Grave de Julia Ducournau, France, belgique 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Grave de Julia Ducournau, France, belgique 2016

Message par librebelgique le Jeu 23 Mar 2017 - 14:12

Premier film gonflé et initiatique, à l’occasion du bizutage à l’école vétérinaire où l’héroïne fait ses débuts en quelque sorte – quels débuts cannibales ! - d’un genre indéfinissable mais qui ne se prend certainement pas au sérieux. Il déroule sa singularité par gros blocs de scènes qui, si je n’ai pas manqué d’être narquois à leur entame, m’ont pour la majorité d’entre elles retourné et peu à peu happé, tant ce que les psychanalystes appellent la prime de séduction, cette énergie qui transmue les symptômes et les traces de névroses en œuvre d’art, est tangible tout au long du film.
C’est à voir.
Ps : un peu plus de réserves pour la musique.
avatar
librebelgique

Messages : 313

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum