blogs forums sites revues le reste

Page 28 sur 29 Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par Baldanders le Dim 29 Mar 2015 - 21:28

adeline a écrit:La terre travaille, ça refleurira Wink

Je n'en doute pas !

adeline a écrit:Dommage pour enculture… C'est définitif ?

Je ne sais pas, mais je crois que oui.


Dernière édition par Baldanders le Mer 23 Nov 2016 - 21:40, édité 1 fois
avatar
Baldanders

Messages : 351

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par wootsuibrick le Lun 30 Mar 2015 - 5:22

adeline a écrit:La terre travaille, ça refleurira Wink Dommage pour enculture… C'est définitif ?

Je suis en pleine mise à niveau côté philo... Entre Heidegger, Deleuze, Kant (la première et la troisième critique dont je n'avais lu que l'analytique du beau, mais faut aussi que je me tape la seconde), le bouquin de Jerzy, je tente aussi de me faire une totale Platon (pour le moment j'en suis à une dizaine de textes, dont la République... le Parménide est au chaud, je m'y met juste après avoir lu, et un peu relu, La première critique de Kant)...
bientôt Hegel et retour à Bergson après quelques années...

La terre travaille donc de ce côté-ci, aussi (je ne me serai jamais mis à lire autant de philo si  j'avais pas croisé Jerzy et Borges). Smile

En ce qui concerne enculture, ça me fait chier, j'ai plus mes cours de philo en direct, heureusement qu'il y a de vieux posts des spectres du cinéma...
avatar
wootsuibrick

Messages : 1841

Voir le profil de l'utilisateur http://mondesducinema.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par Invité le Lun 30 Mar 2015 - 12:53

Abyssin a écrit:



De ce que j'ai pu lire, tes textes sur Enculture s'apparentait à de la masturbation intellectuelle sous influence jerzyenne (excusez moi pour l'oxymore). Espérons que c'est du passé Wink

Je n'ai jamais écrit de "textes" sur enculture. Je n'y ai jamais influencé personne. Ses créateurs venaient de fdc : ils en avaient l'esprit, la maturité, la culture, les manières grégaires, claniques & infantiles, la sensibilité politique (sic), l'incapacité de communiquer avec qui n'est pas un double d'eux-mêmes, et enfin l'humour (de "golmons", comme y disent). Et quand il se sont barrés bien avant mon arrivée sur la shout (se rendant compte qu'ils ne faisaient que répéter le modèle fdc qui leur collait à la peau comme un destin), ceux qui les remplacèrent furent essentiellement - à l'exception de Baldanders, Bosse, Kitty & Trollope - des posteurs anonymes atteints de dyslexie, arriération, troubles bipolaires et tourette, qui passaient donc leur temps à m'invectiver (certains en se lançant dans le harcèlement privé) avec une graphie/syntaxe de proto-débiles cliniques. Voilà le résumé le plus pertinent. Juste pour informer cet innocent du village (excusez la tautologie le concernant). Qui n'a pas lu grand chose de ce qu'il "a pu lire", mais qui donne quand-même son avis très précieux. Qui aurait pu parfaitement y être, sur enculture (d'ailleurs il y est, mais comme son club porte un autre titre et est plus fréquenté en nombres, il croit être ailleurs, le pauvre homme),  vu le vide abyssal de ce qu'il a à raconter sur les films ou autre chose, et le niveau général de sa "conversation" (dans le genre "branlette" omnidirectionnelle, il est difficile de faire mieux, ou pire...)
Et enfin, parmi tant de choses qu'il ignore, qui ne sait manifestement pas ce qu'est un oxymore.

Et non, c'est pas du passé. L'observation amusée de la connerie (abyssale) est infante de Bohème. Elle n'a jamais connu de loi et son avenir est aussi assuré que l'infinie reproductibilité de ladite connerie.

Abîmé a écrit:PS2 Jerzy est tordant mais je ne pense pas que ce soit volontaire. D'ailleurs, si quelqu'un a ses coordonnées, j'organise un diner mercredi prochain et j'aimerais bien l'inviter pour le présenter à certains amis.

Ce fin dineur fréquentant du beau monde (à son juste niveau) est authentiquement comique de son point de vue, apparemment. On est donc obligé d'en déduire que c'est volontaire de sa part.


* * *

Je suis heureux de la disparition de cette shout (le forum n'existait plus depuis un an au moins), un trou noir à ténias dans lequel j'abîmais mon talent (y compris comique). J'avais demandé sa suppression (ou du moins, son accès par loggin uniquement) à plusieurs reprises. Curieusement, alors que je réitérais ma demande, vers minuit, après une avalanche d'insultes me concernant "intimement" (si je puis dire, incluant les dernières vaticinations obesssionnelles en date de tony le mort * à mon sujet), en soulignant que cette shout à l'abandon virait au cloaque, "enculture" fut désactivé 10 minutes plus tard.

La seule chose qui me contrarie, c'est que je n'ai pas eu le temps d'archiver les topics Rancière et Kojève. Les seuls trucs, copié-collés de développements en shout, qui avaient du contenu et du sens sur ce tronçon d'autoroute menant nulle part.



*
Spoiler:
D'ailleurs, s'il a le culot de reposter ici en me prenant à nouveau comme objet de harcèlement personnel et privé, je réclame d'obtenir son IP pour plainte en bonne et due forme. Parce qu'il a largement dépassé les limites. Le mieux, c'est qu'il se casse définitivement des Spectres (il en a exprimé lui-même le vœu dans feu la shout), ou en soit viré, et poursuive sa piteuse carrière virtuelle sur fdc, en tant que "Gontrand".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par Borges le Lun 30 Mar 2015 - 17:25

Baldanders a écrit:
Borges a écrit:"enculture" n'enculture plus? c'est fini? c'est en jachère?

Enculture c'est fini, c'est le forum des Spectres qui est en jachère...

Hi; les deux projets datent de la même époque; la fin d'un cycle, comme on dit en foot?  On tourne en rond, y a pas eu de sang frais, de nouveaux pour redonner de l'impulsion,  ouvrir sur le dehors, des possibilités neuves...Je me dis qu'au départ on aurait du unir nos possibilités et non créer deux projets. Le problème avec les spectres, c'est que la mort leur est impossible Wink


Dernière édition par Borges le Lun 30 Mar 2015 - 17:37, édité 1 fois
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par Borges le Lun 30 Mar 2015 - 17:27

Hi Jerzy, content de te voir dans le coin; comment vas-tu?
Wink
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par Invité le Lun 30 Mar 2015 - 17:36

Salut Borges, content de te voir repasser par ici aussi. Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par careful le Lun 30 Mar 2015 - 18:06

Borges a écrit:"enculture" n'enculture plus? c'est fini? c'est en jachère?

Salut Borges (Jerzy, Baldanders et tous les autres),

Je crois, oui. Je n'étais pas connecté ce soir là, mais j'ai cru lire que l'admin et créateur du site Oxyure, s'était connecté juste avant la fermeture du site. Lui seul avait les clés pour résumer. Pour ma part j'avais accès à l'interface admin mais je pouvais rien faire pour le...squelette du site. Je souhaitais, tout comme Jerzy et quelques autres je crois, que cette shout ne soit accessible que pour les inscrits. Inscription qui n'était plus opérante apparemment. Je voulais rentrer en contact avec Oxyure (que je ne connais pas disons) pour régler ce truc mais je n'ai pas été assez rapide...j'ai juste eu le temps de sauvergarder la base de données du site (Jerzy@ j'vais essayer de voir si je peux récupérer les topics Rancière et Kojève mais je n'y crois pas trop...)
J'ai l'impression que le site est en "off" car je peux encore avoir accès aux squelettes...mais pas les entrailles  monkey

http://img15.hostingpics.net/pics/376107Capture.png
avatar
careful

Messages : 687

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par Invité le Lun 30 Mar 2015 - 19:22

Vous me faites marrez: insulter les gens sur Internet publiquement puis,poser à l'intellectuel de choc (façon Bouvard rencontre Tarantino lecteur d'Alain Soral qui discute d'Eric Weil à propos la meilleure stratégie pour sauver la gauche et en finir avec Luc Ferry) , s'employer des années à se positionner comme le mâle alpha de la  bande et démontrer une hypothétique supériorité casuistique, c'est supportable, cela fait partie de la sociabilité du philosophe 2.0.Mais recevoir des coup de fil réels vous informant de la manière dont c'est reçu, c'est du "harcèlement privé" qui fait peur (par opposition au harcèlement public qui lui ne prête pas à conséquence je présume). Qu'est-ce que vous croyez? Dans tous les cas ce qui s'est dit était bel et bien nul.


Dernière édition par Tony le Mort le Lun 30 Mar 2015 - 19:43, édité 9 fois (Raison : allez chier)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par Borges le Lun 30 Mar 2015 - 19:55

Salut Tony : c'est le dernier message de ce type qui sera autorisé, ensuite je supprime; on va pas transformer ce site en shoutenculure. Faut passer à autre chose, tracer des petites lignes pour sortir du trou noir...

Sans intérêt.
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par Invité le Lun 30 Mar 2015 - 20:13

Puisqu'il faut bien répondre, une dernière fois.


Y a jamais eu de harcèlement, public ou privé, de ma part.

Tout ceci a déjà été expliqué en long et en large au moins 100 fois. Cet anonyme sait qui je suis, moi non et ne tiens pas à le savoir. Il m'accuse de manière délirante d'en tirer je ne sais quel avantage, et se fixe comme "mission" de me recadrer dans le "réel", de m'enseigner le poids de ce "réel" qu'à son sens j'ignore, fuis ou refoule, etc.
Lors de son coup de fil, il s'est mis à hurler comme un forcené, après pas même 30 secondes, des horreurs inarticulées (car il parle comme il écrit). Je lui ai dit ensuite dans la shout que s'il était affecté à ce point par un feedback sur ses remarques constamment agressives à mon endroit, il lui suffisait de ne pas m'interpeller constamment. Je ne demandais pas mieux que de ne pas communiquer avec lui et rien ne pouvait me faire plus plaisir qu'il cesse de perpétuellement m'apostropher pour tout et n'importe quoi que j'écris ici ou là.
Il acquiesça à cette proposition, mais pas bien longtemps. Rapidement il a repris sa marotte de m'interpeller/insulter à tout propos, quoi que j'écrive, alors qu'il n'est pas sollicité, et ne supportant tout simplement pas qu'on lui réponde (ce qu'il appelle un "harcèlement", m'ayant même menacé de porter plainte: mais qu'il le fasse donc); substituant à tout contenu une suite d'attaques sur ma personne, visant mon intimité qu'il fantasme à plein tube, s'improvisant même "psychanalyste" des tréfonds de ma psychè de "sous merde inhumaine", d'"immonde individu", etc etc. Allant jusqu'à invoquer - quand il passe en phase maniaque - des motifs personnels imaginaires (j'aurais manqué de respect à son frère, à sa tante, à son chien ou je ne sais qui encore) pour justifier son "je te lâcherai pas" et sa litanie de projections sur ma "vie personnelle", ses deuils, ses échecs, son chômage, sa solitude, sa médiocrité infâme, etc etc, objets endurants de son souci.

Son dernier truc en date fut de m'asticoter à répétition sur mon bouquin qu'il a "compulsé" (c'est son mot), décidé à établir qu'il est "nul à chier" (sans avoir le bagage minimum ni pour le comprendre ni pour en discuter), et de me contraindre à d'infinies et vaines clarifications. Quels que soient les réponses, arguments, développés, à chaque fois il a éludé, battu en retraite, pour ensuite mieux revenir me relancer, cracher sa bile noire, toujours anonymement et par surprise (fallait toujours deviner qui venait vous vomir dessus, mais c'était pas difficile, sa dactylophobie ainsi qu'une série de tocs scripturaux idiosyncrasiques le signalant mieux qu'un code adn), m'imposant sa compagnie forcée et indésirable de façon aussi épuisante qu'obsessionnelle .


Il a proclamé, disais-je, dans feu-la-shout, qu'il en pouvait plus "des spectres" qui sont un ramassis de bouffons et autres anti-fascistes fascistes qui s'ignorent, contre lequel il guerroie tout seul dans son petit coin depuis des lustres, en mode autiste permanent. En gros, quoi qu'on y écrive, ça le fait hurler à la mort tant c'est con. Qu'il se trouve des objets de fixation dans une autre crèmerie, une fois pour toutes.


C'est un type avec qui tout dial constructif est impossible. Un socio/psychopathe (c'est du moins ma conviction) dont le propos et la prose sont confus et inintelligibles 9 fois sur 10 (c'est un constat), et je pense même qu'il est dangereux (parce que j'ai vu trop de films d'horreur de série z). Donc, inutile pour ma part de tenter de "communiquer" à nouveau avec lui. Je trace et basta.




Pour rappel, et en guise de synthèse définitive:

Spoiler:





Point final en ce qui me concerne.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par wootsuibrick le Mar 31 Mar 2015 - 5:47

Ouais, passons à autre chose...
avatar
wootsuibrick

Messages : 1841

Voir le profil de l'utilisateur http://mondesducinema.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par Invité le Ven 24 Avr 2015 - 12:35

A propos du dernier Desplechin - que j'ai pas vu. Mais j'ai vu tous les autres moins Jimmy P, ayant compris qu'il y avait des limites au masochisme cinéscopique et que c'était pas nécessaire de perdre son temps une fois qu'on a compris le desplechinisme:


Crétin abyssal organisateur de diners de génies (cf. supra) a écrit:Un film agressif, pleurnichard, hystérique et retors est forcément malhonnête?
Tu es allergique au style Desplechin? Ton petit laïus d'entrée s'applique à tous ces films parce que je ne vois pas comment cette description s'applique à Rois et Reines, Comment je me suis disputé, etc…

Encore un pauv'type qui doit s'acheter une paire de yeux et la connecter à un cerveau...

http://forum.plan-sequence.com/trois-souvenirs-jeunesse-arnaud-desplechin-2015-t19460.html


* * * * * *


Sans transition, dans la foulée, à propos de Vedettes : si on avait encore quelque doute au sujet de l'abyssale bêtise du dénommé Castorp, qu'on lise l'enfilade de ses analyses inspirées au sujet de quelque "pensée politique plus cohérente que jamais" et autres "métaphore militariste de la vie, voire une sorte de social-darwinisme".

Le festival non-stop de connerie commence ici :

http://forum.plan-sequence.com/fil-politique-vue-par-les-forumeens-fdc-t3671-17310.html

... et se maintient au top-niveau sans débander jusqu'à la fin de la "discute".



Pièces de choix de l'esthète écolochic décliniste spenglerien épris de Beauté (et qui cherche comme juan d'ascenseur "le visage de dieu" au détour d'une page de littérâtur). A graver dans le marbre des chiottes, tout au fond à droite des urinoirs:

Spoiler:

" Tu simplifies grossièrement, là.
Le pensée racialiste que Le Pen développe, elle est basée sur la mélancolie, sur la terreur de la perte et de l'oubli. Elle se manifeste par des bruits de bottes, mais c'est avant tout une pensée qui cherche à perpétuer le passé à l'infini, parce qu'il y a pour les tenants de cette pensée une beauté dans ce passé qui mérite que l'on préserve et porte aux nues. Elle repose sur un conservatisme que l'on retrouve dans toute l'espèce humaine, celle de la préservation des origines et le refus de les voir mourir (et je ne doute pas une seconde que tu as ce sentiment aussi en toi : comment as-tu réagi à la destruction par l'EL de la cité d'Hatra ?).
C'est une pensée qui rejette violemment l'écoulement du temps, et tout relativisme.

Le fascisme et le racialisme, c'est une des facettes de l'espèce humaine ; dire que c'est creux, c'est prétendre aussi qu'une part non négligeable de l'espèce humaine est creuse. Alors que non, c'est là, et il faut vivre avec pour dépasser ça. "

[...]

" Mais évidemment, de même que le communisme découle d'un désir de justice.

Il n'empêche, je crois que tu sous-estimes fortement la dimension mélancolique du "fascime" (puisque tu persistes à employer ce mot). Pour avoir longuement discuté de ces sujets avec un ami fasciné par les théories du complot et le militarisme (et c'est pas un monstre, hein, c'est un gentil garçon un peu paumé), je me suis rendu compte que dès qu'on creuse un peu, tout ce qui sous-tend cette idéologie, c'est une terreur presque sainte de l'effacement, de la dilution de l'idéal par des hordes d'ennemis, ou tout simplement par abrasion. Et c'est une pensée forte, cohérente, et qui ne cède que face à une pensée qui prend en compte le côté dérisoire de la culture sur une échelle de temps géologique.
Le racialiste voit des ennemis partout, mais c'est parce qu'il a peur de cesser d'exister de façon symbolique.

Je suis en désaccord complet avec ces théories, mais je comprends tout à fait d'où elles viennent. "

[...]

"Pas d'accord ; la pensée social-darwinienne voit également un mouvement naturel dans l'histoire, et c'est en ça qu'elle est beaucoup plus qu'un délire. (D'ailleurs, parler de "délire", c'est un peu facile : dans ce cas, toute pensée politique est un délire)
Je te reproche de rejeter hâtivement cette part humaine, pas de l'ignorer. "

[...]

- Les romans de Céline montrent quoi ? Qu'on peut être "fasciste" et bon écrivain ?
" - Qu'il y a un fond de beau dans la mélasse fasciste ? Que ce n'est pas qu'un discours de couillons à grosses bottes, mais bien un idéalisme dévoyé ?
Et que quand tu parles de vide et de ras du front, tu mets dans le même sac les applications du fascime et ce qui l'anime ?"

[...]


- qu'est-ce qui est "beau" chez Céline ? En quoi ce "beau" peut être appelé "fasciste" ?
- "Je sais pas, ses pamphlets antisémites, à la fois immondes à lire, et d'une grande beauté, d'une grande mélancolie ? Céline était un homme rongé par la haine qui accouchait pourtant de pages fulgurantes. Pourquoi sa haine est-elle belle, si elle est si "creuse", comme tu le dis ?"

[...]

"Es-tu capable de me produire un seul penseur démocrate ou de gauche qui vaille quelque chose aujourd'hui, de ton côté ?"
 [question abyssale posée par un mec très culturé...]


idéalisme dévoyé ... fond de beau dans la mélasse fasciste ... mvt naturel dans l'histoire ... facette de l'espèce humaine ... terreur presque sainte de l'effacement, de la dilution de l'idéal, ... pensée forte, cohérente, et qui ne cède que face à une pensée qui prend en compte le côté dérisoire de la culture sur une échelle de temps géologique ... avant tout une pensée qui cherche à perpétuer le passé à l'infini, parce qu'il y a pour les tenants de cette pensée une beauté dans ce passé qui mérite que l'on préserve et porte aux nues ... conservatisme que l'on retrouve dans toute l'espèce humaine ... préservation des origines... refus de les voir mourir... rejette violemment l'écoulement du temps, et tout relativisme (sic) ... à la fois immonde à lire et d'une grande beauté, d'une grande mélancolie ... accouchait pourtant de pages fulgurantes... pourquoi sa haine est-elle belle, si elle est si "creuse"?... etc etc, blablabla...glouglou... ad nauseam...

... honnêtement, faut être soit à moitié (voire totalement) taré (génétiquement, sur le plan du niveau de l'espèce, n'hésitons-pas), soit d'une fatuité/médiocrité intellectuelle doublée d'ignorance crasse se prenant pour de l'érudition - qui ne se rencontrent que chez des cuistres nonagénaires du club de la vieille taupe dotés d'un QI de 85 et rongés par l'encéphalite spongiforme bovine, soit fanboy basé du fanclub des majorettes de Renaud Camus et de Richard Millet, soit les trois, pour tartiner de pareilles débilités éculées sur un ton pénétré et profond... Bon dieu, mais quel résidu de capote effarant, ce mec. Lol (mieux vaut en rire). D'où y sort, misère, dans quel état d'isolement intellectuel extrême et alarmant s'est-il forgé sa "culture" (philosophique, esthétique, politique) de toc et de mite? Mais quoi? Mais qui? Mais que? On en reste baba, incrédule, sidéré...  Ah oui: la mignardise téléphonée sur ce gâteau de crotasses déliquescentes --> Le petit signe solidaire de paluche de SM (aka le mélomane savant évolué): " Le retour des enculturiens sur FDC.".




Baldanders, mais que vas-tu faire dans cette galère... Wink

Y en a quasi pas un pour racheter l'autre, chez fdc, ça plafonne  - au max - sous le niveau de la mer.

En gros, s'tu veux, fdc, c'est trois couches en une dans un bonbon kiscoul. Tu as, tosgra dans le même barnum:  

- une pensée politique plus cohérente que jamais
- une métaphore militariste de la vie
- une sorte de social darwinisme.

... Comme tous les clubs privés prisés par des cadors select qui se reconnaissent les uns les autres à l'odeur (appelons-ça "affinités électives") et ne se reproduisent qu'entre eux. Sinon, of course, y a risque de dégénérescence d'un certain standing d'intelligence labellisé, fruit d'une longue tradition prestigieuse et dont il faut assurer la continuité.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par Invité le Dim 3 Mai 2015 - 14:04

syndic des dockers a écrit:A propos du dernier Desplechin - que j'ai pas vu. Mais j'ai vu tous les autres moins Jimmy P, ayant compris qu'il y avait des limites au masochisme cinéscopique et que c'était pas nécessaire de perdre son temps une fois qu'on a compris le desplechinisme:


Crétin abyssal organisateur de diners de génies (cf. supra) a écrit:Un film agressif, pleurnichard, hystérique et retors est forcément malhonnête?
Tu es allergique au style Desplechin? Ton petit laïus d'entrée s'applique à tous ces films parce que je ne vois pas comment cette description s'applique à Rois et Reines, Comment je me suis disputé, etc…

Encore un pauv'type qui doit s'acheter une paire de yeux et la connecter à un cerveau...

http://forum.plan-sequence.com/trois-souvenirs-jeunesse-arnaud-desplechin-2015-t19460.html


* * * * * *


Sans transition, dans la foulée, à propos de Vedettes : si on avait encore quelque doute au sujet de l'abyssale bêtise du dénommé Castorp, qu'on lise l'enfilade de ses analyses inspirées au sujet de quelque "pensée politique plus cohérente que jamais" et autres "métaphore militariste de la vie, voire une sorte de social-darwinisme".

Le festival non-stop de connerie commence ici :

http://forum.plan-sequence.com/fil-politique-vue-par-les-forumeens-fdc-t3671-17310.html

... et se maintient au top-niveau sans débander jusqu'à la fin de la "discute".



Pièces de choix de l'esthète écolochic décliniste spenglerien épris de Beauté (et qui cherche comme juan d'ascenseur "le visage de dieu" au détour d'une page de littérâtur). A graver dans le marbre des chiottes, tout au fond à droite des urinoirs:

Spoiler:

" Tu simplifies grossièrement, là.
Le pensée racialiste que Le Pen développe, elle est basée sur la mélancolie, sur la terreur de la perte et de l'oubli. Elle se manifeste par des bruits de bottes, mais c'est avant tout une pensée qui cherche à perpétuer le passé à l'infini, parce qu'il y a pour les tenants de cette pensée une beauté dans ce passé qui mérite que l'on préserve et porte aux nues. Elle repose sur un conservatisme que l'on retrouve dans toute l'espèce humaine, celle de la préservation des origines et le refus de les voir mourir (et je ne doute pas une seconde que tu as ce sentiment aussi en toi : comment as-tu réagi à la destruction par l'EL de la cité d'Hatra ?).
C'est une pensée qui rejette violemment l'écoulement du temps, et tout relativisme.

Le fascisme et le racialisme, c'est une des facettes de l'espèce humaine ; dire que c'est creux, c'est prétendre aussi qu'une part non négligeable de l'espèce humaine est creuse. Alors que non, c'est là, et il faut vivre avec pour dépasser ça. "

[...]

" Mais évidemment, de même que le communisme découle d'un désir de justice.

Il n'empêche, je crois que tu sous-estimes fortement la dimension mélancolique du "fascime" (puisque tu persistes à employer ce mot). Pour avoir longuement discuté de ces sujets avec un ami fasciné par les théories du complot et le militarisme (et c'est pas un monstre, hein, c'est un gentil garçon un peu paumé), je me suis rendu compte que dès qu'on creuse un peu, tout ce qui sous-tend cette idéologie, c'est une terreur presque sainte de l'effacement, de la dilution de l'idéal par des hordes d'ennemis, ou tout simplement par abrasion. Et c'est une pensée forte, cohérente, et qui ne cède que face à une pensée qui prend en compte le côté dérisoire de la culture sur une échelle de temps géologique.
Le racialiste voit des ennemis partout, mais c'est parce qu'il a peur de cesser d'exister de façon symbolique.

Je suis en désaccord complet avec ces théories, mais je comprends tout à fait d'où elles viennent. "

[...]

"Pas d'accord ; la pensée social-darwinienne voit également un mouvement naturel dans l'histoire, et c'est en ça qu'elle est beaucoup plus qu'un délire. (D'ailleurs, parler de "délire", c'est un peu facile : dans ce cas, toute pensée politique est un délire)
Je te reproche de rejeter hâtivement cette part humaine, pas de l'ignorer. "

[...]

- Les romans de Céline montrent quoi ? Qu'on peut être "fasciste" et bon écrivain ?
" - Qu'il y a un fond de beau dans la mélasse fasciste ? Que ce n'est pas qu'un discours de couillons à grosses bottes, mais bien un idéalisme dévoyé ?
Et que quand tu parles de vide et de ras du front, tu mets dans le même sac les applications du fascime et ce qui l'anime ?"

[...]


- qu'est-ce qui est "beau" chez Céline ? En quoi ce "beau" peut être appelé "fasciste" ?
- "Je sais pas, ses pamphlets antisémites, à la fois immondes à lire, et d'une grande beauté, d'une grande mélancolie ? Céline était un homme rongé par la haine qui accouchait pourtant de pages fulgurantes. Pourquoi sa haine est-elle belle, si elle est si "creuse", comme tu le dis ?"

[...]

"Es-tu capable de me produire un seul penseur démocrate ou de gauche qui vaille quelque chose aujourd'hui, de ton côté ?"
 [question abyssale posée par un mec très culturé...]


idéalisme dévoyé ... fond de beau dans la mélasse fasciste ... mvt naturel dans l'histoire ... facette de l'espèce humaine ... terreur presque sainte de l'effacement, de la dilution de l'idéal, ... pensée forte, cohérente, et qui ne cède que face à une pensée qui prend en compte le côté dérisoire de la culture sur une échelle de temps géologique ... avant tout une pensée qui cherche à perpétuer le passé à l'infini, parce qu'il y a pour les tenants de cette pensée une beauté dans ce passé qui mérite que l'on préserve et porte aux nues ... conservatisme que l'on retrouve dans toute l'espèce humaine ... préservation des origines... refus de les voir mourir... rejette violemment l'écoulement du temps, et tout relativisme (sic) ... à la fois immonde à lire et d'une grande beauté, d'une grande mélancolie ... accouchait pourtant de pages fulgurantes... pourquoi sa haine est-elle belle, si elle est si "creuse"?... etc etc, blablabla...glouglou... ad nauseam...

... honnêtement, faut être soit à moitié (voire totalement) taré (génétiquement, sur le plan du niveau de l'espèce, n'hésitons-pas), soit d'une fatuité/médiocrité intellectuelle doublée d'ignorance crasse se prenant pour de l'érudition - qui ne se rencontrent que chez des cuistres nonagénaires du club de la vieille taupe dotés d'un QI de 85 et rongés par l'encéphalite spongiforme bovine, soit fanboy basé du fanclub des majorettes de Renaud Camus et de Richard Millet, soit les trois, pour tartiner de pareilles débilités éculées sur un ton pénétré et profond... Bon dieu, mais quel résidu de capote effarant, ce mec. Lol (mieux vaut en rire). D'où y sort, misère, dans quel état d'isolement intellectuel extrême et alarmant s'est-il forgé sa "culture" (philosophique, esthétique, politique) de toc et de mite? Mais quoi? Mais qui? Mais que? On en reste baba, incrédule, sidéré...  Ah oui: la mignardise téléphonée sur ce gâteau de crotasses déliquescentes --> Le petit signe solidaire de paluche de SM (aka le mélomane savant évolué): " Le retour des enculturiens sur FDC.".




Baldanders, mais que vas-tu faire dans cette galère... Wink

Y en a quasi pas un pour racheter l'autre, chez fdc, ça plafonne  - au max - sous le niveau de la mer.

En gros, s'tu veux, fdc, c'est trois couches en une dans un bonbon kiscoul. Tu as, tosgra dans le même barnum:  

- une pensée politique plus cohérente que jamais
- une métaphore militariste de la vie
- une sorte de social darwinisme.

... Comme tous les clubs privés prisés par des cadors select qui se reconnaissent les uns les autres à l'odeur (appelons-ça "affinités électives") et ne se reproduisent qu'entre eux. Sinon, of course, y a risque de dégénérescence d'un certain standing d'intelligence labellisé, fruit d'une longue tradition prestigieuse et dont il faut assurer la continuité.


Cing jours après avoir relevé le problème politique (réel) du dandyisme de droite de FDC, le mec, calomniateur désoeuvré, y revient pour se faire mousser.  Laughing Il est à l'antifascisme (et d'ailleurs aussi à la philosophie) ce que le Corbeau de Clouzot est à la poste

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par Invité le Dim 3 Mai 2015 - 23:21

[Castorp, en attendant l'examen que je pressens assez rapide (selon mes loisirs) de tes vaticinations formoliques, viens pas me dire que j'évite constamment de "développer" quand on (enfin, toi) me met le cas tlm dans les pattes parce qu'il me "gênerait", pour ensuite me dire que je peux pas m'empêcher de me justifier. Je me justifie constamment de ses interprétations délirantes, ce qui donne lieu à un développement. La sagesse, cad entériner la vanité de cet exercice, serait certes de renoncer à se justifier, par moult développements, des délires obsessionnels de tlm tant sur ma personne que sur mes textes. Personne, disais-je, n'a autant que moi passé sa vie à constamment se justifier - devant tlm accusateur, juge et justicier - de ses projections sur moi, et à constamment clarifier, développer sa pensée, en pure perte *, en réponse à ses contresens perpétuels et à sa totale incompréhension de textes qu'il prétend avoir "compulsés". C'est là que niche sans doute ma "folie" rationaliste. Séance pop-corn dédicacée, donc :]

* http://enculture.free.fr/viewtopic.php?t=1433



Cing jours après avoir relevé le problème politique (réel) du dandyisme de droite de FDC, le mec, calomniateur désoeuvré, y revient pour se faire mousser.  Laughing Il est à l'antifascisme (et d'ailleurs aussi à la philosophie) ce que le Corbeau de Clouzot est à la poste

Faux, n°1:

C'est plutôt: cinq jours après avoir relevé le prob politique du dandysme de droite (hum) de castorp (en son biotope d'élection), le mec, qui persiste et signe, va le lui réexpliquer en son biotope, au risque - assumé et avéré - de se faire conspuer, traiter de tous les noms, de branleur chômiste, etc, par le public des loges fdcultiennes travailleuses. Ce que ne fait pas un gontrand, par contre, qui préfère la diplomatie et la bienséance, pour pas risquer trop de désagréments et on le comprend. Genre se mettre tout le monde à dos avec des "probs politiques réels". Ce serait dommage, en effet. 1) Il vient lui aussi pour "s'amuser" (dans son cas, raconter des tas de trucs parfaitement incompréhensibles à propos de films, ou de joints de culasse, ou de carottes rappées, ou de "prob politiques" rendus totalement irréels et abscons par son éclairage délirant; 2) Abyssin adore le lire et le trouve super intéressant (enfin un lecteur à sa mesure, niveau compréhension surtout); 3) personne ne désire autant que moi que gontrand y fasse enfin sa niche "écologique" - il la mérite amplement. Moi, je n'y suis repassé que pour un "coucou".

Gontrand est : à l'antifascisme (et d'ailleurs aussi à la philosophie) ce que l'insulte anonyme est à la régie des téléphones, au courage personnel ce que le général Custer est à Little-big-man, et aux leçons virtuelles d'intégrité sur le réel ce que l’hôpital est à la charité.

Faux, n°2:

Dans la vie, en dehors d'internet, elles [mes prétentions démiurgiques - on se pince] seraient rigolotes ou amusantes oui, parce qu'elles seraient liées à une théâtralité assumée. Ce qui est tragique et relève à la fois du cynisme et de la naïveté c'est de communiquer sur internet pour les compenser,en allant jusqu'à ce qu'on peut appeler de la calomnie (c'est d'ailleurs pour moi la preuve qu'il fait semblant d'être psychotique parce qu'un psychotique n'a souvent rien pour compenser et n'essaye d'ailleurs pas de compenser ce dont il souffre).

---> Il n'y a jamais eu calomnie de ma part envers cet individu, dont je ne sais rien et dont je n'ai pas la "preuve", quant à moi, qu'il fait semblant d'être psychotique. Il se plait en outre à constamment m'accuser d'avoir calomnié "son frère" (que je connais pas plus, et en fonction d'un de ses délires interprétatifs déjà expliqué: repeat sur demande - car je sens qu'il va bientôt le resservir en plat tiède), tout ça pour justifier son "je te lâcherai pas" inquiétant. Par contre, la litanie de projections obsessionnelles de cet individu à mon égard relève, elle, de la pure et simple calomnie parfaitement personnalisée.


Faux, n°3:

Je m'étonne quand-même que ce mec revienne en traitant comme des rieurs à courtiser des intervenants qu'il considérait comme quasiment fascistes peu de jours auparavant, et que le principal contenu de son intervention soit la re-publication de messages harcelants à mon égard.

- Même contenu, donc voir supra. Je ne vois en quoi je "courtise" un type quand je lui dis sans prendre de gants que sa vision du monde, de la pensée, de la politique, etc, est fasciste.
- Le principal contenu de mon intervention était précisément ce sujet-là. Je n'ai pas dévié la conversation sur le cas tlm, pas plus que je ne me suis proposé spontanément pour donner à nouveau des explications déjà largement fournies ailleurs. Nul message harcelant à l'égard de tlm dans ces explications à nouveau fournies en réponse à une nième demande, à moins de considérer - selon la "logique" de ce tlm - que republier le post où je relate son harcèlement pathologique est un message harcelant à son égard... Si l'on considère cela, il faut aussi considérer que chaque fois que tlm venait dans la shout d'enculture pour "psychanalyser" (sic), en mon absence (suivie de réaction en ma présence), tous mes troubles mentaux, ma médiocrité humaine (euphémisme), la niaiserie (euphémisme) de mon bouquin nul à excréter (euphémisme), etc, il se livrait à des "messages harcelants à mon égard" (en mettant de côté ses interpellations perpétuelles, et son appel téléphonique suivi de plusieurs autres).

(Il faudrait aussi considérer, au seul plan de la "logique" d'un tlm, une sorte d'obstacle rendant matériellement impossible la lecture de ce qui s'écrit dans un lieu x par un lieu y. Aussi matériellement impossible que la possibilité d'être physiquement à la fois à Berlin et à Shanghai. Pour tlm, re-publier sur un lieu y (et sur demande d'info par des lecteurs semblant expérimenter ce même obstacle matériel, par paresse, inintérêt ou conviction de l'improbabilité d'un monde extérieur à leur forum) un truc écrit sur un lieu x, est de ce même ordre de scandale épistémologique de franchissement de murailles virtuelles.)


Le principal contenu de mon intervention, plus les réponses aux demandes d'explication, plus les réponses aux autres faussetés du délire tlmortien, sont consultables ici. Leur simple consultation démontre par a+b la fausseté de l'ensemble des allégations délirantes de tlm:

http://forum.plan-sequence.com/topic-t16720-60.html


J'invite fortement tlm - qui m'a encore téléphoné 3 fois de suite ce soir - à déposer sa fameuse plainte à mon sujet à qui de droit, où il expliquera son "point de vue" sur le "harcèlement" dont il serait la "victime". Ce qui me permettra, par l'occasion, de connaître enfin le nom et l'identité du "calomnié". Et je me réjouis d'avance d'expliquer le détail complet (archivé) de l'affaire à la partie défenderesse du plaignant.
A-t-il seulement conscience que face à d'autres que moi, son cas serait déjà traité depuis longtemps sur le plan juridique, prestement - et pas spécialement par "l'humour"? Qu'il aille donc jusqu'au bout de sa "logique" : il apprendra juridiquement à ses dépens la différence entre "réel" et "virtuel" et autres "chocs du réel" sur lesquels il fantasme instruire ses contemporains ad libitum. Surtout les désœuvrés, les irréels niant le réel, et moi en priorité. Des frais pour assurer la défense de son dossier, il en aura. Assez lourds pour grever le budget de ses vacances. Assez modestes pour assurer ses frais d'hôtel de Berlin à Shanghai en passant par Kinshasa, quand son boulot humanitaire très accaparant lui laisse un peu de loisir pour informer les "pauvres cons" déréalisés qui se jactent sur "le net" qu'il y a un monde Réel où des gens vivent, souffrent et meurent ("jJJe vou s écriT depuis..." et gniagniagnia, ad nauseam). Mais qu'il se rassure, les bénéfices éventuels seront intégralement reversés à des œuvres caritatives.

tlm a écrit:C'est juste que quand je me fais insulter par quelqu'un dont je connais le numéro, j'ai tendance à l’appeler pour qu'on s'explique. De mon point de vue c'est justement le contraire du harcèlement, mais peut-être que vous voyez cela différemment?



ça fait des années que tu m'insultes, pourtant.

Oh je sais (enfin, j'imagine), "de ton point de vue", ce que tu fais est le contraire du harcèlement. C'est moi qui te harcèle, suis-je bête, ou, comment tu dis encore, "pervers", "malade"?

Oui... T'as raison. Comme dab: si pour toi "confusion mentale" est une insulte, faut que tu m'expliques tout ça d'homme à homme. La fois précédente, j'étais disposé à un dial tout à fait courtois, dans l'espoir totalement déraisonnable de pouvoir parler avec un type rationnel. T'as pas mis 30 secondes à émettre une fréquence stridente étonnante, sur le plan sonore. Je m'étais pas démonté. Gentleman, je t'avais demandé "s'il t'était possible d'articuler, car je ne comprenais pas bien ce que tu essayais de dire". T'as hurlé encore plus fort, mais je n'ai pas compris davantage, hélas. J'ai alors conclu cette "conversation" en disant (au milieu des sirènes de Varèse dans Arcana) que désolé, je ne pouvais pas communiquer avec quelqu'un qui hurlait.
Tu m'as ensuite informé en shout des "mots" que je n'avais pas compris: "je disais, monsieur pirotte, que vous (car tu me vouvoies au tél., signe de politesse, ou de respect, va-savoir) êtes une sous-merde humaine". Explication très claire, finalement: je m'estimais informé, et donc n'avais pas besoin d'explication supplémentaire.

Mais on notera le plus fascinant, dans la logique de ta pensée: quand tu insultes qqun au tél (après l'avoir insulté pendant des années) en hurlant à la mort comme un castrat chantant du Brian Ferneyhough dans un ampli réglé au vol. max, t'appelle ça "tendance à l'appeler pour qu'on s'explique" C'est humain (hm), et conforme à ta conception assez particulière de la notion "d'explication", y compris sur le plan phrastique et conceptuel.
Ce que je comprends pas bien, par contre, c'est pourquoi t'as pas tendance à laisser les tiennes, de coordonnées (sur mon vieux tél, le n° de l'appelant s'affiche pas). Mais l'explication la plus plausible a peut-être été donnée plus haut, dans le résumé: lâcheté & confusion mentale mêlées. Ce ne sont pas des insultes, mais des hypothèses para-scientifiques.

Ah oui: tu m'as aussi annoncé la possibilité de me rendre visite sur mon quai...




Sans intérêt. lol.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par Invité le Lun 4 Mai 2015 - 12:28

Ecoute, pourquoi tu n'exposerais pas ces problèmes ("les gens que j'harcèle sont méchants avec moi") à ta mère plutôt que sur internet? Elle, qui te connais le mieux au monde, déploiera  certainement les trésors de patience et de l'attention que tu recherches et saura sans doute y répondre de la façon la plus appropriée, associées à des suggestions pertinentes sur la manière de remplir ton emploi du temps, ce que ni moi ni personne d'autre n'est en mesure de faire.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par Invité le Lun 4 Mai 2015 - 12:43

Tony le Mort a écrit:Ecoute, pourquoi tu n'exposerais pas ces problèmes ("les gens que j'harcèle sont méchants avec moi") à ta mère plutôt que sur internet? Elle, qui te connais le mieux au monde, déploiera  certainement les trésors de patience et de l'attention que tu recherches et saura sans doute y répondre de la façon la plus appropriée, associées à des suggestions pertinentes sur la manière de remplir ton emploi du temps, ce que ni moi ni personne d'autre n'est en mesure de faire.

rhzz? Je ne te trouve pas "méchant", le harceleur justicier anonyme, je te trouve juste dingue, et potentiellement dangereux pour ce motif.

(On est bien obligé de supposer ici qu'il ignore que sur le plan clinique, c'est un grand Classique: la plupart des psychopathes qui pratiquent le harcèlement anonyme sont persuadés que ce sont eux qui sont persécutés par la personne qui les obsède. Même quand ils la poursuivent dans la rue en la frappant, ils lui hurlent: "tu vois ce que tu me forces à te faire? "(grosse baffe), "Tu vois combien tu me fais souffrir?" (coup de pied), etc.)



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par Invité le Lun 4 Mai 2015 - 18:16

From fdc, suite.

Un peu de précision et de rationalité, again, puisque du côté du cas clinique, ça pédale grave dans le cirage:



Faux, 4 (from fdc):




mecquimentblabla a écrit:Ce qu'il raconte aussi sur le numéro de téléphone est totalement mensonger : je ne l'ai pas cherché, il l'a envoyé sur Enculture alors que plusieurs personnes lui signalaient que ces messages pouvaient être blessants tout en étant dépourvus de l'esprit sarcastique qu'il pensait sans doute y mettre (ou plus exactement il a posté une page de l'Université de Liège en indiquant que toutes ses coordonnées personnelles s'y trouvaient), son "raisonnement" étant en substance que dès lors qu'il sortait de l'anonymat après une de ses agressions, il estimait avoir pleinement le droit de continuer à calomnier ceux qui y restaient. Le seul tort que je reconnais, c'est que quelqu'un sur la shout, aux alentours du mois d'août 2014 , sachant que je l'apprécie peu, a usurpé mon identité pour le "chauffer" (j'étais alors au Congo pour donner un cours) et que j'ai à mon tour répondu aux messages d'insulte qu'il écrivait sur moi, entraînant une confusion, sans mentionner d'abord que j'étais usurpé par quelqu'un qui suivait visiblement nos échanges de longue date. Dans les mois qui ont suivi, le ton de ce qu'il écrivait sur moi (et certains de mes proches) est devenu encore plus insultant et mesquin.

Non. Et c'est pas que tu "mens", c'est que tu souffres juste de confusion mentale.

- Tu m'as interpellé directement dans la shout d'enc. pour m'accuser (en fonction de tes "souvenirs" hallucinogènes, prob s'ajoutant à une mémoire de moineau) d'être malhonnête: je t'aurais menti en te communiquant de fausses coordonnées pour t'égarer, te menant à un labo pharmaceutique (énorme, déjà).

- Couche bonus sur le délire: tu m'as dans la foulée accusé d'être un lâche/hypocrite qui assumait pas son identité en feignant que si. Preuve de cette lâcheté/hypocrisie, dans ta "logique" avant-gardiste: on trouve pas mon n° de tél. sur le net.

- Je t'ai répondu alors que je t'avais jamais rien communiqué et que si, mon tél. se trouvait facilement. Je t'ai moi-même aiguillé, je le reconnais, en évoquant une vieille "fiche académique" qui trainerait ça ou là (à ce moment, j'imaginais pas que tu sois à ce point gravos). Deux minutes plus tard - chrono en main - tu m'appelais, et la b.o. de l'Exorciste à côté de tes hurlements stridents, c'était singing in the rain.


Pour le reste: mélange habituel de tes souvenirs approximatifs embrouillés (t'emmêles les dials et leur chronologie pire qu'un bouillon de vermicelle), et de tes projections-fixations délirantes à mon sujet, ce que tu imagines que je suis, fais, pense, mange, défèque, mes désirs, mes intentions, volitions, cachées, refoulées (que tu connais d'un Savoir intime mieux que si t'étais dans mon cerveau), etc.
Par contre: tout ce que je raconte, mon résumé, c'est exact au millimètre près.


Faux, 5:


[...] son "raisonnement" étant en substance que dès lors qu'il sortait de l'anonymat après une de ses agressions, il estimait avoir pleinement le droit de continuer à calomnier ceux qui y restaient.


Nième illustration du mécanisme par lequel ce psychotique m'attribue ses propres "raisonnements":

Je n'ai jamais été anonyme sur le forum, n'ai jamais fait mystère de mon identité. Discuter autour de Kojève et citer mon travail, je le fais depuis le début, cad au moins 10 ans; et tous les intervenants de feu cdc, puis des Spectres, tlm compris, savent qui je suis. Sans même compter le lien de mon blog attaché pendant des années à mon profil, avec ma trombine, des textes signés de mon nom, etc. Tlm ne s'étant d'ailleurs jamais privé de commenter sur le forum ce que j'écrivais sur mon blog, pour dire à quel point cela était médiocre, ne le faisait point rire et ne le lui plaisait pas - euphémismes (ce qui était évidemment son droit: j'allais pas me sentir "harcelé" pour si peu. Par contre, il supportait déjà mal mes réponses à ses critiques si bien argumentées, on eût comme qui dirait l'impression que déjà, il se sentait "harcelé" par le seul fait que je me permette de répondre à son galimatias sémantiquement invertébré à moi destiné, le pauvre homme... ). Par voie de conséquence, je n'ai jamais cherché à m'abriter derrière quelque "anonymat" dont je serais "sorti après une de mes agressions".

Tlm n'a évidemment pas attendu d'enfin chercher et trouver mes coordonnées téléphoniques - guère difficiles à trouver - pour m'agresser, m'insulter depuis des années (y compris en mp), à peu près à chacune des mes interventions philo sur le forum : en parfaite connaissance de cause de mon nom et informé de ce sur quoi je travaillais. Les archives du forum en témoignent.
C'est d'ailleurs avec un peu d'aide de ma part, comme dit plus haut, qu'il a pu aboutir dans sa recherche de mes coordonnées. Puisqu'il tombait sur des labos pharmaceutiques, et m'accusait de manière délirante de lui avoir fourni de fausses coordonnées, ce qui "prouvait" une fois de plus ma lâcheté ("il dit qu'on trouve facilement son tél mais moi j'y arrive pas et c'est pas faute de chercher --> Lâche, pervers et menteur", etc).

Ce malade mental ne fait donc que machiner dans sa tête endolorie la somme des présuppositions qui l'autorisent - de "son point de vue" - à me harceler anonymement, justifiant cette compulsion comme un "juste retour de bâton" consistant à me "prendre à mon jeu pervers". Tout ça pour valider sa disposition comportementale psychotique: à savoir s'abriter derrière son anonymat à lui (jamais identifiable sur enculture, sinon par sa fixation perpétuelle sur moi et sa prose désarticulée), pour se donner, lui, le plein droit de calomnier, harceler téléphoniquement. Ses calomnies shoutiques et harcèlements téléphoniques (ayant en partage l'inarticulation morphémique et une totale absence de retenue ou d'auto-censure, de type "bébé crisant") étant renversés, par la grâce de son "raisonnement", en leur contraire: la réponse juste, éthique et réparatrice, d'un pauvre homme anonyme et honnête harcelé par un sale type malhonnête et ne se cachant pas. Ce "raisonnement" inversif étant encore exposé dans le dial bd entre le policier et le zombie.
(Sur ce point, on remarquera l'hyperréalisme presqu'effrayant de ce dial: tlm le duplique lui-même quasi mot par mot - sans même s'en rendre compte - dans son intervention copié-collée supra.)

Point par point, chacun des éléments du "raisonnement" délirant de tlm s'effondrent comme un château de sable, au seul relevé de leur incohérence manifeste et totale.

J'ajoute encore que mes réponses, certes rudes, à ses insultes déshinibées, ont toujours eu du sens, contenaient toujours une argumentation, et ont toujours été réflexivement soupesées au mot près (je les assume toutes): contrairement aux siennes ressortissant de l'affect brut incontrôlé et à la "signification" presque toujours erratique voire chaotique.


Reste encore un point de délire, celui qu'il sort de son chapeau sans fond quand il se sent au pied du mur, acculé par l'absurdité de toutes ses "justifications" comportementales. Point de délire dont la structure délirante a été elle aussi dûment exposée: son truc d'une prétendue "diffamation" envers "son frère"... Je ressors le truc des archives s'il y tient, le mortifère fixatoire.





Sans intérêt. Ter. Je rassemble juste les pièces de mon dossier pour son procès imminent en calomnie, diffamation et harcèlement.


Dernière édition par syndic des dockers le Mar 5 Mai 2015 - 2:53, édité 9 fois (Raison : goût de la précision.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par Invité le Lun 4 Mai 2015 - 18:35

A vrai dire plutôt que Derrida ou Kojève, ta vacuité grotesque et égo-maniaque, tes raccourcis et tes insinuations, ton attachement aux formes du discours de l'imprécation populiste voire fasciste et ton talent mimétique (mais ultra-spécialisé) pour les mettre en oeuvre (comme si on ne pouvait prouver leur absurdité qu'en les répétant à vide) me rappellent surtout des penseurs comme Nabe ou Jean-Edern Hallier (sauf que ce dernier était meilleur cycliste)


Dernière édition par Tony le Mort le Lun 4 Mai 2015 - 18:43, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par Invité le Lun 4 Mai 2015 - 18:41

Notons juste ceci : dans le langage projectif et inversif tmortien (je suis tout ce que je condamne et je vous attribue tout ce que je pratique), développement et précisions se nomment "raccourcis" et "insinuations".


Laissons-lui au moins le "plein droit" d'habiter imaginairement dans "ma tête" qu'il fantasme, et de la "psychanalyser" à l'infini. Après tout, si ça lui fait du bien. Cet homme n'est pas... dangereux, voyons. Sic.

Et c'est bien tout ce qu'il est encore en mesure de faire, apparemment, le pauvre homme: simplement lire et comprendre semblant définitivement hors de sa portée.

Pendant qu'il ronge son os, petite requête (bis) administrative: noter son IP, merci. Qu'il ne parte pas (s'il lui en prenait l'envie, bien sûr) sans laisser de traces. Pour le greffe du pneu & du tribunal des flagrants délires.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par Invité le Ven 21 Aoû 2015 - 20:34

Dites, les lapinos revanchards et pervers d'enculture, vous pourriez au moins laisser mon nick en paix (enfin, le dernier dont vous m'aviez affublé) et ne pas m'imputer vos tags débiles. Je sais que ça vous fait petitement "jouir" de m'imaginer retaper un autre pour pouvoir aller lire à mes temps perdus vos cornichonneries semi-mondaines dans votre shoutcage privée, mais apparemment, ça vous travaille ou vous turlupine, l'absence (méritée) de feedback sur icelles...

Faudrait savoir ce que vous voulez, en finir ou ne pas finir d'en finir. Parce que moi, humblement, j'en ai fini avec vous. Sur le plan "communicationnel" (mais je vous lis comme on va aux waters).


http://enculture.free.fr/viewtopic.php?t=1445

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par Invité le Sam 22 Aoû 2015 - 0:37

"L'ironie est comme une maladie dans les âmes faibles et divisées, mais dans les âmes fortes elle se referme sur elle-même; composant une parfaite image de l'homme. Parfaite mais renversée."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par Invité le Sam 22 Aoû 2015 - 0:41

Tu te situes où, perso, au niveau du plan de cette fort belle et profonde réflexion très riche à méditer gravement?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par Invité le Sam 22 Aoû 2015 - 0:46

à la page 110

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par Invité le Sam 22 Aoû 2015 - 0:56

Alain, j'en étais presque sûr. Bien que je misais aussi sur Gonzague saint Bris ou Comte Sponville.

Y a quelque chose de spirituellement nourrissant sur les belles âmes?


Ah, un autre beau passage:

[...] blablabla Car, enfin, est-il un éleveur de vaches qui soit content de voir ses vaches affolées par les
mouches? Aussi, parce que les hommes sont quelquefois harcelés par des idées comme par des mouches, nous aurions
un genre d'émoucheurs nommés prêtres, et une religion rationalisée; et l'idée de Dieu serait ce qu’aujourd'hui elle
voudrait être, l'idée la plus favorable aux maîtres. Malheureusement le progrès s’est fait par sursauts; de folles idées
nous barrent la route, et nous avons grand-peine à ramener la philanthropie dans ses vrais chemins blop blop.

Puissant, dis donc, et sale temps pour les mouches comme dirait l'autre...


Dernière édition par syndic des dockers le Sam 22 Aoû 2015 - 1:00, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par Invité le Sam 22 Aoû 2015 - 0:59

Il ya quelque chose sur les belles âmes, mais ce n'est pas "nourrissant" (on oublie c'était un des premiers défenseurs français de Hegel, Simone Weil lui doit beaucoup, et il articule finement le rapport entre raison et faculté de jugement , la dernière étant un point de vue sur la finitude "l'acceptant" et la première pas forcément, anticipant pas mal sur Arendt, mais en s'appuyant sur Spinoza plutôt que Kant)


Dernière édition par Tony le Mort le Sam 22 Aoû 2015 - 1:03, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: blogs forums sites revues le reste

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 28 sur 29 Précédent  1 ... 15 ... 27, 28, 29  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum