De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Message par Invité le Mar 15 Déc 2009 - 17:59

Borges a écrit:Il n'est pas question d'Islam; dans cette citation.

Ouais, je vois ce que tu veux dire tu as raison, enfin elle a dit exactement ce qu'elle a dit, et que je sache la religion musulmane n'interdit pas encore le port de la casquette à l'envers, le parler verlan.. ni même les lois françaises. Donc ce qu'elle "veut" pour les musulmans français s'inscrit dans une restriction des libertés pour les pratiquants de cette religion, je ne vois pas comment on peut ne pas reconnaître ici une forme de stigmatisation ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Message par Borges le Mar 15 Déc 2009 - 18:08

Où tu vois des préjugés?

Elle dit (ce qu'elle ne dit pas, le contexte, à qui elle s'adresse, selon les censures du champ, c'est une autre partie...) : "moi, je demande rien au jeune musulman, si ce n'est...je m'occupe pas de leur foi, de leur vie, je ne leur demande que ce que je demanderais à n'importe quel jeune français, à n’importe quel français. »

Mais bon, ça arrange les gens de croire que tout ça, tous ces délires, ça concerne les autres uniquement; sans se rendre compte que le pire a déjà eu lieu : il y a "eux", et puis il y a "nous", ou "moi"; vision à la Monsieur Klein du monde ; la lecture d'un texte est une expérience politique; c'est un peu comme dans le fameux "quand ils sont venus arrêter...".

Principe de vision, et de division, disait Bourdieu de la politique; partout, on dira la même chose, c'est des jeunes musulmans qu'elle parle...

Je ne me souviens plus des quatre modes de lecture de la bible, mais il y en avait un qui consistait à lire le passage en le rapportant toujours à soi, à se dire, « c'est de moi qu'il s'agit dans cette affaire »; ainsi, au lieu de dire ce sont des préjugés, des propos de café, il faut se dire c’est de moi qu’il s’agit, c’est de moi qu’on parle ; faut-il insister sur ce qu’a d’idéologique cette vision des discussions de café, ou des cafés de commerce, du peuple finalement, des gens ordinaires ? faut-il dire que c’est un partage élitiste, un partage médiatico-politique ; tout le monde les dénonce, ces conversations ; faut-il dire qu’il ne faut pas reprendre à son compte des images, comme ça, sans les interroger ? Comme disait Rancière, le peuple a toujours aussi parlé comme ses élites, et ne parle pas autrement qu'elle…

Il y a un passage intéressant dans la première saison de « the wire », c’est au tout début, l’un des flics demande au « juge » de surveiller son langage, maintenant qu’il est juge il peut plus se permettre de parler grossièrement ; le mec lui répond, « mais mon pauvre vieux, c’est ça le pouvoir, parler comme je veux » décontractés du slip, comme tu dis ;

ainsi, on peut dire, tu dois aussi comprendre que c'est de toi qu'elle parle, à qui elle dit : aime la France (évidemment une, la sienne, la bonne), mets pas ta casquette à l'envers, bosse, parle pas verlan, ou une autre forme de français qui ne soit pas la bonne...


La bonne réponse, c’est : « merde, mais de quel droit donc cette conne peut décider comme je dois parler, comment je dois m’habiller… »

Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Message par Borges le Mar 15 Déc 2009 - 18:24

Il faut sortir des principes de visions et divisions dominants, ceux que le pen a fini par imposer à tous, mais qui sont bien entendu plus anciens que lui; arrêter de croire que l'on ne parle que d'eux...




Et n'oublions jamais que si les premières victimes de cette stratégie (...) sont
nos amis, nos hôtes, les émigrés et les sans-papiers, ce qui est mis en place par le gouvernement est un système policier d'inquisition, de fichage, de quadrillage (sur les territoires français et européen) . Cette machine menace toutes les libertés, les libertés de tous, celles des " sans-papiers " et celles des « non-sans-papiers ».

(Derrida, "mais que manque-t-il donc au sans papiers?; il doit y avoir bien plus de dix ans, c'était pas encore comme aujourd'hui)

Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Message par Largo le Mer 16 Déc 2009 - 8:07

Oui, tu as évidemment raison Borges.

On peut, on doit, le voir sous cet angle et c'est pire !

Largo

Messages : 3181

Voir le profil de l'utilisateur http://www.raphaelclairefond.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Message par DB le Mer 16 Déc 2009 - 8:24

En deux messages, Borges a tout dit.

Il ne s'agit pas de foi, il s'agit de vision du monde. Pétainisme, c'est tout.

DB

Messages : 1528

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Message par DB le Mer 16 Déc 2009 - 8:36

lorinlouis a écrit:La politique, c'est aussi une histoire de lip-dub... Wink

Ou de droits moraux....

DB

Messages : 1528

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Message par Largo le Jeu 17 Déc 2009 - 10:09

Tiens Borges, y'en a un à qui tu pourrais faire une petite leçon :

Les faussaires veulent imposer leur censure
Par Ivan Rioufol le 16 décembre 2009 12h45 | Lien permanent | Commentaires (90)
Prenant prétexte d'une maladroite déclaration de Nadine Morano, secrétaire d'Etat à la Famille, qui a dit, parlant du seul jeune musulman: "Ce que je veux, c'est qu'il aime la France quand il vit dans ce pays, c'est qu'il trouve un travail, et qu'il ne parle pas le verlan. C'est qu'il ne mette pas sa casquette à l'envers", les maîtres-censeurs et gardiens du politiquement correct donnent de la voix, ce mercredi. Libération réclame la "suspension" du débat sur l'identité nationale. Dominique de Villepin veut l' "arrêter" car "il n'a pas de sens". François Hollande estime qu'il part à vau l'eau et que "ça suffit, ça suffit !". L'Union des étudiants juifs de France demande au gouvernement d'y "mettre un terme", etc. Mais pourquoi craindre la libération de la parole ? Hier, l'Etat assurait qu'il fallait dire la vérité aux Français. Cette fois, ce sont eux-mêmes qui tiennent à rétablir des faits. Ils ont bien raison.

Un monde fictif, cautionné par la pensée conforme et le panurgisme, s'effondre. Ceux qui auront fait réciter que la France était la première puissance nucléaire, que son école était un modèle envié, que son modèle social était indépassable, que la diversité était une chance et une richesse, que l'islam était une religion d'amour, de tolérance et de paix (la liste des clichés n'est pas close), sont confrontés à leurs fables que la réalité vient contredire. La Bretagne s'attend à des coupures d'électricité parce que les centrales ne produisent plus assez, l'école est en faillite, la sécurité sociale aussi. Quand à la cohésion sociale, elle est ébranlée par une immigration de peuplement à qui personne n'a jamais osé demander de respecter des codes élémentaires. Les faussaires sont démasqués. Ils aimeraient retrouver le silence dans les rangs du peuple. Il est peu probable que ce dernier se laisse faire...

http://blog.lefigaro.fr/rioufol/2009/12/les-faussaires-veulent-imposer.html

Largo

Messages : 3181

Voir le profil de l'utilisateur http://www.raphaelclairefond.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Message par DB le Jeu 17 Déc 2009 - 22:16

Bretagne s'attend à des coupures d'électricité parce que les centrales ne produisent plus assez, l'école est en faillite, la sécurité sociale aussi. Quand à la cohésion sociale, elle est ébranlée par une immigration de peuplement à qui personne n'a jamais osé demander de respecter des codes élémentaires

Y'a encore des cons pour dire des choses pareilles.

L'école en faillite... et bientôt en redressement aussi. A quand le dépot de bilan.

Et puis la secu, bien connu, n'est pas rentable.



Quant aux immigrés, qui ne respectent pas nos codes, exigeons leur, tatouons leur ce code, et si possible, enchaînons les.

DB

Messages : 1528

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Message par Eyquem le Jeu 17 Déc 2009 - 22:31

Moi j'ai compris :
La Bretagne s'attend à des coupures d'électricité parce que l'école est en faillite
ca, c'est de l'édito.


(faut lui dire de réviser sa syntaxe : il écrit comme il pense : par juxtapositions aléatoires)

Eyquem

Messages : 3126

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Message par Largo le Dim 20 Déc 2009 - 14:11

Retour sur une information bien peu traitée. Brice Hortefeux a reçu un «prix de lutte contre le racisme et l'antisémitisme» décerné par l'Union des patrons et professionnels juifs de France, association très marquée à droite et revendiquant un rôle actif de lobby. Brice Hortefeux a pris ainsi le risque d'être incompris par les musulmans de France et de paraître privilégier une communauté plutôt qu'une autre.

http://www.mediapart.fr/journal/france/191209/identite-nationale-brice-hortefeux-joue-t-il-aux-apprentis-sorciers

Pas d'article complet évidemment, mais c'était pour post-iter l'info...

Largo

Messages : 3181

Voir le profil de l'utilisateur http://www.raphaelclairefond.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Message par Largo le Dim 20 Déc 2009 - 14:38

En pendant ce temps-là, en Italie...

Largo

Messages : 3181

Voir le profil de l'utilisateur http://www.raphaelclairefond.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Message par Borges le Jeu 24 Déc 2009 - 12:39


L'ancien chef du principal institut médico-légal israélien a reconnu que des organes avaient été prélevés sur des corps, notamment de Palestiniens, au cours des années 1990 sans l'autorisation des familles des défunts.

http://fr.news.yahoo.com/3/20091221/twl-israel-prelevements-organes-951b410.html

Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Message par careful le Mar 22 Fév 2011 - 2:15



“Kadhafi a été un terroriste, il ne l’est plus, il a fait son autocritique."


careful

Messages : 687

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Message par Invité le Lun 21 Mar 2011 - 11:03

ben oui, faut être cohérent jusqu'au bout. pour vivre laïque, vivons à poil ! Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Message par Eyquem le Mar 1 Nov 2011 - 11:34

On reconnaît les vrais démocrates :
Depuis l’annonce, lundi soir, d’un référendum en Grèce sur « le plan d'aide » élaboré à Bruxelles, c’est un concert de protestation
...
Etrange comment toute la droite européenne se presse aux micros pour proférer d’incroyables dénis de démocratie. A commencer par Estrosi, qui a qualifié « d’irresponsable » la décision de Papandreou de convoquer un référendum. Ajoutant : "Je souhaite dire au gouvernement grec que lorsqu'on est dans une situation de crise et que d'autres viennent vous aider, il est insultant de tenter de sauver sa peau plutôt que d'assumer ses responsabilités". Les Allemands sont plus mesurés dans leurs propos, mais l’indignation est la même. Quant aux marchés, ils pointent à leur manière leur désapprobation en entrainant les bourses vers le bas.


Eyquem

Messages : 3126

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Message par careful le Mar 22 Nov 2011 - 13:35

Ce post s'auto détruira dans 24 heures ,chrono.



Grande question:

Est ce que le service des publications du FN utilise Tiny Eye ?

http://www.tineye.com/search/48fe1ea3ad987582841003bb90a4aa93708bac1d/?pluginver=firefox-1.1

Merveilleux parcours du net, lorsqu'on voyage sur les sites qui ont publié cette photographie.
R.Gavras* doit être furieusement jaloux.

* “Je ne fais pas de la provocation pour le plaisir”

careful

Messages : 687

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Message par Invité le Mar 22 Nov 2011 - 17:48

Je voudrais pas faire mon Roland Barthes mais on notera qu'à la manière incertaine de poser sa main droite l'homme est un peu las de sa conjointe ou inquiet devant les responsabilités de la vie de couple et appelle presqu'à l'aide le clochard.

Au niveau géologique le village de droite semble avoir connu un épisode de subsidence qui n'est guère rassurant. Peut-être est-il en zone inondable? Si le couple compte acheter dans la région il faudra qu'il étudie soigneusement les plans du cadastre.
Les ombres indiquent aussi la présence de 2 soleils ce qui est un signe bien connu de fin du monde.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Message par Borges le Mar 22 Nov 2011 - 17:58

pq choisir? on peut suivre les deux france sur tf1 : celle du 20h et celle du 13h...

" Partant de l'actualité immédiate -violente, rapide, frénétique, insensée - Jean-Pierre Pernaut accomplissait chaque jour cette tâche messianique consistant à guider le téléspectateur, terrorisé et stressé, vers les régions idylliques d'une campagne préservée...".

(Houellebecq, La carte et le territoire)




Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Message par careful le Jeu 24 Nov 2011 - 20:13

À CE JOUR, LE PRÉSIDENT DU CNC AVALISE ET ADMET QUE DORÉNAVANT LES PRODUCTEURS FRANÇAIS POURRONT ÉCHAPPER :
Au paiement des cotisations sociales des ouvriers et techniciens en France via une entreprise étrangère dont l’objet est de les salarier sous pavillon social étranger et les mettre à disposition du Producteur délégué, Et ainsi dépouiller les ouvriers et techniciens de leurs droits ASSEDIC, Retraites, Congés et Convention collective. L’agrément du film « la Soif noire » /« Or noir » où les ouvriers et techniciens qui ont participé à la réalisation de ce film ont été employés en qualité d’expatriés en Tunisie via une société tunisienne.
TOUS, OUVRIERS ET TECHNICIENS, MERCREDI 30 NOVEMBRE – 9h30 précises DEVANT LE CNC
RASSEMBLONS-NOUS POUR EXIGER :
- QUE LES CONDITIONS DES EMPLOIS DES OUVRIERS ET TECHNICIENS EN QUALITÉ DE SALARIÉS EXPATRIÉS - SUR LE FILM « LA SOIF NOIRE » NE PUISSENT CONSTITUER DORÉNAVANT POUR LE CNC UN PRÉCÉDENT RÉGLEMENTAIRE POUVANT SE REPRODUIRE SUR D’AUTRES FILMS

careful

Messages : 687

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Message par careful le Ven 25 Nov 2011 - 12:14

Careful a écrit:





careful

Messages : 687

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Message par Invité le Mer 30 Nov 2011 - 12:37

Apparemment l’UMP présente elle-même la proposition de créer une loi durcissant la responsabilité des mineurs dès 12ans comme une conséquence et une réponse au meurtre de la lycéenne en Haute-Loire, ce qui est singulier, car ce serait plutôt l’âge de la victime que de l’agresseur.
A quand la promotion de technique qui pourraîent permettre d'avorter la naissance d'un criminel potentiel, voire d'une victime.
Il y a beaucoup de contradiction et d’impudeur dans le fait de s’appuyer sur la monstruosité d’un crime pour constituer une loi qui impose un changement complet de point de vue sue la responsabilité pénale des adolescents. Si ce que cette loi entend conjurer est la monstruosité, elle sera justement impuissante.

D’un point de vue médiatique, il est assez curieux que l’intransigeance politique sur la responsabilité des mineurs et la récidive soit parallèle à la mode des séries documentaires du type « faites entrer l’accusé », dans lesquelles, malgré la compassion apparente de l’animateur (qui en fait incarne non l’humanité, mais l’incrédulité du public, directement contrebalancée par la factualité de l’enquête policière), on ne parle que de la personnalité du meurtrier et où la victime est réduite à traits sociologiques (jolies étudiantes montée en ville, vieille femme isolée etc…), et ne finit plus que par incarner le caractère péjoratif de l’expression « sans-histoire ».
Le fait que ces séries soient elles-mêmes une représentation séduisante de la violence, opposant radicalement le coupable à ordre et à la norme, mettant en scène le roman de l'apparence sociale et de la vérité psychologique, n’est jamais mis en question. Leur discours apparent est un discours de prophylaxie contre la violence, en face de laquelle il existerait des méthodes toujours efficaces (progrès des techniques d’enquêtes, mais aussi l’objectivation de changement culturels sur la sexualité, la vie nocturne, l’urbanisme, finalement la vie sociale : « ne laissez pas votre fenêtre ouverte après 23 heures, surtout si vous êtes seuls » « ce sont les liens de voisinage vous protègent plus » etc…).
La promotion politique du sentiment d’insécurité crée elle-même le manque à partir duquel le souci de prise en compte de la parole de la victime s’impose comme une nécessité à parfaire continuellement, et se confond avec le cauchemard (lui aussi balisé par la fiction) d’une société qui fait de la psychologie et non plus du crime lui-même l’enjeu de la législation, afin n’avoir plus de raison objective de craindre la violence. Mais on ne voit pas que l’enjeu de ce processus implique aussi la suppression de la disponibilité morale que la société devrait manifester envers la victime, qui elle aussi articule le rapport du droit à la situation réelle.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Message par Eyquem le Dim 22 Jan 2012 - 20:05

Ce week-end, j'ai appris ce que c'était que des "éléments de langage". En gros, c'est ce que les gouvernants doivent dire sur tel ou tel sujet. Par exemple, au moment de la primaire socialiste, l'UMP faisait passer des circulaires pour "harmoniser" les réactions des uns et des autres, circulaires qui énuméraient la liste des choses à dire sur le sujet. Mais ils appelaient pas ça des "circulaires" : nan, c'est des "éléments de langage", monsieur.

On se doute que la pratique n'est pas nouvelle, que la logique partisane veuille que les prétendants se mettent au diapason. Mais c'est bizarre d'avoir conceptualisé ça sous ce nom. "Eléments de langage" : franchement, ça veut rien dire.


Eyquem

Messages : 3126

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la politique, du politique, des politiciens, des politiques...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum