Les Dragons font du spam

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par Borges le Mer 14 Avr 2010 - 10:12

GM a écrit:





"Ne perdez jamais une occasion d'instruire les plus humbles d'entre vous"

(anonyme)







Depuis le romantisme le bouffon, le saltimbanque et le clown, ont été les images hyperboliques et volontairement déformantes que les artistes se sont plu à donner d'eux-mêmes et de la condition même de l'art.

Il s'agit là d'un autoportrait travesti, dont la portée ne se limite pas à la caricature sarcastique ou douloureuse. Une attitude si constamment répétée, si obstinément réinventée à travers trois ou quatre générations requiert l'attention. Le jeu ironique a la valeur d'une interprétation de soi par soi : c'est une épiphanie dérisoire de l'art et de l'artiste. La critique de l'honorabilité bourgeoise s'y double d'une autocritique dirigée contre la vocation "esthétique" elle-même.

Nous devons y reconnaître une des composantes caractéristiques de la "modernité", depuis un peu plus d'une centaine d'années.

Jean Starobinski


ceux qui savent faire du montage (penser, donc) ne manqueront pas de rapporter cette figure comique à la tragique évoquée ailleurs
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par DB le Jeu 15 Avr 2010 - 6:56

GM a écrit:Bah j'avoue qu'étant toujours bien reçu ici je ne m'attends pas à autre chose.

Merci pour ce que tu dis de l'entretien.
On a tourné avec des panasonic nv-gs400, çàd à peu près rien, et on était une équipe qui, deux mois durant, a fluctué entre 2 et 4 Very Happy

Étant du coin, je présentais la chose en commençant toujours par dire que j'étais Givetois, et ça me donnait tout de suite un avantage, la méfiance envers les journalistes tombait immédiatement, et puis ils voyaient notre matériel ridicule (on a éclairé avec des lampes de chantier à mon père, on avait des pieds d'appareil photo, nos micros étaient dans un premier temps des mini-trucs filaires bricolés, etc, etc) et comprenaient bien qu'on bossait pas pour la télé.
Et puis surtout on les rencontrait avant sans caméra. On les appelait via l'annuaire, simplement, ou via des conseils d'amis, et on les rencontrait chez eux, on racontait tout ce qu'on voulait faire, les gens qu'on avait déjà rencontrés, etc, bref on présentait la démarche. Et on prenait le temps, tout le temps qu'il fallait. Pour les entretiens, c'était pareil, on restait très longtemps, les entretiens étaient posés, très longs, on écoutait, on intervenait peu, ils étaient assez surpris et enthousiastes de pouvoir parler si longtemps sans être interrompus ni pris de haut.

OK c'est intéressant, merci !
avatar
DB

Messages : 1528

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par GM le Jeu 15 Avr 2010 - 7:43

je t'en prie Wink

GM

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par Largo le Jeu 15 Avr 2010 - 8:22

Borges a écrit:
GM a écrit:





"Ne perdez jamais une occasion d'instruire les plus humbles d'entre vous"

(anonyme)







Depuis le romantisme le bouffon, le saltimbanque et le clown, ont été les images hyperboliques et volontairement déformantes que les artistes se sont plu à donner d'eux-mêmes et de la condition même de l'art.

Il s'agit là d'un autoportrait travesti, dont la portée ne se limite pas à la caricature sarcastique ou douloureuse. Une attitude si constamment répétée, si obstinément réinventée à travers trois ou quatre générations requiert l'attention. Le jeu ironique a la valeur d'une interprétation de soi par soi : c'est une épiphanie dérisoire de l'art et de l'artiste. La critique de l'honorabilité bourgeoise s'y double d'une autocritique dirigée contre la vocation "esthétique" elle-même.

Nous devons y reconnaître une des composantes caractéristiques de la "modernité", depuis un peu plus d'une centaine d'années.

Jean Starobinski


ceux qui savent faire du montage (penser, donc) ne manqueront pas de rapporter cette figure comique à la tragique évoquée ailleurs

Ca fait beaucoup penser au dernier Kitano (les trois derniers en fait je crois mais vu seulement Achille et la tortue).

NB : ton film, GM, a bien été proposé à la rédaction
avatar
Largo

Messages : 3181

Voir le profil de l'utilisateur http://www.raphaelclairefond.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par GM le Jeu 15 Avr 2010 - 8:23

Largo a écrit:
NB : ton film, GM, a bien été proposé à la rédaction

OK, thanks Wink

GM

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par Invité le Jeu 15 Avr 2010 - 9:23

Largo a écrit:
NB : ton film, GM, a bien été proposé à la rédaction

Ca veut dire quoi "proposé" ? Proposé de le regarder ? Dans ce cas il faut préciser "gratuitement" parce que tout le monde peut le regarder de manière payante avec la VOD ou le DVD ou alors en salle au Cinéma du Réel, son existence dans ces divers supports ayant été soulignés par les "spams" de GM ici même.

Cette confirmation devrait plutôt être faite à l'intention du fameux producteur qui nous a proposé de regarder le film de GM gratuitement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par GM le Jeu 15 Avr 2010 - 11:16

Heu simplement : on vous a envoyé le DVD.

GM

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par ^x^ le Jeu 15 Avr 2010 - 11:21

J'imagine


Dernière édition par careful le Sam 24 Avr 2010 - 18:25, édité 1 fois
avatar
^x^

Messages : 609

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par GM le Jeu 15 Avr 2010 - 11:23

Smile

(n'empêche, JM me fait chaque fois plus halluciner, ainsi qu'un film soit visible est toujours déjà suspect? au secours)

GM

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par Borges le Jeu 15 Avr 2010 - 12:20

toujours déjà



encore un qui parle français comme un phénoménologue allemand






Dernière édition par Borges le Jeu 15 Avr 2010 - 12:22, édité 1 fois
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par GM le Jeu 15 Avr 2010 - 12:22

t'as vu?

GM

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par Borges le Jeu 15 Avr 2010 - 12:26

oui, j'ai immer schon vu,
donc rien à voir que je n'aie déjà vu
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par GM le Jeu 15 Avr 2010 - 13:08

le dernier mot.

GM

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par GM le Ven 16 Avr 2010 - 8:28

Que faut-il penser de la présence de la créature mythique qu’est le dragon dans le titre de deux films présents dans la compétition française ? Justement, qu’enregistrer le réel, c’est aussi filmer son pendant fictionnel, sa dimension de fabulation. Les Dragons n’existent pas reprend le thème très contemporain de la lutte des travailleurs pour la survie de leur usine, pour le maintien de leur emploi en période de désindustrialisation, mais aussi pour le respect de leur personne et de leur rôle dans l’entreprise, et donc, dans la société. Là où le film de Guillaume Massart se distingue d’autres documentaires portant sur la même question, et notamment du très proche Silence dans la vallée de Marcel Trillat (2007), c’est dans sa manière de traiter son sujet sur le mode fantastique. Par exemple, en montrant la gueule fumante de l’usine et les pinces géantes des pelleteuses, qui, au lieu de nourrir et faire vivre les ouvriers, finissent par les dévorer tout cru. Au-delà de la parole rendue à ceux qui ont été dépossédés de tout, et qui assistent à la vente aux enchères des machines-outil de leur usine pour voir une dernière fois leur instrument de travail, le film trouve une très belle matérialisation en image de l’idée d’un capitalisme monstrueux et dévorant, et surtout archaïque.

http://www.critikat.com/Cinema-du-reel-2010-Re-composition.html?artsuite=1

GM

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par Borges le Ven 16 Avr 2010 - 11:18

le thème très contemporain de la lutte des travailleurs pour la survie de leur usine, pour le maintien de leur emploi en période de désindustrialisation, mais aussi pour le respect de leur personne et de leur rôle dans l’entreprise, et donc, dans la société.

http://www.critikat.com/Cinema-du-reel-2010-Re-composition.html?artsuite=1[/quote]

la survie de LEUR usine, rien que ça;

leur usine,
leur emploi,
leur personne,
leur rôle


mais qu'ils créent donc leur propre entreprise et nous foutent la paix...


le thème très contemporain (à exploiter donc avant qu'il ne soit trop tard)

avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par GM le Ven 16 Avr 2010 - 11:26

Borges a écrit:
mais qu'ils créent donc leur propre entreprise et nous foutent la paix...

on aborde cette question avec la scop.

et sinon je crois qu'ils t'emmerdent.

GM

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par Invité le Ven 16 Avr 2010 - 11:37

Borges a écrit:
le thème très contemporain de la lutte des travailleurs pour la survie de leur usine, pour le maintien de leur emploi en période de désindustrialisation, mais aussi pour le respect de leur personne et de leur rôle dans l’entreprise, et donc, dans la société.

http://www.critikat.com/Cinema-du-reel-2010-Re-composition.html?artsuite=1

la survie de LEUR usine, rien que ça;

leur usine,
leur emploi,
leur personne,
leur rôle


mais qu'ils créent donc leur propre entreprise et nous foutent la paix...


le thème très contemporain (à exploiter donc avant qu'il ne soit trop tard)


coïncidence, je me connectais justement pour te dire que j'ai pensé à tout ça hier soir en regardant "Ce soir ou jamais". Kervern et Delépine étaient invités pour présenter leur nouveau film, et ça a pas mal parlé des trucs évoqués plus haut avec les invités...


Dernière édition par JM le Ven 16 Avr 2010 - 11:40, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par Borges le Ven 16 Avr 2010 - 11:39

Comment accompagner les chômeurs qui créent leur propre entreprise

BAUDOUIN PROT EST PRÉSIDENT DE LA FÉDÉRATION BANCAIRE FRANÇAISE ET CHRISTIAN SAUTTER PRÉSIDENT DE FRANCE ACTIVE.

Dans le ciel gris des chiffres de la croissance et du chômage, une lueur pointe à l'horizon : celle des statistiques de la création d'entreprises. Le cap des 500.000 a été franchi en 2009 ! Cette progression sans précédent a été soutenue par la mise en oeuvre de deux réformes clefs engagées par le gouvernement : le statut de l'autoentrepreneur et le nouveau dispositif Nacre. Chacun ne peut que se réjouir de cette évolution. D'autant plus qu'un tiers de ces créateurs d'entreprises étaient des demandeurs d'emploi. Aujourd'hui, c'est un fait, la création d'entreprise ne peut pas être négligée dans la panoplie des moyens de lutte contre le chômage. Créer son propre emploi en créant sa propre entreprise, c'est sûrement l'une des plus belles façons pour une personne qui a perdu son emploi de se relever et de retrouver sa dignité. La formule paraît simple, la solution est séduisante…

Pourtant, ne soyons pas dupes : la création d'entreprise n'est pas la solution miracle au chômage. D'abord parce que certains chômeurs n'ont pas la vocation pour devenir chef d'entreprise. Et lorsqu'ils l'ont, encore faut-il que le projet soit viable, que l'entreprise soit conduite avec prudence et détermination et qu'elle assure un revenu décent au créateur. Mal monté ou mal suivi, un projet peut en effet transformer le chômeur ou le travailleur pauvre en chef d'entreprise pauvre. Pis, sans protection en cas d'échec, un nouveau revers peut entraîner une spirale d'exclusion, plus violente encore que le chômage. Pour éviter cet écueil et permettre à des demandeurs d'emploi qui créent leur entreprise de devenir chefs d'entreprise tout simplement, deux conditions doivent être réunies : un accompagnement structuré et l'accès à une relation de qualité avec son banquier.

Concernant l'accompagnement, il s'agit de donner au créateur les moyens de construire un projet cohérent et viable, puis de l'aider à valider son modèle économique et à évaluer correctement ses besoins de financement, sans sous-estimer le salaire qu'il devra se verser. Le créateur d'entreprise a besoin non seulement d'informations et d'outils mais il a aussi besoin d'apprendre à acquérir des repères et de comprendre comment bien utiliser tous les leviers de la gestion quotidienne. Les initiatives en ce sens se développent, de la part des banques, comme de la FBF. C'est une bonne chose, il faut les encourager.

Mais si cette capacité à conduire son entreprise est indispensable, elle n'est pas pour autant suffisante dans de nombreux cas. Le créateur d'entreprise a besoin d'un compte bancaire, de moyens de paiement et bien sûr, en général, il a besoin aussi de crédits. Il s'agit alors pour le réseau d'accompagnement de s'engager avec le créateur. En garantissant les remboursements de ses crédits professionnels, et donc en partageant les risques, non seulement l'accompagnateur crédibilise le projet, mais il sécurise le créateur et lui facilite l'accès au crédit bancaire.

Pour parvenir à offrir au créateur les meilleures conditions de réussite, il est indispensable de faire converger les actions de l'organisme d'accompagnement et du conseiller bancaire. Ces actions se complètent et s'enrichissent mutuellement dès lors qu'un lien permanent et efficace est établi entre les deux.

Ce cercle vertueux d'inclusion sociale, économique et bancaire n'a rien d'une utopie. C'est une réalité objective : l'activité des fonds de garantie spécifiquement dédiés à l'accès au crédit bancaire des chômeurs créateurs d'entreprise a crû de près de 80 % en 2009. Cette même année, grâce à son expertise et à sa garantie bancaire, France Active a permis le financement de plus de 4.000 projets portés par des personnes en difficulté. Plus de 80 % d'entre elles ont bénéficié de taux inférieurs à 5 % et, dans la plupart des cas, sans engager leur caution personnelle ou celle de leur entourage. La différence entre les projets de création portés par ces chômeurs accompagnés et les entreprises classiques : contrairement aux idées reçues, les chances de pérennité à 5 ans des premiers sont largement supérieures à celles des secondes.

Nous devons promouvoir cette dynamique de création d'entreprises viables et pérennes par des demandeurs d'emploi, avec la banque et grâce au soutien de réseaux d'accompagnement, afin que les chômeurs qui créent leur entreprise soient pleinement acteurs du redressement de notre économie. C'est tout l'enjeu du partenariat noué entre la Fédération bancaire française et l'association France Active.

http://www.lesechos.fr/info/analyses/020412283941-comment-accompagner-les-chomeurs-qui-creent-leur-propre-entreprise.htm








Hier chômeur, demain patron !

Souvenirs, souvenirs ! En 1978, Raymond Barre, alors Premier ministre, lançait non sans une certaine provocation en parlant des chômeurs : "Ils n’ont qu’à créer leur entreprise !".


http://www.salondesentrepreneurs.com/hier-chomeur-demain-patron-135.html
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par Borges le Ven 16 Avr 2010 - 11:40

oui, JM, j'ai vu les premières minutes de cette émission... paraît que Depardieu aurait dit que c'est son premier film politique...il est pas communistes je crois... non?
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par Invité le Ven 16 Avr 2010 - 11:43

Comment accompagner les chômeurs qui créent leur propre entreprise

BAUDOUIN PROT EST PRÉSIDENT DE LA FÉDÉRATION BANCAIRE FRANÇAISE ET CHRISTIAN SAUTTER PRÉSIDENT DE FRANCE ACTIVE.

Dans le ciel gris des chiffres de la croissance et du chômage, une lueur pointe à l'horizon : celle des statistiques de la création d'entreprises. Le cap des 500.000 a été franchi en 2009 ! Cette progression sans précédent a été soutenue par la mise en oeuvre de deux réformes clefs engagées par le gouvernement : le statut de l'autoentrepreneur et le nouveau dispositif Nacre. Chacun ne peut que se réjouir de cette évolution. D'autant plus qu'un tiers de ces créateurs d'entreprises étaient des demandeurs d'emploi. Aujourd'hui, c'est un fait, la création d'entreprise ne peut pas être négligée dans la panoplie des moyens de lutte contre le chômage. Créer son propre emploi en créant sa propre entreprise, c'est sûrement l'une des plus belles façons pour une personne qui a perdu son emploi de se relever et de retrouver sa dignité. La formule paraît simple, la solution est séduisante…

Pourtant, ne soyons pas dupes : la création d'entreprise n'est pas la solution miracle au chômage. D'abord parce que certains chômeurs n'ont pas la vocation pour devenir chef d'entreprise. Et lorsqu'ils l'ont, encore faut-il que le projet soit viable, que l'entreprise soit conduite avec prudence et détermination et qu'elle assure un revenu décent au créateur. Mal monté ou mal suivi, un projet peut en effet transformer le chômeur ou le travailleur pauvre en chef d'entreprise pauvre. Pis, sans protection en cas d'échec, un nouveau revers peut entraîner une spirale d'exclusion, plus violente encore que le chômage. Pour éviter cet écueil et permettre à des demandeurs d'emploi qui créent leur entreprise de devenir chefs d'entreprise tout simplement, deux conditions doivent être réunies : un accompagnement structuré et l'accès à une relation de qualité avec son banquier.

Concernant l'accompagnement, il s'agit de donner au créateur les moyens de construire un projet cohérent et viable, puis de l'aider à valider son modèle économique et à évaluer correctement ses besoins de financement, sans sous-estimer le salaire qu'il devra se verser. Le créateur d'entreprise a besoin non seulement d'informations et d'outils mais il a aussi besoin d'apprendre à acquérir des repères et de comprendre comment bien utiliser tous les leviers de la gestion quotidienne. Les initiatives en ce sens se développent, de la part des banques, comme de la FBF. C'est une bonne chose, il faut les encourager.

Mais si cette capacité à conduire son entreprise est indispensable, elle n'est pas pour autant suffisante dans de nombreux cas. Le créateur d'entreprise a besoin d'un compte bancaire, de moyens de paiement et bien sûr, en général, il a besoin aussi de crédits. Il s'agit alors pour le réseau d'accompagnement de s'engager avec le créateur. En garantissant les remboursements de ses crédits professionnels, et donc en partageant les risques, non seulement l'accompagnateur crédibilise le projet, mais il sécurise le créateur et lui facilite l'accès au crédit bancaire.

Pour parvenir à offrir au créateur les meilleures conditions de réussite, il est indispensable de faire converger les actions de l'organisme d'accompagnement et du conseiller bancaire. Ces actions se complètent et s'enrichissent mutuellement dès lors qu'un lien permanent et efficace est établi entre les deux.

Ce cercle vertueux d'inclusion sociale, économique et bancaire n'a rien d'une utopie. C'est une réalité objective : l'activité des fonds de garantie spécifiquement dédiés à l'accès au crédit bancaire des chômeurs créateurs d'entreprise a crû de près de 80 % en 2009. Cette même année, grâce à son expertise et à sa garantie bancaire, France Active a permis le financement de plus de 4.000 projets portés par des personnes en difficulté. Plus de 80 % d'entre elles ont bénéficié de taux inférieurs à 5 % et, dans la plupart des cas, sans engager leur caution personnelle ou celle de leur entourage. La différence entre les projets de création portés par ces chômeurs accompagnés et les entreprises classiques : contrairement aux idées reçues, les chances de pérennité à 5 ans des premiers sont largement supérieures à celles des secondes.

Nous devons promouvoir cette dynamique de création d'entreprises viables et pérennes par des demandeurs d'emploi, avec la banque et grâce au soutien de réseaux d'accompagnement, afin que les chômeurs qui créent leur entreprise soient pleinement acteurs du redressement de notre économie. C'est tout l'enjeu du partenariat noué entre la Fédération bancaire française et l'association France Active.

http://www.lesechos.fr/info/analyses/020412283941-comment-accompagner-les-chomeurs-qui-creent-leur-propre-entreprise.htm








Hier chômeur, demain patron !

Souvenirs, souvenirs ! En 1978, Raymond Barre, alors Premier ministre, lançait non sans une certaine provocation en parlant des chômeurs : "Ils n’ont qu’à créer leur entreprise !".


http://www.salondesentrepreneurs.com/hier-chomeur-demain-patron-135.html

ça s'était le jour d'avant, le débat sur la droite en France. lol


Dernière édition par JM le Ven 16 Avr 2010 - 11:49, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par GM le Ven 16 Avr 2010 - 11:45

Rigolos de kermesse.

GM

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par Invité le Ven 16 Avr 2010 - 11:48

Borges a écrit:
oui, JM, j'ai vu les premières minutes de cette émission... paraît que Depardieu aurait dit que c'est son premier film politique...il est pas communistes je crois... non?

ce Depardieu est d'une connerie assez abyssale. Rien qu'à l'entendre sur le plateau, on se demande vraiment comment GdK et BD ont pu tenir à tourner tout un film "politique" avec lui, ça en dit long sur les concessions que certains sont prêts à faire au tournage pour "exploiter leur thème"..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par GM le Mer 28 Avr 2010 - 9:26

Ne manquez pas la soirée "Ce vieux rêve qui bouge" qui se déroule au Magic Cinéma de Bobigny le jeudi 27 mai à 20h.

Projections de 2 films sur les bouleversements ouvriers en France :

Renault-Seguin, la fin de Cécile Decugis

Les dragons n'existent pas de Guillaume Massart

http://www.cinemas93.org/

GM

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par GM le Jeu 27 Mai 2010 - 7:24


GM

Messages : 94

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Dragons font du spam

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum