacances, ni pour la fin de journée à 16h, mais pour ce qu'il apporte aux enfants, tous milieux sociaux, culturels ou familiaux confondus.

Et puis, là, on est à un tournant. Un virage à 180°. Un moment-clé où une réelle prise de conscience et un soutien des parents et de toute la population est indispensable.

Les points essentiels de ces réformes qui nous font descendre dans la rue, ne touchent ni les salaires, ni nos conditions de travail, mais, l'avenir des élèves.

L'Education Nationale mérite grandement d'être réformée, mais je ne voyais pas les choses comme ça…

Etape 1 : on annonce que de nombreux postes vont être supprimés dans l'Education Nationale pour les deux années scolaires à venir.

Réaction : quels postes vont-ils supprimer ? Encore moins de remplaçants ? Des classes surchargées ? Des postes administratifs ?

Etape 2 : on réforme les programmes. Programmes bien alourdis. Qui gomment les différences. Programmes rigides. Qui prônent un apprentissage mécanique. Ouille !

Réaction : on s'inquiète. On ne serait pas en train de nous préparer à des classes de 40 élèves, sans aide aux enfants en difficulté. Que ferons-nous de tous les enfants qui ne suivent pas le rythme ?

Etape 3 : on nous propose des stages de remise à niveau pour les enfants en difficulté pendant les vacances scolaires. Stages grassement payés et défiscalisés pour les volontaires et gratuits pour les enfants.

Réaction : On peut s'interroger sur le principe de faire revenir à l'école, pendant les vacances, des enfants qui ont déjà du mal à suivre le reste de l'année scolaire. Pourquoi aider les enfants hors temps scolaire plutôt que d'améliorer les aides pendant les heures d'école ?

Etape 4 : le samedi matin est supprimé. Pour rattraper ces heures où les enseignants étaient devant leurs classes (le reste étant réservé à la concertation), on organise des heures de soutien pour les enfants en difficulté, hors temps scolaire. Deux heures par semaine pour chaque enseignant à répartir dans la semaine.

Réaction : On s'adapte. On essaie d'aménager au mieux ces heures bien que rien ne soit organisé ou même proposé pour mettre en place cette mesure. Et puis, on peut s'interroger sur le principe de faire travailler à l'école, le soir, tôt le matin ou le midi, des enfants qui ont déjà du mal à suivre le reste de la journée.

Etape 5 : la formation des jeunes enseignants est supprimée. L'IUFM disparaît. Un bac +5 (master) sera désormais exigé pour passer le concours.

Réaction : la formation des enseignants était critiquable, mais la supprimer ne semble pas être la solution idéale. Tout métier nécessite une formation. On a tous dans nos connaissances un bac +5 ? Cela fait-il de lui un enseignant à part entière ?

Etape 6 : on annonce que les RASED (réseaux d'aide) vont être supprimés. C'est-à-dire tous les postes spécialisés dans l'aide aux enfants en difficulté. Ben oui, puisqu'on donne des heures de soutien à la place du samedi matin, on n'a plus besoin des réseaux d'aide ! Cqfd.

Réaction : la plupart des enfants qui ne suivent pas ont besoin d'une aide spécialisée, c'est-à-dire différente de ce qui est fait en classe. Les heures de soutien ne sont pas inutiles, mais elles sont loin de régler tous les problèmes scolaires.

Etape 7 : les petites et moyennes sections de l'école maternelle vont d'ici peu être remplacées par des jardins d'éveil. La grande section sera rattachée à l'école élémentaire. La maternelle disparaît.

Réaction : l'école maternelle donne les bases des apprentissages tout en participant à la socialisation et à l'épanouissement des enfants avant leur entrée en élémentaire. Elle est gratuite. Ce ne sera pas le cas des jardins d'éveil. Elle constitue les fondations de l'Ecole d'aujourd'hui. Sa disparition aurait pour effet d'accroître les difficultés des élèves en élémentaire et d'accentuer les inégalités.

Etape 8 : les EPEP (Etablissements publics d'enseignement primaire) vont remplacer les écoles publiques classiques. Fini les écoles de moins de 13 classes. Dirigées par un chef d'établissement, ces grosses structures seront régies par un conseil d'administration formé d'enseignants, de parents d'élèves et de représentants de la commune. On s'achemine vers un pouvoir de décision renforcé des élus locaux. Les enseignants vont-ils rester maîtres de leur pédagogie ? Pas sûr.

Réaction : bon sang, mais c'est bien sûr ! Tout se tient…

Les réformes du collège et du lycée confirment mes soupçons : un volume horaire fortement réduit et la mise en place d'un socle commun appauvri avec les sciences, l'histoire-géo peut-être, la littérature… en option (2 modules par semestre).

Difficile pour nous, dans de telles conditions, d'exercer notre métier comme nous l'entendons, c'est-à-dire dans l'espoir que tous nos élèves apprennent à lire et compter, à orthographier correctement, s'épanouissent, diversifient leurs centres d'intérêt, découvrent et comprennent ce qui les entoure. Difficile si les enfants sont trop nombreux dans une même classe, dans des établissements de grande taille, en particulier si nous n'avons plus d'aide extérieure et que la maternelle disparaît.

Non seulement nous nous trouverons tous dans l'obligation de payer une nounou ou l'équivalent d'une crèche jusqu'aux 5 ans de nos enfants, mais en plus, si notre enfant a le malheur de ne pas gazer à l'école, il va falloir trouver des solutions en dehors de l'école publique (cours particuliers qui se multiplient déjà ou école privée).

Et puis, supprimez la maternelle et mettez ensemble tous les enfants dont les parents n'ont pas les moyens de payer des cours particuliers ou une école privée, dans des établissements de grande taille, sans aide extérieure, face à des professeurs non formés, secouez bien et voyez ce qu'il en sort.

Je vous laisse donc le soin d'imaginer tout ce que tout ça sous-entend pour nos enfants et pour la société à venir.

Comble du cynisme: aux Etats-Unis, Obama a indiqué sa volonté de créer un modèle éducatif proche de celui qu'on a encore actuellement, conscient que les américains ne parlent aucune langue étrangère correctement, que le niveau culturel général est ridiculement faible et que leur modèle éducatif actuel est source d'inégalités abyssales, donc générateur de conflits et de comportements violents. Houlà !


Ce n'est pas de la démagogie. Ce n'est pas non plus de la théorie du complot. Je crois que c'est déterminant de se dresser contre ce revirement effrayant pour l'avenir de la société dans laquelle on vit. Je ne crois pas que ça concerne seulement les enseignants. Je ne crois pas non plus que ce soit une fatalité.

Bien à vous.

T.

adeline

Messages : 3000

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supression des RASED

Message par Invité le Ven 12 Déc 2008 - 7:34

Salut Adeline,

Il y a aussi de bons papiers qui circulent à propos des anciennes "amitiés" de Darcos, de ses origines politiques, idéologiques... pourquoi la réforme est une réforme pour favoriser l'enseignement privé et pas pour défendre l'enseignement public (un peu comme la disparition des pubs dans le service public, qui est essentiellement un cadeau fait à TF1). j'essaierai de vous trouver ça à l'occasion.

Il y a tout un tas de contradictions, dans les revendications et au ministère, rien que dans le texte que tu nous a mis au-dessus Adeline. On ne sait pas trop qui réfléchie vraiment à tout ça. Il faut quand même assister à des réunions de profs (à propos de n'importe quel sujet) pour se rendre compte de la limite des raisonnements, du manque d'intérêt pour la réflexion poussée, pour tenter de lever les contradictions plutôt que de s'y vautrer, pour se remettre en question (je ne devrais pas généraliser). C'est franchement démoralisant.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Supression des RASED

Message par glj le Ven 12 Déc 2008 - 8:36

SALUT JM DB CAREFUL ADELINE

Je crois qu'une seule chose l'emporte dans le raisonnement du gouvernement : la rationalisation de l'école. Tous les postes qui veulent être supprimés dans ce projet, toutes les heures, toutes les écoles le sont dans un soucis d'économie d'échelle, de rationalisation de l'enseignement ou tout est basé sur le fait que l'on peut faire mieux avec moins en s'organisant d'une manière mathématique.

Le problème( sic ) c'est que l'enseignement scolaire n'est pas une entreprise privé que ces couts ( qui certes peuvent peut-être baissé mais en reflechissant d'une manière globale sur ce qu'est l'enseignement ) structurelles ne peuvent rimer avec compétitivité, gain de temps, rythme d'enfant. Ces choses font horreur aujourd'hui à certains, à l'ump en particuliers mais si ce gouvernement fait ce qu'il annonce c'est surement le niveau général des francais sur une génération qui va s'effrondrer : non pas sur son elite ( et d'ailleurs celle ci verra ses qualités augmenter car dans le systéme proner par le projet de loi c'est celle qui sortira gagnante et qu'exibera fiérement sarkozy ) mais sur sa base, délitement par le bas comme dans toutes les lois que l'on votent en france en ce moment.
avatar
glj

Messages : 518

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Supression des RASED

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum