Badiou adapté

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Badiou adapté

Message par Invité le Mer 9 Sep 2009 - 20:43

• Ahmed philosophe

Ahmed philosophe est un théâtre de la rencontre, construit à partir des textes d’Alain Badiou, mis en scène par Grégoire Ingold et porté par Balagan System avec notamment Brahim Tekfa dans le rôle d’Ahmed. La philosophie d’Ahmed est une philosophie de l’occasion, le jeu s’appuie sur le langage ordinaire. Le spectateur en est le déclencheur, l’inspirateur, l’interlocuteur. Ahmed, comme Socrate en son temps, nous entraîne irrésistiblement à entrer dans cette réalité de fiction où l’esprit pétille, où le temps du théâtre est un pur moment de jeu partagé.

Ca va tourner un peu dans toute la France, plusieurs dates dans la région lyonnaise dont une date gratuite début Octobre à St Priest..

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Badiou adapté

Message par Borges le Mer 9 Sep 2009 - 21:40

J'avais lu cette pièce, il y a quelques années; j'avais pas trop adoré.
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Badiou adapté

Message par Invité le Jeu 10 Sep 2009 - 5:13

Borges a écrit:
J'avais lu cette pièce, il y a quelques années; j'avais pas trop adoré.

Pas très "badiousien" ça ! Wink

Mais, Borges, par quelle raison, de grâce, n'as-tu pas trop adoré cette pièce ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Badiou adapté

Message par Leurtillois le Jeu 24 Sep 2009 - 14:29

Sur Badiou et la scène ; Badiou et Vitez :

À Alain Badiou

L'Écharpe rouge, opéra d'A.Badiou et Georges Aperghis, s'est terminé le 27 octobre 1984. Aujourd'hui, l'auteur et le metteur en scène s'interrogent devant la scène vide.

Je te regardais regarder, et je m'efforçais d'imaginer ce que tu pensais, anxieux de tant d'imperfection, cette imperfection du théâtre qui pourrait le faire haïr (et en effet souvent on le méprise et on le hait), mais qui aussi le fait aimer.
Comment peux-tu t'habituer à reconnaître Antoine, Claire, Simon, Rachel ou Germaine dans ce jeu de rôles distribués sans souci de ressemblance servile et vêtus de costumes emblématiques ?
Mais comment Racine reconnaissait-il Andromaque ou Néron, dans la représentation qui lui en était donnée ?
Tout est toujours précaire, naïf, borné de contingences apparemment risibles.
Et pourtant quelque chose de l'essence apparaît, frappe l'esprit.
Le dessin tremblé du cercle ou du triangle permettent le travail sur leurs propriétés idéales, mais la grossièreté ou l'élégance du trait n'ont point de part au plaisir mathématique.
Le plaisir du théâtre gît pourtant dans cette contradiction indissoluble : pureté des figures. Leur décomposition et recompostion selon le temps du drame, et mélange incessant de la pureté même à l'imperfection du jeu.

Le Journal de Chaillot,
n°20 (Octobre 1984)

In Antoine Vitez, Le théâtre des idées

ça me donne envie de revoir la confrontation Vitez-Godard à la télé, faudrait que je pense à retrouver la vidéo

Leurtillois

Messages : 131

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Badiou adapté

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum