Gregg Araki et nous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Gregg Araki et nous

Message par Le_comte le Sam 23 Oct 2010 - 15:36

Nous avons évoqué, ici et là, le dernier film d'Araki, Kaboom, que j'ai pour ma part beaucoup aimé. Comme d'habitude, le cinéaste nous plonge dans l'imaginaire des adolescents. Kaboom n'est pas un film sur les adolescents, mais c'est bien plutôt l'adolescence en mouvement, son imaginaire et son désir tel qu'ils redessinent la réalité qui prenne possession de l'écran. Chaque scène déplie un imaginaire collectif où chaque lumière et chaque détail restituent un ensemble de sensations liées au fantasme, au rêve ou à la conscience. Tous ces éléments réinventent la réalité, l'ouvre à un autre type de vie : une vie libre, poétique, épique.

Ces temps et espaces imaginaires nouveaux sont, par là, politiques, au sens où ils donnent à voir autrement la réalité. Mais ils le sont aussi grâce au réservoir fictionnel qui alimente chaque scène pour l'arracher au formatage. Je pose alors cette question maladroite, mais évidente : cinéma mineur ?

Je vous conseille par ailleurs le chef d'œuvre, méconnu, du cinéaste : Splendor (1999), qui est libre, énergique, spontané et incroyablement drôle. Tellement léger et positif qu'il invente une nouvelle vie !

Totally F***ed up et The doom generation sont moins réussis, mais ils restent importants. Plus, sans aucun doute, que Smiley face, même si ce dernier est du même tempo que le reste de la filmographie.


Le_comte

Messages : 336

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gregg Araki et nous

Message par Eyquem le Sam 23 Oct 2010 - 18:31

Tous ces éléments réinventent la réalité, l'ouvre à un autre type de vie...
...tel que : partouzer avec sa demi-soeur, prendre des drogues, se branler devant du porno, et déjouer des complots mondiaux qui impliquent l'Etat, la Police et ton propre paternel !

lol

une vie libre, poétique, épique
avatar
Eyquem

Messages : 3126

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gregg Araki et nous

Message par Le_comte le Dim 24 Oct 2010 - 10:30

Je sais pas. J'aime bien ses films. Et comme je le disais à Adeline en mp : encore une bavure à mon ardoise Surprised

Le_comte

Messages : 336

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gregg Araki et nous

Message par Flavien le Mar 26 Oct 2010 - 11:50

Gregg Araki a quand même réalisé Smiley Face, une des pires bêtes de foire domestiquées par Sundance.
Grand trip pop qui tend, au final, vers une morale ultra mielleuse : Qui goutte au space cake est voué aux travaux d'intérêt généraux. Merci Gregg Araki !

Du reste, je n'ai vu aucun autre film d'Araki (il paraît que Mysterious Skin et ceux édités en DVD par les cdc sont "super géniaux").

Kaboom est pas mal, il me semble moins pour les sujets-objets de son film (l'adolescence en mouvement) que par le jeu de "réservoir fictionnel" qu'il articule en marabout-bout de ficelle. C'est complétement surréaliste comme procédé de création narratif. Dans le genre, même dispositif que Bunuel et Dali lorsqu'ils ont associés tous leurs rêves les plus scabreux pour faire le scénario d'Un chien andalou.
Les dernières séquences (qui font enchaîner les situations les plus éculées de la façon la plus dissensuelle) sont très euphorisantes de ce côté de là, tellement que même une musique de Placebo plaqué dessus n'en entame pas l'enthousiasme.

Après, pour aimer Kaboom, faut aimer le flashy et le kitsch. Y a ce côté Bruce LaBruce pour les gentils.


Dernière édition par Flavien le Ven 29 Oct 2010 - 9:24, édité 1 fois

Flavien

Messages : 70

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gregg Araki et nous

Message par D&D le Jeu 28 Oct 2010 - 11:43

Ah la la, Le_comte, on est Totally F***ed up Very Happy



Je vais aller voir Splendor, essaie The Living End, si ce n'est déjà fait Wink
avatar
D&D

Messages : 599

Voir le profil de l'utilisateur http://25images.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gregg Araki et nous

Message par Le_comte le Jeu 28 Oct 2010 - 17:45

C'est au programme !

Le_comte

Messages : 336

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gregg Araki et nous

Message par Invité le Lun 1 Nov 2010 - 18:44

le film ne pourrait-il se voir comme "quelles possibilités avons nous pour partager des expériences sensorielles, individuelles (par exemple, bêtement, jouir à l'unisson)? Est ce seulement possible (le personnage se décrit rapidement comme étudiant en cinéma, s'en suit un montage de séquences que clôt un plan fameux de l'âge d'or) ? Seul le langage peut-il servir de lien _et Kaboom est un film bavard, en perpétuelle interrogation_?" Ce n'est pas si éloigné de Smiley Face en fait, un prolongement peut être plus pessimiste encore. L'introduction de l'idée de secte, d'une soumission de l'individu à un tierce désir, à une normalité enfermée, suffoquée, incestueuse, ne conduit pas non plus à un coïncidence des désirs et des visions mais au contraire, ... ou bien leur nullité blafarde, affaissée d'ennui, doit elle être entendu comme telle?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gregg Araki et nous

Message par Borges le Lun 1 Nov 2010 - 18:55

coucou Erwan Wink
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gregg Araki et nous

Message par adeline le Lun 1 Nov 2010 - 21:39

Ma nièce, qui a 16 ans, adore Kaboom, et rien que pour ça, j'ai envie de le voir et de l'aimer bien : D&D, Le_comte, je suis avec vous Wink

adeline

Messages : 3000

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gregg Araki et nous

Message par D&D le Mar 2 Nov 2010 - 2:43

Salut Erwan Smile

Je crois que ça m'aiderait de savoir ce que tu cites Embarassed Là, il me manque une marche. Peut-être simplement parce que j'ai déjà pas mal oublié Smiley Face...

Adeline, ta nièce est trop forte ! D'autant que j'ai revu le film hier et cette fois dans une salle pleine de très jeunes gens qui rejetaient en bloc d'une manière assez terrifiante (on peut rejeter, évidemment, ce n'est pas le problème).
avatar
D&D

Messages : 599

Voir le profil de l'utilisateur http://25images.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gregg Araki et nous

Message par Invité le Mer 3 Nov 2010 - 18:23

Salut D&D, Salut Borges, salut les amis; je ne sais même pas ce que je cite, si je cite quelque chose, mais ce n'est pas très grave; j'avoue que c'est incompréhensible lol. Merci pour les conseils sur la filmo d'Araki.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gregg Araki et nous

Message par D&D le Mer 3 Nov 2010 - 20:24

En fait, ça m'a l'air compréhensible, mais ça va vite pour moi et je me suis pris les pieds dans le tapis en croyant bêtement à une citation Rolling Eyes
Je crois que là où ça diverge "d'emblée" dans ce qui m'intrigue dans Kaboom, c'est que je n'y vois pas de pessimisme.
Mais il y a la question de la possibilité du partage, oui, et comment ça s'articule entre le sexe débridé et la parole débordante, formatée mais génératrice de fictions à plus soif.
Enfin, j'en sais rien, il faut que je le revoie Laughing
avatar
D&D

Messages : 599

Voir le profil de l'utilisateur http://25images.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Gregg Araki et nous

Message par Invité le Dim 24 Juil 2011 - 13:19

Mysterious skin est tout simplement horrible. Dans les bonus Gregg Araki se couvre de ridicule en croyant à son sujet - en l'occurrence ses sujets les personnages sont manipulés par les ficelles du réalisateur. Rien ne semble vrai. Atroce.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gregg Araki et nous

Message par Invité le Sam 18 Mai 2013 - 10:13

Kaboom m'a ennuyé, l'acteur est un ectoplasme maniéré sans intérêt, finalement c'est Doom Generation que j'ai préféré de loin jusqu'à présent, pour son histoire bien ramassée, sensuelle et sans calculs - que de mauvais gout fascinant - mais je suis comme tout le monde je n'ai pas tout vu de la filmographie d'Araki, qui a une place à part quand même - ses filles complètement libérées sont ébouriffantes, entre deux cours cours aux intitulés les plus improbables.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Gregg Araki et nous

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum