ARGENTO : CA VAUT QUOI ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ARGENTO : CA VAUT QUOI ?

Message par glj le Lun 5 Avr 2010 - 0:12

j"ouvre le débat ici même si il a été commencé ou plutot esquissé ailleurs ( sur le forum des cahiers ).
avatar
glj

Messages : 518

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARGENTO : CA VAUT QUOI ?

Message par Invité le Lun 5 Avr 2010 - 8:27

Salut,

Connais pas, faut dire que je suis pas vraiment un enfant du cinéma bis. Curieusement je crois que j'ai juste vu ses productions récentes pour la TV: l'épisode de Masters of Horror, et son hommage à Hitchcock absolument nul, j'en garde aucun souvenir sinon celui-là.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ARGENTO : CA VAUT QUOI ?

Message par Borges le Lun 5 Avr 2010 - 8:32

j'ai vu deux trucs du maître, un jusqu'au bout; un autre, en m'obligeant à tenir une vingtaine de minutes...
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARGENTO : CA VAUT QUOI ?

Message par DB le Mar 6 Avr 2010 - 13:29

Dario alors ?

J'ai vu son master of horror que j'avais pas trouvé fameux mais très amusant, dans le sens que j'avais ri comme devant un machin potache.

Autrement je ne connais que sa version de Romero "zombies"
avatar
DB

Messages : 1528

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARGENTO : CA VAUT QUOI ?

Message par Invité le Mer 7 Avr 2010 - 5:36

voila un topic bien documenté : c'est au petit poil !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ARGENTO : CA VAUT QUOI ?

Message par Invité le Mer 7 Avr 2010 - 18:21

ccamille a écrit:voila un topic bien documenté : c'est au petit poil !

C'est vrai que ce topic n'est pas très passionnant dans l'immédiat, ceci dit, tant que t'auras rien fait pour le rendre plus intéressant, je me passerai bien de tes petits commentaires à la mord moi le noeud.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ARGENTO : CA VAUT QUOI ?

Message par Invité le Jeu 8 Avr 2010 - 19:32

quelle élégance ; pour quel succès ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ARGENTO : CA VAUT QUOI ?

Message par lorinlouis le Ven 23 Avr 2010 - 13:06

Argento, c'est aussi une histoire d'esthétique.

En tout cas, dans ses films d'horreurs. Je connais mal ses films de la période giallo.

Un peu trop de baroque, de kitsch pour créer une atmosphère quelque peu suréelle dans laquelle se déplie une intrigue qui reste, bien souvent, brinquebalante et brouillonne. Cette désuétude d'une image une peu floue, un peu éthérée (je pense à Suspiria ou à Profondo Rosso, par exemple), qui joue avec les couleurs et les ombres, sorte de retour aux canons originels du film d'horreur, ne vaut plus grand chose aujourd'hui, même si elle demeure toujours charmante, séduisante, je trouve. C'est ce que j'apprécie, j'ai apprécié chez DA.

Mais force est de constater qu'une telle esthétique ne peut survivre et les derniers films d'Argento montrent bien qu'il a été privé, par le temps, par les goûts et les usages, de ses artifices favoris. Reste donc ses histoires insipides et plates, dans le meilleur des cas; saugrenues et sybillines, dans le pire. Pour ma part, j'en reste aux films de la période 70-80, ses ultimes réalisations -La Terza Madre a été une douleur, pas encore vu Giallo- ne m'ont pas vraiment enthousiasmé.

Par contre, les BOs des Goblin déchirent !!! Very Happy






...
avatar
lorinlouis

Messages : 1691

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARGENTO : CA VAUT QUOI ?

Message par Invité le Ven 23 Avr 2010 - 19:07

Laughing




a mieux vieilli:












Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ARGENTO : CA VAUT QUOI ?

Message par Invité le Ven 23 Avr 2010 - 19:45

Cela dit, je trouve ces deux thèmes très chouettes:






Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ARGENTO : CA VAUT QUOI ?

Message par lorinlouis le Ven 23 Avr 2010 - 21:35

Ouais, d'accord avec toi, Jerzy.
Le minimalisme de Carpenter m'a toujours entêté. Particulièrement la petite progression d'Assault... qui m'avait obsédé, une journée de boulot, et que je ne remettais pas.

Mais une préférence pour le "rococo" electro des Goblin qui participe essentiellement à l'atmosphère, à la touche singulière et abstraite de l'esthétique d'Argento. La musique constitue une part importante du cinéma d'Argento, y compris lorsqu'il l'importe sur l'oeuvre d'un autre -ou ce qu'il en a fait-, comme le Zombie de Romero. D'ailleurs, le cut américain, montage et musique supervisés par papa Romero, est très parlant quant à la manière dont la musique des Goblin façonne le montage proposé par Argento.

Pis, les Goblin et Argento, c'est une histoire d'amour...





etc...
avatar
lorinlouis

Messages : 1691

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARGENTO : CA VAUT QUOI ?

Message par Invité le Ven 23 Avr 2010 - 21:48

'lut lorinlouis.

Oui, j'te comprends. D'ailleurs, en réécoutant les soundtracks de suspiria et zombie (un film que j'ai toujours aimé, je ne connais que le montage "Argento'"), plus haut, je succombe assez à leur pouvoir rococo-formaliste et... nostalgique.

J'ajouterai le thème principal de Ténèbres, que je trouve très réussi, avec le "vocoder" (j'adore ce truc) et les roulements de tambours plus loin, vers 2'25'' (qui m'évoquent à chaque fois avec précision le gars qui fait son jogging en vélo sur le pont suspendu, en plan oblique. Une belle séquence.)





Dernière édition par Simon Cussonaix le Ven 23 Avr 2010 - 22:05, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ARGENTO : CA VAUT QUOI ?

Message par lorinlouis le Ven 23 Avr 2010 - 22:01

Très atmosphérique et très "eighties" également... Wink

Il y avait un autre morceau de Suspiria, en plus du thème principal que tu citais, Jerzy, que je trouve plutôt réussi. Un thème avec des percussions, des cris et quelques autres modulations. Toujours dans cette tendance horrifique, terrifiante.

avatar
lorinlouis

Messages : 1691

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARGENTO : CA VAUT QUOI ?

Message par Invité le Ven 23 Avr 2010 - 22:07

Ah oui, je me souviens.

Très bien aussi, ça se rapproche de l'esprit "Richard Pinhas". Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ARGENTO : CA VAUT QUOI ?

Message par Invité le Ven 23 Avr 2010 - 22:23

Il faudrait mentionner "la secte", qui est pas mal du tout, souvent attribué à Argento, qui est en le producteur, mais qui fut réalisé par Michele Soavi (la musique est de Pino Donnagio).

ça m'avait plus captivé, en son temps, qu'un film d'Argento. Formellement très abouti + un récit assez envoûtant.


(la b.a. allemande, faut de mieux:)



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ARGENTO : CA VAUT QUOI ?

Message par lorinlouis le Ven 23 Avr 2010 - 22:46

Simon Cussonaix a écrit:
Très bien aussi, ça se rapproche de l'esprit "Richard Pinhas". Smile

Ouais, et un petit côté Penderecki, en moins chuchoté, plus hystérique.

Connaissais pas La Secte, mais le film m'a l'air bien intéressant, en effet. Une histoire d'hippies qui pètent les plombs ? Charlie Manson style ? Very Happy

C'est important de savoir ce que vaut (ou valait) Argento comme réalisateur, mais il ne faut pas négliger son autre casquette, savoir ce qu'il valait une fois cette dernière vissée sur sa tête. Wink
avatar
lorinlouis

Messages : 1691

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARGENTO : CA VAUT QUOI ?

Message par Invité le Ven 23 Avr 2010 - 23:04

Tout à fait.

Je vois surtout Argento comme un chef d'orchestre, un fédérateur, un organisateur de "concepts" artistiques, un maître de cérémonie.

Les films qu'il a signés en son nom me paraissent bien moins aboutis que ceux qu'il a fomenté depuis sa casquette de producteur.

Bon, "les frissons de l'angoisse", je l'ai assez dit, ce n'est pas passé, chez moi, du tout: je voyais trop les défauts, la vacuité clichetonante, même en tenant compte du côté volontairement "artificiel".
Mais sinon je vois bien le truc qui peut enchanter là-dedans. Je préfère ténèbres, plus "contemporanéiste".


Concernant "la secte", non, c'est pas du tout le trip Manson-family et compagnie, c'est pas non plus un film trash, c'est très esthétisant, froid, bleuté, fondé sur l'atmosphère, avec de très belles idées plastiques, architecturales, des jeux d'associations et de renvois, du côté du rêve.
La bande-annonce ne rend pas du tout le caractère du film, j'aurais pas dû la poster. lol. Et la musique m'y semble rajoutée, c'est pas celle-là. Celle du film est plus discrète, immersive, avec un côté "ambient-fairlight".

Non, vraiment, c'est un bon petit film de derrière les fagots, à découvrir.


Là-dessus, bonne fin de nuit. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ARGENTO : CA VAUT QUOI ?

Message par lorinlouis le Ven 23 Avr 2010 - 23:23

Je vais y jeter un coup d'oeil, rien que pour ce pitch très alléchant.

Et oui, schloff gut tout le monde... Wink
avatar
lorinlouis

Messages : 1691

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARGENTO : CA VAUT QUOI ?

Message par lorinlouis le Sam 24 Avr 2010 - 12:48

Pour disposer de l'ensemble des champs de compétences d'Argento, d'après IMDB,


Scénariste:

-Suspiria (2010) (en production) (personnages)
-Giallo (2009) (scénariste)
-La troisième mère (2007) (scénariste)
... autre titre : "La terza madre" - Italie (titre original)
-Ti piace Hitchcock? (2005) (TV) (scénariste)
... autre titre : "Aimez-vous Hitchcock?" - France (titre TV)
... autre titre : "Vous aimez Hitchcock?" - France (titre DVD)
-Il cartaio (2004) (Scénario) (histoire)
... autre titre : "Card Player" - France (titre DVD)
-Le sang des innocents (2001) (Scénario) (histoire)
... autre titre : "Non ho sonno" - Italie (titre original)
-Le fantôme de l'opéra (1998) (scénariste)
... autre titre : "Il fantasma dell'opera" - Italie (titre original)
-M.D.C. - Maschera di cera (1997) (histoire)
... autre titre : "Le masque de cire" - France (titre video)
-La sindrome di Stendhal (1996) (Scénario) (histoire)
... autre titre : "Le syndrome de Stendhal" - France (titre video)
-Trauma (1993) (histoire) (écrit par)
-La setta (1991) (scénariste)
-Deux yeux maléfiques (1990) (segment "Black Cat, The")
... autre titre : "Due occhi diabolici" - Italie (titre original)
-Sanctuaire (1989) (scénariste)
... autre titre : "La chiesa" - Italie (titre original)
-Terreur à l'opéra (1987) (Scénario) (histoire)
... autre titre : "Opera" - Italie (titre original)
-Démons 2 (1986) (scénariste)
... autre titre : "Dèmoni 2: L'incubo ritorna" - Italie (titre original)
-Démons (1985) (Scénario)
... autre titre : "Dèmoni" - Italie (titre original)
-Phenomena (1985) (Scénario) (histoire)
-Ténèbres (1982) (scénariste)
... autre titre : "Tenebre" - Italie (titre original)
-Inferno (1980) (histoire et scénario)
-Suspiria (1977) (scénariste)
-Les frissons de l'angoisse (1975) (écrit par)
... autre titre : "Profondo rosso" - Italie (titre original)
... autre titre : "Les frissons de la terreur" - Canada (titre Français)
-Cinq jours de révolution (1973) (Scénario) (histoire)
... autre titre : "Le cinque giornate" - Italie (titre original)
-"La porta sul buio" (Episodes, 1973)
- Il tram (1973) Episode TV (histoire et scénario)
- Testimone oculare (1973) Episode TV (scénariste)
-Così sia (1972) (scénariste)
-4 mouches de velours gris (1971) (Scénario) (histoire)
... autre titre : "4 mosche di velluto grigio" - Italie (titre original)
-Le chat à neuf queues (1971) (Scénario) (histoire)
... autre titre : "Il gatto a nove code" - Italie (titre original)
-L'oiseau au plumage de cristal (1970) (scénariste)
... autre titre : "L'uccello dalle piume di cristallo" - Italie (titre original)
-La stagione dei sensi (1969) (scénariste)
-Cinq hommes armés (1969) (Scénario)
... autre titre : "Un esercito di cinque uomini" - Italie (titre original)
-La légion des damnés (1969) (scénariste)
... autre titre : "La legione dei dannati" - Italie (titre original)
-Les héros ne meurent jamais (1969) (Scénario) (histoire)
... autre titre : "Probabilità zero" - Italie (titre original)
-Disons un soir à dîner (1969) (Scénario)
... autre titre : "Metti, una sera a cena" - Italie (titre original)
... autre titre : "Mettons, un soir a diner" - France
-Une corde, un Colt... (1969) (scénariste)
-Il était une fois dans l'ouest (1968) (histoire)
... autre titre : "C'era una volta il West" - Italie (titre original)
... autre titre : "Il était une fois dans l'Ouest" - Canada (titre Français)
-La rivoluzione sessuale (1968) (Scénario)
... autre titre : "La révolution sexuelle" - France (Version doublée)
-Commandos (1968) (scénariste)
-L'enfer avant la mort (1968) (scénariste)
... autre titre : "Comandamenti per un gangster" - Italie (titre original)
-5 gachettes d'or (1968) (scénariste)
... autre titre : "Oggi a me... domani a te!" - Italie (titre original)
... autre titre : "5 gachettes en or!" - France (titre d'affiche)
... autre titre : "Cinq gâchettes d'or" - France
-Requiem pour une canaille (1967) (screenplay collaboration)
... autre titre : "Qualcuno ha tradito" - Italie (titre original)
-Scusi, lei è favorevole o contrario? (1966) (scénariste)

Réalisateur:

-Giallo (2009)
-La troisième mère (2007)
... autre titre : "La terza madre" - Italie (titre original)
-"Les maîtres de l'horreur" (Episodes, 2005-2006)
... autre titre : "Masters of Horror" - Canada (titre original)
- Pelts (2006) Episode TV
- Jenifer (2005) Episode TV
-Ti piace Hitchcock? (2005) (TV)
... autre titre : "Aimez-vous Hitchcock?" - France (titre TV)
... autre titre : "Vous aimez Hitchcock?" - France (titre DVD)
-Il cartaio (2004)
... autre titre : "Card Player" - France (titre DVD)
-Le sang des innocents (2001)
... autre titre : "Non ho sonno" - Italie (titre original)
-Le fantôme de l'opéra (1998)
... autre titre : "Il fantasma dell'opera" - Italie (titre original)
-La sindrome di Stendhal (1996)
... autre titre : "Le syndrome de Stendhal" - France (titre video)
-Trauma (1993)
-Deux yeux maléfiques (1990) (segment "The Black Cat")
... autre titre : "Due occhi diabolici" - Italie (titre original)
-Terreur à l'opéra (1987)
... autre titre : "Opera" - Italie (titre original)
-Phenomena (1985)
-Ténèbres (1982)
... autre titre : "Tenebre" - Italie (titre original)
-Inferno (1980)
-Suspiria (1977)
-Les frissons de l'angoisse (1975)
... autre titre : "Profondo rosso" - Italie (titre original)
... autre titre : "Les frissons de la terreur" - Canada (titre Français)
-Cinq jours de révolution (1973)
... autre titre : "Le cinque giornate" - Italie (titre original)
-"La porta sul buio" (Episodes, 1973)
- Il tram (1973) Episode TV (comme Sirio Bernadotte)
- Testimone oculare (1973) Episode TV (non crédité)
-4 mouches de velours gris (1971)
... autre titre : "4 mosche di velluto grigio" - Italie (titre original)
-Le chat à neuf queues (1971)
... autre titre : "Il gatto a nove code" - Italie (titre original)
-L'oiseau au plumage de cristal (1970)
... autre titre : "L'uccello dalle piume di cristallo" - Italie (titre original)

Producteur:

-La troisième mère (2007) (producteur)
... autre titre : "La terza madre" - Italie (titre original)
-Il cartaio (2004) (producteur)
... autre titre : "Card Player" - France (titre DVD)
-Le sang des innocents (2001) (producteur)
... autre titre : "Non ho sonno" - Italie (titre original)
-Scarlet Diva (2000) (producteur)
-Maschera di cera (1997) (producteur)
... autre titre : "Le masque de cire" - France (titre video)
-La sindrome di Stendhal (1996) (producteur)
... autre titre : "Le syndrome de Stendhal" - France (titre video)
-Trauma (1993) (producteur)
-La setta (1991) (producteur)
-Deux yeux maléfiques (1990) (producteur exécutif)
... autre titre : "Due occhi diabolici" - Italie (titre original)
-Sanctuaire (1989) (producteur)
... autre titre : "La chiesa" - Italie (titre original)
-Terreur à l'opéra (1987) (producteur)
... autre titre : "Opera" - Italie (titre original)
-"Turno di notte" (1987) Série TV (producteur) (episodes inconnus)
-Démons 2 (1986) (producteur)
... autre titre : "Dèmoni 2: L'incubo ritorna" - Italie (titre original)
-Démons (1985) (producteur)
... autre titre : "Dèmoni" - Italie (titre original)
-Phenomena (1985) (producteur)
-"La porta sul buio" (producteur) (Episodes, 1973)
- Il tram (1973) Episode TV (producteur)
- Il vicino di casa (1973) Episode TV (producteur)
- La bambola (1973) Episode TV (producteur)
- Testimone oculare (1973) Episode TV (producteur)

Étonnante filmographie. Si on s'accorde à la seule quantité, son travail de scénariste est le plus important et recèle certaines surprises, comme sa participation à l'écriture du film de Léone.

Et puis, toujours dans son travail d'écriture, il y a aussi les différents genres auquel il s'est attelé; eurocrime, giallo, horreur, western, films de guerre et de costumes...

D'ailleurs, j'avais parcouru, à une certaine occasion mais sans aller plus loin, faute de sous-titres -mon italien est plus que déplorable Wink - son film "Le cinque giornate" qui relate les émeutes milanaises contre l'occupation autrichienne, en 1848, mais avec un canevas très léonien. Il cherche à transposer dans ces événements les recettes du western spaghetti, avec le comique en plus. Je ne me souviens plus ce que j'en avais pensé.

Jerzy, j'ai commencé à regarder La secte. La séquence d'intro, le long de l'eau souillée, avec America en fond musical, m'a bien plu. Wink
avatar
lorinlouis

Messages : 1691

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARGENTO : CA VAUT QUOI ?

Message par Invité le Sam 24 Avr 2010 - 14:11

Dans mon souvenir, le prologue est complètement déconnecté du reste. Mais c'est l'occasion d'entendre "a horse with no name", alors pourquoi pas. lol

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: ARGENTO : CA VAUT QUOI ?

Message par lorinlouis le Sam 24 Avr 2010 - 14:19

Simon Cussonaix a écrit:Dans mon souvenir, le prologue est complètement déconnecté du reste. Mais c'est l'occasion d'entendre "a horse with no name", alors pourquoi pas. lol

C'est toujours bon à prendre...

Oui, cette introduction sert de générique, un plan séquence qui suit le fil d'une rivière pour finir sur une horloge que des hippies échevelés s'amusent à lapider. De ce que j'ai déjà regardé, il n'y pas vraiment de lien, en effet.

Très musical, ce film, à y voir de plus près. Je ne m'avance pas, mais America -qui semble être la seule partie importée d'une bande son originale- et les Rolling Stones en récurrence, la littérature de Sympathy for the Devil, des références qui ont tout pour plaire. Wink
avatar
lorinlouis

Messages : 1691

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: ARGENTO : CA VAUT QUOI ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum