swan-berlusconi

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

swan-berlusconi

Message par glj le Mar 15 Déc 2009 - 20:54

avatar
glj

Messages : 518

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par Invité le Mar 15 Déc 2009 - 21:57

bien vu !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par Eyquem le Mar 15 Déc 2009 - 22:15

Moi je vois pas le rapport.

En quoi ce pain dans la figure retire un masque à Berlusconi ? En quoi c'est son vrai visage qui apparaitrait ?


Je préfère retenir la leçon de Gus Van Sant.
Vous vous souvenez de l'ennemie d'Harvey Milk, Anita Bryant ? Si vous cherchez une vidéo d'elle sur Internet, la seule qu'on trouve, c'est celle où elle se prend une tarte en pleine face, envoyée par un militant.
http://www.youtube.com/watch?v=dS91gT3XT_A
Eh bien, Van Sant, il reprenait pas cette scène, il ne la reconstituait pas non plus. Ce n'était pas même évoqué du tout dans le film. Sinon de façon détournée : les tartes, c'était les amis, les amants, qui se les envoyaient à la figure.


Pendant ce temps-là, que va devenir le témoignage du repenti, qui venait juste de certifier les liens entre Berlusconi et la mafia ?
Même la magistrature italienne envoie des messages de soutien à ce pourri en ce moment...
avatar
Eyquem

Messages : 3126

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par Invité le Mar 15 Déc 2009 - 23:13

il faut savoir pourquoi on brûle des bagnoles, disait Bourdieu dans le film de Carles. La personne qui a tarté Berlusconi, je suis sûr qu'elle avait d'excellentes raisons. Smile

Eyquem a écrit:

Je préfère retenir la leçon de Gus Van Sant...

Pendant ce temps-là, que va devenir le témoignage du repenti, qui venait juste de certifier les liens entre Berlusconi et la mafia ?
Même la magistrature italienne envoie des messages de soutien à ce pourri en ce moment...


allons bon, comme si les effets de fermeture de l'information n'étaient pas suffisamment débordants dans l'Empire Berlusconi!
La leçon de Van Sant dont tu parles, si elle a été conçue dans cet esprit, c'est la même que celle de TF1 qui insiste sur l'importance du respect de l'environnement.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par Eyquem le Mar 15 Déc 2009 - 23:28

Je parle pas du geste ni de l'information. Je parle des images (de la 2e vidéo postée par Glj, en particulier).
Je demande : que faire de ces images ? On les duplique, on les monte en boucle sur du rock, pour se faire son petit clip youtubesque à la noix ?
Je réponds : rien. En tout cas, moi j'en ferais rien, je m'y fierais pas une seule seconde, à ces images.
avatar
Eyquem

Messages : 3126

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par Invité le Mer 16 Déc 2009 - 0:01

Hum... Cette agression est du pain béni pour Berlusconi (victime, martyr, héroïsme, amour versus haine, violence des anti-B, indirectement responsables de la campagne de dénigrement et du déferlement de haine contre B, affectant même les malades mentaux, et ce héros de l'Italie, cet homme intègre qu'on a essayé de salir, voire de tuer, etc etc: écran de fumée tous azimuts).

Et ça arrive tellement à point nommé, au moment-clé où la contestation du berlusconisme atteignait son pic, pas loin de la destitution imminente, qu'on peut légitimement se demander si l'agression et l'agresseur, sa lisiblité télévisuelle (clarté des différents angles de caméra et des différentes prises de vue + la séquence "snuff/panique brouillée qui fait amateur, etc), ne sont pas une mise en scène orchestrée par les principaux intéressés. On voit ça dans pas mal de films, c'est un vieux truc de mafieux, de se faire salement rétamer la tronche, dans certaines circonstances délicates ou fâcheuses, pour s'offrir une immunité. Souvenez-vous Scorpio dans Dirty-Harry, mais y a plein d'autres exemples, et Berlusconi, c'est la télé-spectacle à lui tout seul, donc... je suis donc très sceptique. Gageons que, comme par magie, certaines "affaires" très préoccupantes vont tomber à la trappe, car ce serait trop indécent de s'acharner ainsi sur un pauvre homme qui en plus est meurtri dans sa chair, le bouc-émissaire d'une Italie devenue folle...

C'est pas qu'on voyait le "vrai visage" du tyran (quel "vrai visage"?) déformé par la haine et tout ça. Non, on voyait surtout l'homme apeuré, groggy, choqué, vulnérable, à un point que cette vision est traumatique... Si ça se trouve, z'ont bien répété en amont, dans un studio de la rai, la frappe, l'impact, la zone, les angles, et si ça se trouve, le "cavaliere" avait justement besoin de se faire relifter la commissure des lèvres et les sourcils, poser un nouvel amalgame dentaire, pis le complice, bien arrosé, coule une petite retraite sympa (champagne et snappies à volonté) dans un vrai-faux hopital psychiatrique, en attendant de palper une rente à vie... Oui, je sais, c'est immonde et je dois être complètement parano. lol


(Oui, Balthie, t'inquiète, je --->)


Dernière édition par Simon Cussonaix le Mer 16 Déc 2009 - 0:34, édité 5 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par Invité le Mer 16 Déc 2009 - 0:19

Simon Cussonaix a écrit:Hum... Cette agression est du pain béni pour Berlusconi (victime, martyr, héroïsme, amour versus haine, violence des anti-B, indirectement responsables de la campagne de dénigrement et du déferlement de haine contre B, affectant même les malades mentaux, et ce héros de l'Italie, cet homme intègre qu'on a essayé de salir, voire de tuer, etc etc: écran de fumée tous azimuts).

Et ça arrive tellement à point nommé, au moment-clé où la contestation du berlusconisme atteignait son pic, pas loin de la destitution imminente, qu'on peut légitimement se demander si l'agression et l'agresseur, sa lisiblité télévisuelle (clarté des différents angles de caméra + la séquence "snuff/panique brouillée, etc), ne sont pas une mise en scène orchestrée par les principaux intéressés. On voit ça dans pas mal de films, c'est un vieux truc de mafieux, de se faire salement rétamer la tronche, dans certaines circonstances délicates ou fâcheuses, pour s'offrir une immunité. Souvenez-vous Scorpio dans Dirty-Harry, mais y a plein d'autres exemples, et Berlusconi, c'est la télé-spectacle à lui tout seul, donc... je suis donc très sceptique.

Si ça se trouve, z'ont bien répété en amont, dans un studio de la rai, la frappe, l'impact, la zone, les angles, et si ça se trouve, le "cavaliere" avait justement besoin de se faire relifter la commissure des lèvres et les sourcis, pis le complice, bien arrosé, coule une petite retraire sympa (champagne et snappies à volonté) dans un vrai-faux hopital psychiatrique... Oui, je sais, c'est immonde et je dois être complètement parano. lol


(Oui, Balthie, t'inquiète, je --->)

C'est un truc typiquement italien ça, non ? Le coup du complot derrière chaque information, je sais plus comment ils appellent ça déjà ..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par Invité le Mer 16 Déc 2009 - 0:53

Justement, ce serait tellement énorme, italianissimement-berlusconique, d'y lire un coup monté, un "stratagème" (la politique comme omni-spectacularisation jouant sur le ressort de l'affect-choc), une entourloupe mafieuse, que personne, pour le coup, n'osera émettre une telle hypothèse, par crainte de passer pour un parano, pire: un anti-citoyen.
On sait que B. jouit d'une grande popularité dans la population italienne, l'image du "salaud sympathique", qu'entamait encore difficilement l'opposition; cependant, ce capital-sympathie s'étant soudainement dégradé à grande vitesse, de façon alarmante, depuis les affaires cumulées de divorce, de lupanar, collusion avec la mafia, manipulation de textes de loi, etc, et la mobilisation apolitique récente constituant un signal, l'exploitation et l'instrumentalisation de cette phase critique de désaveu, "maximalisée" par une agression et une image-choc - celle d'un homme presque lynché - arriveraient à point nommé pour désarmer, à son pinacle, une opposition (politique ou citoyenne) saisies dès lors dans la posture peu avenante de l'acharnement lâche et sadique à l'encontre d'une victime cruellement martyrisée, et pire, dans la position détestable d'avoir contribué, par son acharnement, à susciter un climat de vindicte et de "haine" anti-Berlusconi ayant inexorablement mené à une agression violente de B. par un "irresponsable" excité par la propagande infâme consistant à faire passer B. pour une fripouille criminelle: rhétorique standard dans le jeu de la démocratie-spectacle, et que ne manquera évidemmment pas d'exploiter à fond le parti en place.

Moins par moins donne plus... Plus j'y pense, plus ça se tient. lol.


Dernière édition par Simon Cussonaix le Mer 16 Déc 2009 - 1:59, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par balthazar claes le Mer 16 Déc 2009 - 1:56

On sait que tu aimes ce genre de spectacle, Cussonaix, le lynchage sacrificiel du noble bouc émissaire ; tu aimes à penser qu'il pourrait s'agir de toi. En l'occurence ta supposition me paraît bien inepte, Berlusconi se voit comme quelqu'un de beaucoup trop important, beaucoup trop royal pour se prêter à ce genre de ruse. Ce qui caractérise sa démarche, un peu comme chez nous mais encore davantage, c'est qu'il ne se cache plus de rien. Il est facile de comprendre que c'est sa confiance totale en son extraordinaire mainmise sur l'Italie qui a rendu possible une telle bévue de son système de sécurité. Ça n'arriverait pas au nôtre, qui se déplace avec 200 flics où qu'il aille, mais le nôtre n'est pas, en plus du reste, l'homme le plus riche de son pays, il n'est pas le propriétaire des chaînes de télé, il n'est que le sottocapo de ses précieux amis.

Au fait, ne fais pas mine d'ignorer que ton droit de venir bavasser ici est considérablement réduit par le fait que tu nous as tous abreuvés de tes injures et de ta constante agressivité. Ne commence pas à t'agiter en pensant à la réponse que tu feras à ceci : comme je te vois parti, il y a neuf chances sur dix que je l'efface moi-même. Tu iras te répandre ailleurs sur le fait qu'en plus d'être des imbéciles et des suiveurs, nous sommes des salauds. Ah, avec des si, on pourrait imaginer que les choses se soient passées de manière tellement plus raisonnable entre nous ; mais au point où nous en sommes, et je ne t'apprends rien, il n'y a plus grand chose à espérer de nos échanges. Alors, pourquoi insister, Simon Cussonaix ?

balthazar claes

Messages : 1009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par Invité le Mer 16 Déc 2009 - 2:02

Simon Cussonaix a écrit:Souvenez-vous Scorpio dans Dirty-Harry...
ouais!, perso j'y vois pas d'orchestration, mais juste un baltringue qui chiale. Et j'ai pensé aussi au rouge de Vermeer dans La Dentellière.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par Invité le Mer 16 Déc 2009 - 2:09

Simon Cussonaix a écrit:...ton décrochage par rapport au réel...


Voi-là. Chut. Silencio. Tais-toi-Jerzy-Cussonaix. Comme dit Borges citant Badiou citant Lacan, il ne faut jamais céder sur son désir, et j'avais le désir brûlant de faire taire ce vacarme.

N'hésite pas à proposer d'autres commentaires. S'ils sont du même tonneau, je m'empresserai de supprimer également ton grotesque avatar, ça sera pas du luxe. Et si tu reviens encore dans les mêmes dispositions, je bannirai ton adresse IP, il faudra aller à ton cybercafé pour nous écrire des mots doux. Dura lex, sed lex.

BC

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par glj le Mer 16 Déc 2009 - 5:41

je trouve que les deux vidéos accentuent l'image diabolique des deux personnages : elles figurent, concrétisent l'âme de swan et de berlusconi.

Le masque est tombé pour nous faire voir que l'horreur n'était pas simplement moral chez berlusconi mais réelement physique. L'image ne restera pas simplement comme celle d'une aggression ( et de la compassion qu'elle succite ) mais bien comme la symolisation d'un état de fait du personnage. On ne pensera plus jamais au visage de berlusconi sans avoir cette image dans la tête.
avatar
glj

Messages : 518

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par DB le Mer 16 Déc 2009 - 8:34

En tout cas y'a pas que B. qui se tape sur la gueule.
avatar
DB

Messages : 1528

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par Invité le Mer 16 Déc 2009 - 8:43

David_Boring a écrit:En tout cas y'a pas que B. qui se tape sur la gueule.

L'amour vaincra :

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2009/12/16/01011-20091216FILWWW00388-barack-obama-appelle-silvio-berlusconi.php

(au moins entre beaux gens)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par Eyquem le Mer 16 Déc 2009 - 10:43

glj a écrit:je trouve que les deux vidéos accentuent l'image diabolique des deux personnages : elles figurent, concrétisent l'âme de swan et de berlusconi.

Le masque est tombé pour nous faire voir que l'horreur n'était pas simplement moral chez berlusconi mais réelement physique. L'image ne restera pas simplement comme celle d'une aggression ( et de la compassion qu'elle succite ) mais bien comme la symolisation d'un état de fait du personnage. On ne pensera plus jamais au visage de berlusconi sans avoir cette image dans la tête.
Derechef : je ne vois pas par quelle opération magique l'image d'un type sonné par un coup pourrait se transformer en l'image horrifiante d'un monstre, en une image-révélation de l'horreur sous le masque.
(sous le masque, ce n'est qu'un autre masque : sous celui du Cavaliere, on trouve celui du pauvre type qui saigne comme tout le monde)

De toute façon, c'est pas l'image qui sera importante : c'est les commentaires qui vont l'accompagner. Et pour le moment, on peut pas dire que ça aille dans ton sens : condamnation unanime de l'agression, voeux de bon rétablissement, etc.
avatar
Eyquem

Messages : 3126

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par Invité le Mer 16 Déc 2009 - 10:48

ou plutôt :

Eyquem a écrit:
(sous le masque, ce n'est qu'un autre masque : sous celui du Cavaliere, on trouve celui du type qui saigne comme tout le monde)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par Eyquem le Mer 16 Déc 2009 - 11:03

ou plutôt quoi ?
avatar
Eyquem

Messages : 3126

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par glj le Mer 16 Déc 2009 - 21:01

Eyquem, tu ne parles pas de la même chose que moi.

Tu penses que l'image de berlusconi blessé va le servir plutôt que le desservir. Mais en l'occurence ici tu parles de la manière dont il va se servir de ce geste pour manipuler l'opinion. Dans ce sens tu ne trompes pas, tu es même complétement dans le vrai et c'est comme cela qu'il faut prendre le geste de celui-ci lorsque déja blessé et remis de force par ses gardes du corps dans sa voiture, il décide de redescendre de celle-ci pour montrer son visage d'homme agressé. C'est à partir de la que l'acte est devenu manipulation politique et qu'il le mettra à profit certainement pour un certain temps mais seulement pour un certain temps. Car en fait le mal est fait et je m'en explique.

Mais avant, au moment ou il est agressé, la surprise du geste, la défiguration de l'homme qui a eu recourt a de multiples opérations chirurgicales : Cette déflagration du visage n'est en rien un calcul mais un accident politique de l'image, de son image. Rien ne pourra revenir comme avant par rapport à cela : berlusconi a été vu sous un visage atroce. Voila un moment de vérité non calculé qui est arrivé. En cela l'analogie avec la scène de phantom of the paradise et swam est loin d'être ridicule.
avatar
glj

Messages : 518

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par Eyquem le Mer 16 Déc 2009 - 23:34

la défiguration de l'homme qui a eu recourt a de multiples opérations chirurgicales
Oui, mais ça aurait été très différent si ses liftings s'étaient effondrés d'un coup, ou si ça avait été un coup de vent qui lui avait arraché tous ses compléments capillaires - par exemple.

Là, qu'est-ce que son visage a d' "atroce" ? Le fait qu'il soit pris au dépourvu ?
Tu veux dire que le fait d'apparaître vulnérable, ça lui ôte sa crédibilité d'homme de pouvoir, d'intouchable ?
avatar
Eyquem

Messages : 3126

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par Eyquem le Mer 16 Déc 2009 - 23:36

JM a écrit:ou plutôt :

Eyquem a écrit:
(sous le masque, ce n'est qu'un autre masque : sous celui du Cavaliere, on trouve celui du type qui saigne comme tout le monde)
"ou plutôt" quoi ?
Je réitère ma question - au cas où.
avatar
Eyquem

Messages : 3126

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par Invité le Jeu 17 Déc 2009 - 7:55

ou plutôt :

(sous le masque, on trouve le type qui saigne comme tout le monde)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par Borges le Lun 21 Déc 2009 - 15:54


Agression de Berlusconi: une mise en scène ?
La polémique enfle en Italie. Le président du Conseil n'aurait peut-être pas été agressé dimanche dernier. Cette scène serait tout simplement du bluff... destiné à faire monter la cote de popularité de Il Cavaliere.


http://www.rtlinfo.be/info/monde/europe/294969/agression-de-berlusconi-une-mise-en-scene-
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par Invité le Lun 21 Déc 2009 - 16:11

Bc écrit :

Au fait, ne fais pas mine d'ignorer que ton droit de venir bavasser ici est considérablement réduit par le fait que tu nous as tous abreuvés de tes injures et de ta constante agressivité. Ne commence pas à t'agiter en pensant à la réponse que tu feras à ceci : comme je te vois parti, il y a neuf chances sur dix que je l'efface moi-même. Tu iras te répandre ailleurs sur le fait qu'en plus d'être des imbéciles et des suiveurs, nous sommes des salauds. Ah, avec des si, on pourrait imaginer que les choses se soient passées de manière tellement plus raisonnable entre nous ; mais au point où nous en sommes, et je ne t'apprends rien, il n'y a plus grand chose à espérer de nos échanges. Alors, pourquoi insister, Simon Cussonaix ?

Comme dit l'autre la dictature c'est ferme ta gueule et la démocratie c'est cause toujours.
Perso j'ai choisi. Mais toi, BC ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par ^x^ le Lun 21 Déc 2009 - 19:01

Y a t il des admirateurs de Sophia Loren dans la salle ?



L'actrice italienne Sophia Loren a affirmé aujourd'hui avoir "beaucoup souffert" après l'agression, il y a huit jours, contre le chef du gouvernement Silvio Berlusconi, assurant s'être sentie "comme si son mari avait été frappé".

"Je me sens très proche de Silvio Berlusconi, j'ai beaucoup souffert, il a été victime d'un geste vraiment méchant qu'il ne méritait pas. C'est comme si on avait frappé, je peux pas dire mon père, mais mon mari", a dit Sophia Loren, 75 ans, dans une interview à l'hebdomadaire "Diva e donna".

Silvio Berlusconi a été atteint au visage par une réplique miniature de la cathédrale de Milan lancée par un déséquilibré (Laughing...), il y a huit jours, à l'issue d'un meeting.
Une fracture du nez, deux dents cassées et une blessure à la lèvre supérieure ont été diagnostiquées. Ses médecins lui ont recommandé 15 jours de convalescence, sans participation à des événements publics y compris le conseil des ministres.


avatar
^x^

Messages : 609

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par Borges le Lun 21 Déc 2009 - 20:20

ainsi va la vie,

"Una giornata particolare"
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: swan-berlusconi

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum