Le jeu des erreurs et de la critique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le jeu des erreurs et de la critique

Message par Borges le Mar 29 Sep 2009 - 15:41

Il s'agit de chercher les erreurs.

Le poème, Le Gardeur de troupeaux, est présenté par Luis Miguel Cintra comme étant d'Alberto Caeiro, hétéronyme de Pessoa. En littérature, un hétéronyme est un pseudonyme utilisé par un écrivain pour incarner un auteur fictif, possédant une vie propre imaginaire et un style littéraire particulier. Ici c'est aussi Luis Miguel Cintra qui en hétéronyme de Oliveira désigne l'aveuglement de Macario..

http://www.cineclubdecaen.com/materiel/ctfilms.htm
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeu des erreurs et de la critique

Message par ^x^ le Mar 29 Sep 2009 - 18:00

avatar
^x^

Messages : 609

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeu des erreurs et de la critique

Message par Le_comte le Mar 29 Sep 2009 - 18:00

Sans vouloir jouer à ton jeu :

(J'aime beaucoup Pessoa)

Un hétéronyme n'est pas imaginaire, il n'est pas tiré sur papier par la volonté de l'"auteur", de l'hypothétique "moi premier et originel". Au contraire, il s'agit d'un fragment de personnalité, tout aussi "valable" que le prétendu poète biographique, d'autant plus qu'il est absolument incontrôlable.

Il n'y pas, donc, d'une part Caerio et d'autre part Pessoa. Il y a des vérités en mouvement, des manières de sentir le monde. Il n'y a pas invention, mais le surgissement d'une manière d'être

Peut-être est-ce pareil avec Oliveira, mais je ne le connais pas assez pour dire cela.

Le_comte

Messages : 336

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeu des erreurs et de la critique

Message par Borges le Mar 29 Sep 2009 - 18:03

Careful a écrit:http://www.cineclubdecaen.com/analyse/spectresducinema.htm

Un renvoi d'ascenseur biaisé ?


Le désir plutôt de corriger les fautes innombrables qui circulent sur la toile, en jouant.

(je plaisante)
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeu des erreurs et de la critique

Message par Borges le Mar 29 Sep 2009 - 18:06

Le_comte a écrit:Sans vouloir jouer à ton jeu :

(J'aime beaucoup Pessoa)

Un hétéronyme n'est pas imaginaire, il n'est pas tiré sur papier par la volonté de l'"auteur", de l'hypothétique "moi premier et originel". Au contraire, il s'agit d'un fragment de personnalité, tout aussi "valable" que le prétendu poète biographique, d'autant plus qu'il est absolument incontrôlable.

Il n'y pas, donc, d'une part Caerio et d'autre part Pessoa. Il y a des vérités en mouvement, des manières de sentir le monde. Il n'y a pas invention, mais le surgissement d'une manière d'être

Peut-être est-ce pareil avec Oliveira, mais je ne le connais pas assez pour dire cela.


Sois plus simple, Le_comte; j'ai parlé des erreurs, au sens factuel du terme, pas des lectures, et interprétations.

C'est juste un jeu, comme celui des images à reconnaître.

Et c'est bien plus facile.

Wink
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeu des erreurs et de la critique

Message par ^x^ le Mar 29 Sep 2009 - 19:53

Borges a écrit:[
Le désir plutôt de corriger les fautes innombrables qui circulent sur la toile, en jouant.
(je plaisante)

Ok, je vois. (Je me demandais juste si cela avait un rapport avec Jll au fond.)
Wink
avatar
^x^

Messages : 609

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeu des erreurs et de la critique

Message par Eyquem le Dim 25 Sep 2011 - 12:18

Je lisais des entretiens avec Gus Van Sant, et je tombe là-dessus :
What kind of films does Gus Van Sant watch for fun?

GVS: Somebody was talking about this (Michael) Fassbender science fiction series that was a TV show that they showed and now I want to see it because I didn't know it existed. So something like that would be something that I would search out.
http://www.starpulse.com/news/Jason_Coleman/2011/09/16/interviewreview_director_gus_van_sant_

Je parierais plutôt sur (Rainer) Fassbinder.
avatar
Eyquem

Messages : 3126

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeu des erreurs et de la critique

Message par Largo le Mar 27 Sep 2011 - 10:53

La première demi-heure de Drive est la seule à comporter scène de conduite spéctaculaire (la fuite après le vol dans un entrepot) et manièrisme des couloirs à la Wong Kar-wai (la rencontre avec Irène). Ensuite son héros taiseux dérive vers une ultra violence à la Scorsese (menace de la balle enfoncée au marteau dans le front, masscre du agrde du coprs après le baiser volé à irène dans l'ascenceur), sans qu'il en semble plus affecté que cela affecté. Le héros solitaire, au blouson de scorpion, repartira solitaire prour préserver la femme qu'il aime.

Je reste stupéfais que le jury de Cannes ait pu attribuer le prix de la mise en scène à ce film plutôt agréable mais qui recycle de l'esthétisme dèjà vu sans construire d'émotion nouvelle.

http://www.cineclubdecaen.com/realisat/windingrefn/drive.htm

Suspect
avatar
Largo

Messages : 3181

Voir le profil de l'utilisateur http://www.raphaelclairefond.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeu des erreurs et de la critique

Message par Borges le Mar 27 Sep 2011 - 15:30

ah, mais c'est tout le site du cineclubdecaen qu'il faut citer; son existence même est une erreur que ne justifie même pas l'existence du cinéma
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeu des erreurs et de la critique

Message par Invité le Mar 27 Sep 2011 - 17:44

Je viens d'aller y jeter un coup d’œil.


Je préfère mon dico de Jean Tulard de 1983, y a moins d'erreurs.

Enfin, c'est pas tant les erreurs qui m'interpellent, c'est les "interprétations" délirantes:

(sur quelques films de WW:




Bloch retrouve le chemin du stade de football, cette fois-ci
en tant que spectateur. Dans la tribune, il parle à son voisin de la difficile
condition de gardien de but
.
?


Lorsqu'enfin la police retrouve la trace de la grand-mère à
Munich, Philippe et Alice ont appris à se connaître et à s'aimer, comme un père
et sa fille
.

?

Dans sa traversée de l'Allemagne du Nord au Sud, de
sentiments trop tardifs en actes vides de sens, Wilhelm a tout raté.

?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeu des erreurs et de la critique

Message par Borges le Mar 27 Sep 2011 - 18:17

Dans une fête, un simple échange de regards suffit à Roméo et Juliette pour tomber amoureux. Roméo lance une cacahouète à Juliette depuis l'autre bout de la pièce, qui le gobe à la volée. Elle plante là son cavalier, ils s'embrassent à pleine bouche. C'est le coup de foudre, et l'ancien cavalier de Juliette n'a plus qu'à la gifler comme on constate les dégâts.

à propos de "La guerre est déclarée" (drame psychologique,
)

j'adore cette expression "gifler quelqu'un comme on constate le dégâts"

mais c'est pas ça le problème : jll parle de cacahouète, isabelle regnier, à qui il pique tout (en renvoyant à son texte tout de même) parle elle de bonbon;
Jérémie lance un bonbon à Juliette depuis l'autre bout de la pièce, qui le gobe à la volée. Elle plante là son cavalier, ils s'embrassent à pleine bouche. C'est le coup de foudre, expression que la cinéaste prend au pied de la lettre, filmant l'amour comme une décharge électrique qui circule entre les amants.

alors bonbon ou cacahouète
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeu des erreurs et de la critique

Message par Invité le Mar 27 Sep 2011 - 18:29

Déjà, faut être courageux pour rouler des pelles à qqun qui pue la cacahuète.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeu des erreurs et de la critique

Message par Eyquem le Mar 27 Sep 2011 - 18:35

C'est toujours mieux que bière-cigarette, qui fait des ravages en soirée.
avatar
Eyquem

Messages : 3126

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeu des erreurs et de la critique

Message par Invité le Mar 27 Sep 2011 - 18:38

Quand je vais en soirée, j'emmène toujours mon fil dentaire mentholé. Mais j'ai jamais l'occasion de m'en servir.

Spoiler:

Je déconne. Je sors jamais.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeu des erreurs et de la critique

Message par Eyquem le Mar 27 Sep 2011 - 18:46

Borges a écrit:alors bonbon ou cacahouète
Ca dépend : il y a l'histoire et la légende :
Valérie Donzelli : Par exemple, la cacahuète c'est une chose vraie. C'est quelque chose qu'on a vécu exactement comme ça sauf que ce n'était pas une cacahuète mais un M&M's.
avatar
Eyquem

Messages : 3126

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeu des erreurs et de la critique

Message par Invité le Mar 27 Sep 2011 - 21:45

C'est le coup de foudre, expression que la cinéaste prend au pied de la
lettre, filmant l'amour comme une décharge électrique qui circule entre
les amants.

Dans "le gendarme se marie", chaque fois que De Funes fait un baise-main à Claude Gensac, y a une énorme décharge électrique. Étonnant qu'on ne mentionne pas ce précédent audacieux.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le jeu des erreurs et de la critique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum