travellings

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: travellings

Message par Invité le Jeu 30 Juil 2009 - 11:51

Hier après-midi, en "visitant" une grande banque du centre ville qui a effectué des travaux à l'intérieur de ses locaux, je me suis rendu compte que ceux-ci ont consisté à détruire toutes les anciennes cloisons vitrées entre les clients et les guichetiers qui servaient à les protéger d'éléments extérieurs. J'ai d'abord été surpris de cet "allègement" avant de me rendre compte, après avoir déplacé mon regard vers le haut, que, à l'arrière des comptoirs, telles un groupe de buses perchées en hauteur, une grande quantité de caméras scrutaient la clientèle par au-dessus. La caméra de surveillance dématérialise le mur, la cloison, tels que nous les connaissons, mais elle n'en enlève pas pour autant l'idée du mur qui est de maintenir une séparation. Ici, la caméra, tout en ouvrant le champ de notre perception construit un invisible mur d'images, à notre image.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: travellings

Message par Invité le Jeu 30 Juil 2009 - 20:31

oui la grande affaire du siècle aura été le le développement des techniques de transport - pas l'amoureux, d'un autre siècle, lui - mais en voiture, en avion, en fusée, sur la lune, les pneumatiques dans les boyaux et les images dans les réseaux.
se faire voler son image à la banque ou au supermarché, bon, nous ne sommes plus à l'âge de pierre, notre âme n'en n'est pas écorchée pour autant mais penser qu'un type au bout dans une officine de misère fait son office, regarder, voir.
ça fait froid dans le dos

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: travellings

Message par Invité le Sam 1 Aoû 2009 - 12:47

"I have frequently seen a poet withdraw, having enjoyed the most valuable part of the farm, while the crusty farmer supposed that he had got a few wild apples only. Why, the owner does not know it for many years when a poet has put his farm in rhymes, the most admirable kind of invisible fence, has fairly impounded it, milked it, skimmed it, and got all the cream, and left the farmer only the skimmed milk."

Thoreau

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: travellings

Message par Invité le Dim 18 Oct 2009 - 15:46

Cette petite, elle m'a tapé dans l'œil. J'étais là, un peu
conconsommateur à parcourir les rayons de mon marchand habituel de DVD,
comme d'hab', la routine, à rechercher un truc que je connaisse et que
je sache qui me plait. Et puis soudain mon regard s'est détourné et je
l'ai vue, assise par terre, presque cachée dans un coin. Elle avait
bizarrement gardé son bonnet de laine vert en grosses côtes mais
portait juste un petit pull en haut. Froid dehors. A mon avis elle
devait avoir un manteau mais je sais pas trop, je l'ai pas vu ; je peux
juste supposer qu'il lui servait de coussin sous son petit cul, c'est tout.
Bref.
Partout autour d'elle, des boîtiers de DVD, en pile ou éparpillés. Tous ces DVD
qui l'entouraient, c'était les petits prix, ceux que les vendeurs
amassent à même le sol, ces films un peu maudits dont personne en
général ne veut. Mais cette fille, je l'ai observé discrètement, parole
qu'elle ne regardait pas comme ça, rapidement, les différents DVD posés
devant elle. Pas comme n'importe qui, la fille ! Elle semblait ne rien
rechercher de particulier, juste chercher comme ça, quelque chose, mais
quoi ? Chercher comme ça, faut pas non plus croire que c'est simple,
hein. Je veux dire, il suffisait pas d'un coup d'œil pour cette gamine,
elle lisait très attentivement tous les résumés derrière les pochettes,
elle regardait, étudiait carrément les unes après les autres les images
en couvertures, pesait le pour et le contre quoique elle cherchait
probablement plus à satisfaire son imagination qu'à choisir
véritablement tel ou tel film. Je sentais bien que tout ça était super
sérieux pour elle, à mon avis elle se faisait son film en même temps
qu'elle regardait les jaquettes, à partir des photos et des résumés. Je
suis pas resté jusqu'à la fin, je sais même pas à quelle heure elle a
pu partir, mais elle a sûrement rien pris en filant. Elle s'est fait
mille films tranquillement assise dans le magasin, discrète, et elle a
pas payé un rond en partant, tu paries combien ? C'est une fille du
genre maligne, dont on dirait volontiers qu'elle fait pas d'histoire…
...et pourtant, et pourtant

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: travellings

Message par Largo le Mar 26 Jan 2010 - 9:25

Aujourd'hui, dans le métro, en face de moi, un homme un peu dégarni, la quarantaine en plein boom, lisait "Le pouvoir ne se partage pas" d'Edouard Balladur (si j'ai bien lu).

S'interrompant dans sa lecture, il s'est mis à jeter des regards fous autour de lui, en marmonnant des remarques qui semblaient pouvoir n'être comprises que de lui.

Est-il possible qu'il ait confondu le pouvoir avec l'ouvrage qui en parlait ?
avatar
Largo

Messages : 3181

Voir le profil de l'utilisateur http://www.raphaelclairefond.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: travellings

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum