Festival Filmer le travail - 28 janvier / 6 février 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Festival Filmer le travail - 28 janvier / 6 février 2011

Message par adeline le Lun 7 Fév 2011 - 12:32

Le Palmarès de Filmer le Travail - 2011

Grand prix


Charcoal Burners

Réalisation : Piotr Zlotorowicz
Documentaire – Pologne
Production : Polish National Film School
Année : 2010
Durée : 15′


Chaque été, le travail de Marek et Janina est de brûler du charbon de bois dans les montagnes de Bieszczady. Loin de la civilisation, au cœur des montagnes, ils vivent selon un rythme fixé par la nature.

Mention spéciale du jury

Les hommes debout

Réalisation : Jérémy Gravayat
Documentaire – France
Production : Les Inattendus
Année : 2010
Durée : 75′


Traverser les ruines de l’usine, se souvenir des gestes répétés. Entendre les voix des ouvriers rassemblés dans la cour et le silence des machines arrêtées. Parcourir la ville dans la boue des chantiers, partir à la recherche d’un travail. Frapper la pierre et la brique, regarder les choses lentement s’effondrer. Repérer les lieux, s’y introduire, changer les serrures et raccorder l’électricité. Se rassembler dans la nuit, allumer un feu, construire de nouveaux abris. Raconter toujours la même histoire : celle qui fait tenir les hommes debout.


Prix de la recherche scientifique

Les chemins de Mahjouba

Réalisation : Rafaele Layani
Documentaire – France
Autoproduction
Année : 2010
Durée : 44′


Au Maroc, dans le huis clos d’un bureau et d’une voiture, Mahjouba, une directrice d’association, s’entretient avec des mères célibataires. Ces dialogues révèlent les conflits entre la vie et les normes sociales.

Prix restitution du travail


Vous êtes servis

Réalisation : Jorge Léon
Documentaire – Belgique
Production : Derives
Année : 2010
Durée : 60′


Jogjakarta, Indonésie, 2009. Dans un centre de recrutement, des femmes sont formées au métier de bonne. Elles y apprennent l’usage de micro-ondes, les règles de politesse, la langue de leur futur employeur et l’endurance au travail. Elles sont des dizaines de milliers à partir chaque mois vers l’Asie ou le Moyen-Orient dans l’espoir de ramener un meilleur salaire au pays. Mais l’espoir vire parfois au cauchemar : surexploitées, maltraitées, elles sont réduites à l’état d’esclave. Derrière la fonction domestique à laquelle on les destine, se déploie leur histoire qui se livre en regards, en paroles, en rires, en silences bouleversants


Prix du public

Arena Mexico

Réalisation : Anne-Lise Michoud
Documentaire – France
Production : Imagine
Année: 2009
Durée: 59 ‘


Portraits croisés de travailleurs en marge du système, qui occupent chaque jour les espaces publics de la ville de Mexico pour vendre leurs marchandises ou leurs services, avec ingéniosité et fantaisie. On les suit à travers la ville, comme s’ils entraient dans une arène de Lucha Libre, le temps d’une journée, le temps d’un combat. Ils nous révèlent en un spectacle tragi-comique tout leur savoir faire, leurs stratégies de survie et leur façon singulière de se faire une place et de se mettre en scène. Ils se font l’expression vivante et dérangeante d’une situation économique et sociale au bord de la crise.

adeline

Messages : 3000

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum