SURVIVANTS

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par glj le Dim 20 Déc 2015 - 0:30

Tlm, parce que tu crois que dans les cahiers aucun coup bas ne fut pratiqué en 50 ans de parution. Franchement faut arrêté les procès en moral a deux balles, les fantasmes sur l'arrière cours des spectres. C'est le désir qui fait l'acte. Basta.

Jm si tu joues les staliniens de pacotille parce qu'on parle d'un film financé par Disney ( moi qui suis pas du tout un adepte de la maison et qui n'est parlé de celui-là que parce que je n'ai plus de temps pour voir autre chose que des films d'animations avec mon fils )) faut arrêté de venir parler cinoche avec moi parce que cela ne mène a rien et d'ailleurs qu'est ce que tu viens faire par ici ? Mais passe ton chemin, si tu te fais chier a ce point là.

Tu cherches une ligne directrice pour les spectres, il n'y en a pas. Au temps ou le site était plus vivant, il y avait un désir directeur de parler cinéma et pas que, un désir d'en découdre avec la parole de cinéma. Après en découdre c'est pas forcément ton fort, tu viens ici lorsque les troupes sont décimés et que la bataille est fini.

avatar
glj

Messages : 518

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Dim 20 Déc 2015 - 0:34

Je me fous et connais mal l'historique des Cahiers, qui est devenu relativement inintéressant du fait de l'audience actuelle de la revue et de son incapacité à nommer franchement les crises actuelles du cinéma, de l'université et de la presse, et me compare pas à Godard Truffaut ou Daney, ni même à Burdeau, Toubiana, Jousse ou Frodon. Il est d'ailleurs étrange de comparer le forum (bénévole) à des mesquineries que des stratégies de carrières dans un secteur en crise et/ou des positionnement politiques assumés, pouvaient, sinon excuser, du moins expliquer.
Et je n'ai pas fantasmé le harcèlement dont j'ai été l'objet.


Dernière édition par Tony le Mort le Dim 20 Déc 2015 - 0:43, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par glj le Dim 20 Déc 2015 - 0:37

C'est pourtant ce que laisse entendre tes messages...
avatar
glj

Messages : 518

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Dim 20 Déc 2015 - 0:41

C'est plutôt le harceleur qui croit rejouer quelque chose des affrontements des Cahiers (dont il semble qu'ils aient été plus virulents à mesure que l'on s'éloignait de l'époque où des cinéastes écrivaient) et pouvoir s'y reconnaître.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par glj le Dim 20 Déc 2015 - 0:44

Je comprend rien a cette histoire de harcèlement.
avatar
glj

Messages : 518

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Dim 20 Déc 2015 - 0:51

Il n'y a rien à comprendre, Enculture avait un chat anonyme ("shoutbox", boîte à gueuler) qui est partie en couille, et où des enseignants dans la cinquantaine, peut-être excellents et estimables, se livraient à des concours de bite et se comportaient comme ces adolescents scolairement médiocres, hâbleurs mais sûrs de leur futur, quand ils harassent l'élève de leur classe qui a de trop grand oreilles, un pantalon trop court, une voix trop perchée ou les cheveux trop frisés. Ce qui devait advenir advint, leur propos ne laissant pas d'autre place à une réponse qu'il souhaitait voir se transformer tôt ou tard en une agression équivalente à la leur,  et en répondant et essayant de discuter avec le principal protagnoniste -qui pouvait se montrer relativement courtois (mais faux) à la condition que  la conversations roule sur son histoire personnelle-, j'ai été insulté (entre autres sujets) sur mon salaire supposé, mon appartenance à la petite-bourgeoisie, la critique de cette appartenance, ma bien-pensance, ma perversité, mon niveau d'étude,les messages que j'écrivais sur les films dont je souhaitais parler, les réponses qu'on y apportait, mon orthographe, mes lapsus, mes tournures d'expression, mon métier, ma voix, et last but not least mon attitude face à la psychose de mes frères etc... Ce salaud m'a même insulté pour ma passion sur le P-Funk et George Clinton (tout en sortant quelques jours plus tard un mielleux: "je regrette de ne pas mieux connaître ce genre..."). Il laissait croire que si je sortais de l'anonymat et publiait mes coordonnées sur cette shout, une pseudo-égalité (avec quoi, sinon sa haine?) serait rétablie, qui pourrait éventuellement l'amener à cesser son harcèlement.
Cette personne (qui a par ailleurs étudié et publié des textes reconnus sur le principal commentateur de la lutte à mort pour la reconnaissance hégélienne. Dès lors, tout en reconnaissant qu'il s'agît d'une extrapolation gratuite de ma part, je ne peux m'empêcher de soupçonner qu'il reste un impensé pas tout à fait élucidé dans son travail, qui en limite la portée, mais c'est il est vrai un autre problème qui excède mes compétences) ne semble rien regretter et même s'enorgueillir de son comportement. "Je n'ai rien à dire, c'est ça qui fait ma force" a-t-elle dit un jour pour se justifier, ce qui revient à considérer qu'avoir quelque chose à dire est tenu pour une preuve de faiblesse à conjurer...et il faut reconnaître qu'il s'est toujours montré fidèle, avec une constance aussi indéniable que funeste, à cette déclaration d'intention (à côté de laquelle les attaques de Nietzsche contre l'aspect spéculatif des valeurs morales conventionnelles, d'Heidegger contre la métaphysique classique et de Foucault contre le logocentrisme de l'anthropologie moderne apparaissent presque timorées).
Cela n'a franchement rien à voir avec les Cahiers ou un débat sur une ligne esthétique ou politique et ses "ennemis". Pour en rester au seul niveau du constat moral (et non de la la leçon), c' est également franchement consternant et inquiétant, même si je suis tout à fait soulagé que Monsieur " ", envers lequel il m'est difficile d'éprouver du respect et de lui reconnaître la moindre fiabilité, ait pu trouver un travail qui lui ait donné l'opportunité de modifier son emploi du temps, et lui souhaite bonne chance, ainsi qu'à ses élèves.


Dernière édition par Tony le Mort le Dim 20 Déc 2015 - 22:53, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Dim 20 Déc 2015 - 8:12

salut Tony; je ne crois pas que tu puisses demander à qui que ce soit ici d'être juge ou juré de ton altercation avec Jerzy. Personnellement je n'ai ni le désir ni l'envie ni la possibilité de trouver une vérité de toute évidence fuyante dans ce non échange. Il y a eu déjà nombre de justifications, auto-justifications, réponses, et les lecteurs de ce forum seraient ils chargés de les lire et de les comprendre et ensuite de donner leur avis ou leur opinion? Je crois qu'il y a une grande lassitude de la part de tout le monde.
"ce qui devait advenir advint": je ne crois pas qu'il y ait quelque chose d'inéluctable et nous ne sommes plus à l'école, sommé de nous rendre à un cours. Je me permets d'ôter toute mention à l'identité des personnes visées par tes messages.
Personnellement j'aimerais qu'il n'y ait pas besoin de modération de la part des administrateurs du forum et pouvoir faire confiance en la sagesse et l'intelligence des intervenants, deux qualités qui me font passablement défaut; mais à l'avenir, à moins que quelqu'un n'y voit objection, je me permettrais de censurer le contenu de messages se rapportant à ce conflit de personnes (j'ai hélas sans l'avoir explicitement demandé le statut permettant ce type de manipulation). Je crois qu'il n'y a rien de positif, d'affirmatif à en attendre pour qui que ce soit, et que tout de toute évidence a été dit.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Dim 20 Déc 2015 - 10:32

Erwan: trop peu, trop tard. En tout cas même si je reconnais que j'ai versé moi aussi avec trop de complaisance dans une forme d'expression trop agressive envers certains intervenants de ce forum (mais pas au point que j'ai subi, et en ne voulant pas porter atteinte  de façon profonde aux personnes et de les attaquer sur leur personnalité, alors que je crois qu'il s'agît d'une des motivations principales de Jerzy, qui y trouve visiblement son compte et une forme de gratification personnelle), je n'ai plus le minimum de confiance nécessaire pour pouvoir y parler de façon personnelle, souhaiter l'échange et essayer de défendre quoi que ce soit ici. Je ne pense pas avoir mérité ce que j'ai subi et malheureuresment et surtout cela a aussi restreint (de façon indirecte mais tangible) mon intérêt pour le cinéma, mon rapport à l'écriture et le désir de penser et tenter d'exprimer politiquement ce qui nous arrive "dans la vraie vie", au plus mauvais moment. Il vaut mieux diriger son respect et son écoute vers des personnes qui en ont besoin ou bien parviennent à exprimer honnêtement ce qu'elles attendent de vous. Si d'autres estiment que ce minimum est toujours présent, ou veulent relancer l'expérience, pourquoi pas, mais sans moi...néanmoins je pense qu'une grande clarification sur l'ambition du forum et le type de relations entre personnes qui y sont acceptable s'impose alors.
Je comprends cependant vos regrets et votre lassitude.


Dernière édition par Tony le Mort le Dim 20 Déc 2015 - 11:26, édité 8 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Dim 20 Déc 2015 - 11:01

erwan a écrit:salut Tony; je ne crois pas que tu puisses demander à qui que ce soit ici d'être juge ou juré de ton altercation avec Jerzy. Personnellement je n'ai ni le désir ni l'envie ni la possibilité de trouver une vérité de toute évidence fuyante dans ce non échange. Il y a eu déjà nombre de justifications, auto-justifications, réponses, et les lecteurs de ce forum seraient ils chargés de les lire et de les comprendre et ensuite de donner leur avis ou leur opinion? Je crois qu'il y a une grande lassitude de la part de tout le monde.
"ce qui devait advenir advint": je ne crois pas qu'il y ait quelque chose d'inéluctable et nous ne sommes plus à l'école, sommé de nous rendre à un cours. Je me permets d'ôter toute mention à l'identité des personnes visées par tes messages.
Personnellement j'aimerais qu'il n'y ait pas besoin de modération de la part des administrateurs du forum et pouvoir faire confiance en la sagesse et l'intelligence des intervenants, deux qualités qui me font passablement défaut; mais à l'avenir, à moins que quelqu'un n'y voit objection, je me permettrais de censurer le contenu de messages se rapportant à ce conflit de personnes (j'ai hélas sans l'avoir explicitement demandé le statut permettant ce type de manipulation). Je crois qu'il n'y a rien de positif, d'affirmatif à en attendre pour qui que ce soit, et que tout de toute évidence a été dit.

salut Erwan,
je découvre tes droits de modération sur le forum des Spectres, Smile
et ce rôle me surprend, ton profil a toujours été sans aucune agressivité ni parti pris.
Il me semble que Tony pâtit quand même d'un préjugé lourdement défavorable face à la réputation d'auteur ou de philosophe de Jerzy. Le dénigrement ou la disqualification sont toujours dans l'air dès que Tony intervient sur ses problèmes avec Jerzy, les messages de glj sont assez parlants "je comprend rien a cette histoire de harcèlement", "basta"...

Si je peux te faire une suggestion puisque tu agis en tant que modérateur : supprime tout ce topic "survivants" pour ne blesser personne. Crois-moi, tu te plantes à faire des remarques ou des corrections sur tous ces échanges incontrolables, tu ne peux que les exciter encore un peu plus.

Tony est très gentil de dire que je suis sûrement quelqu'un de fiable dans la vraie vie, mais je ne suis pas plus fiable que les autres intervenants de ce forum, je me suis aussi compromis à insulter, à déployer un ton malveillant.

La solution la plus simple, c'est d'envisager sans doute de faire passer une annonce impersonnelle, dans un topic dont tu prends la responsabilité et où tu expliques que tous les posts qui tiennent à des règlements de compte de ce genre (donc, sans nommer personne) seront systématiquement supprimés... enfin, si le forum peut encore exister(c'est pas gagné).

Bon dimanche à tous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Dim 20 Déc 2015 - 12:14

Tony le Mort a écrit:Erwan: trop peu, trop tard. En tout cas même si je reconnais que j'ai versé moi aussi avec trop de complaisance dans une forme d'expression trop agressive envers certains intervenants de ce forum (mais pas au point que j'ai subi, et en ne voulant pas porter atteinte  de façon profonde aux personnes et de les attaquer sur leur personnalité, alors que je crois qu'il s'agît d'une des motivations principales de Jerzy, qui y trouve visiblement son compte et une forme de gratification personnelle), je n'ai plus le minimum de confiance nécessaire pour pouvoir y parler de façon personnelle, souhaiter l'échange et essayer de défendre quoi que ce soit ici. Je ne pense pas avoir mérité ce que j'ai subi et malheureuresment et surtout cela a aussi restreint (de façon indirecte mais tangible) mon intérêt pour le cinéma, mon rapport à l'écriture et le désir de penser et tenter d'exprimer politiquement ce qui nous arrive "dans la vraie vie", au plus mauvais moment. Il vaut mieux diriger son respect et son écoute vers des personnes qui en ont besoin ou bien parviennent à exprimer honnêtement ce qu'elles attendent de vous. Si d'autres estiment que ce minimum est toujours présent, ou veulent relancer l'expérience, pourquoi pas, mais sans moi...néanmoins je pense qu'une grande clarification sur l'ambition du forum et le type de relations entre personnes qui y sont acceptable s'impose alors.
Je comprends cependant vos regrets et votre lassitude.
très beau message, Tony ;
je me suis demandé très souvent à lire sa prose de guerre si Jerzy avait été éduqué par un berger allemand du Congo belge, mais je suis persuadé que Jerzy est ce type réglo dans la vraie vie qui te sort d'une bagnole en flammes.
syndic des dockers a écrit:
Bien sûr, j'ai une "prose de guerre", et j'assume chaque mot, chaque virgule. On trouvera sous ma plume autant de réponses cinglantes à diverses provocations, et réciproquement: j'accepte ce jeu, de recevoir des réponses cinglantes, même des insultes. Là n'est pas le problème.
Précisément, c'est le problème. Je ne défends pas non plus un forum aseptisé, mais inscrire des réponses cinglantes ou insultantes dans un espace public avec cet acharnement à démolir la personnalité de l'autre, ça ne pourra jamais être les règles d'un forum ouvert à tous.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Dim 20 Déc 2015 - 13:03

C'est une anecdote mais j'ai justement réelement vu la semaine passée un petit Berger (Malinois) au Congo (qui n'était déjà plus belge quand Jerzy est né). Je l'ai croisé plusieurs fois alors qu'il montait mollement la garde (roupillait calmement sous le cagnard à l'ombre au pied de chaises ou regardait l'animation de l'endroit à la manière d'un homme devant une télévision) dans une petite casemate, mais il y a d' eu un moment assez troublant quand, le croisant dans une cour, je me suis penché vers lui et tout en refusant que je le caresse et en retenant par ailleurs une réaction agressive, il (elle en fait) m'a dévisagé avec uen psoture de renard une bonne vingtaine de secondes, méfiant et étonné par ma couleur de peau qu'il semblait remarquer pour la première fois, se demandant à la fois si elle était réellement une différence, et quelle était la confiance qu'il pouvait m'accorder -pensant aussi visiblement et à raison "ce mec n'a aucune bonne raison de me caresser" (le sourire des autres personnes qui regardaient la scènes était aussi quelque chose de très profond). D'un certain côté la situation de "Chien Blanc" était inversée (et désamorcée, le chiot n'étant pas conditonné pour la violence, était capable de la surmonter avec une forme d'ironie calme). Ce chien me paraissait avoir une psychologie plus sophistiquée que certains êtres humains, dont je n'accepte pas qu'il m'agressent, et auxquels  je n'ai jamais demandé non plus de me sortir par la pensée d'une hypothétique voiture en flammes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Dim 20 Déc 2015 - 14:12

après, il serait injuste de reprocher à Jerzy l'exclusivité d'un ton d'agressivité hors normes sur ce forum, ce ton s'est théâtralisé de bien des façons et je le trouve dans la norme instituée du forum.
Un exemple fondateur pour moi, qui a fixé durablement mon ressentiment contre la fausse monnaie des Spectres, c'est le topic Saturday night fever/La nuit des prolétaires.
A un moment de ce thread, je ne sais plus quel imbécile vient dire : "tu as perdu, breaker", le constat semblait définitif. Donc, il s'agissait de perdre, contre la génialité du forum qui révèle mes contresens, et le sujet s'est arrêté là. Faire succomber ainsi quelqu'un dans la discussion, ça rendait quand même les concepts que revendiquaient les Spectres totalement invalides ; ces concepts (ceux de la nuit du prolétaire, de la méthode de l'égalité ou du maître ignorant...) se trouvaient systématisés dans des discussions qui tendaient avant tout à valoriser un savoir hiérarchique, c'est-à-dire que telle personne est capable de faire succomber telle personne, et la façon la plus expéditive est la plus remarquable.
Les conséquences de cette ligne hiérarchique du forum, on les retrouve tout aussi bien dans ce conflit Tony/Jerzy, où on perçoit sans trop de mal que Tony est d'emblée disqualifié dans sa plainte qu'il est harcelé, alors que Jerzy reste quasiment intouchable, en écrivant des trucs du style : "si je ne viens plus ici depuis des mois, c'est principalement pour [...] la promiscuité avec le vomi scriptural de tlm m'inspire du dégoût"
Encore une fois, seulement Tony sera modéré, ici par Erwan, avant par Adeline et d'autres.

Je ne relance pas une machine de guerre avec ce message, mais regardez un peu la poutre qu'il y a dans votre oeil, les indifférents, tous les zazen du forum, vous ne pensez peut-être que le dimanche.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Dim 20 Déc 2015 - 14:31

Il y a toujours eu une énorme violence dans le milieu universitaire, et les métiers de la recherche (que ce soit en sciences humaines ou "dures") de la connaissance, de la culture ou de la création, et une capacité effrayante à entretenir des relations interpersonnelles haineuses sur le long terme (les enseignants et chercheurs qui ne tombent pas dans ce traves sont rares, et souvent ceux ayant le meilleur niveau). C'est moins vrai dans les métirs techniques (peut-être parce qu'il faut collaborer pour produire une oeuvre tangible, ou qu'il subiste des formes sinon de ljutte de solidarité dans la crise, et que la mise en concurrence et les politiques d'emploi et d'adminstrations se font de manière moins individuelles). Comme la plupart des intervenants viennent de ce milieu, ils ne la perçoivent plus, ou la croient peut-être subversive et politiquement efficace dès lors qu'ils l'exercent à l'extérieur de ce milieu? Plus jeune je pensais que cette violence s'expliquait par les clivages politiques des années 1930-70, à présent je pense au contraire qu'ils sont souvent de l'ordre du prétexte et qu'elle se survit à travers eux

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Dim 20 Déc 2015 - 15:54

salut Tony, salut Breaker;
on agit souvent trop tard et trop peu? je ne sais, je n'ai sans doute aucune légitimité quand à modérer les échanges sur ce forum; je ne fais pas parti des fondateurs.
J'avoue être passablement fatigué par cette hydre de rancœur qui revient sans cesse.
Il m'a semblé que nous nous trouvions dans une situation limite et qu'il fallait appeler à une certaine retenue; peut être est ce ridicule? Si certaines personnes ne peuvent se souffrir, pourquoi cherchent elles constamment à relancer des situations qui n'offrent aucune conclusion possible?
Nombre d'intervenants dont je fais parti n'ont plus le désir d'écrire ici parce que l'intérêt s'est déplacé des idées, des objets, aux personnes et à ce qu'elles doivent signifier, représenter ou que sais-je dans la mémoire des échanges sédimentés; tout topic peut être l'occasion d'un retour éternel ,et sans évolution, au même.
Il me semble que la fidélité aux idées, aux désirs exprimés, portés à travers la naissance du forum des spectres devraient être plus importantes; parce que c'était un des rares endroits sur le net où elles pouvaient s'exprimer, aussi de manière contradictoire.
le zazen en-dimanché, avec sa poutre dans l’œil en appelle simplement, humblement, à un peu de retenue Wink de sa petite position de rien du tout.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Dim 20 Déc 2015 - 17:22

erwan a écrit:
J'avoue être passablement fatigué par cette hydre de rancœur qui revient sans cesse.
Erwan, j'essaie juste de te montrer la différence de traitement que tout le monde semble faire entre Tony et Jerzy, alors que Jerzy est tout aussi vindicatif que Tony dans cette hydre de rancoeur comme tu dis(est-ce que ce n'est pas un tort d'en faire une chose abstraite?).
J'avoue, j'ai du mal à évaluer ce qui te permet de modérer Tony et de laisser intact l'écrit de Jerzy. Tony n'est pas le seul qui s'est plaint, il y a eu une histoire Simon/Jerzy, et après avoir été bien excité par Jerzy, Simon s'est fait éjecter du forum pendant une quinzaine de jours il me semble. Une histoire Baldlanders/Jerzy, aussi? La seule intervention chez les Spectres pour essayer de modérer Jerzy, ça a été Balthazar Claes, qui a fini par renoncer.
Bref, fais pour le mieux si tu prends en main la modération des ruines de ce forum, essaie d'en avoir une vision qui ne soit pas une "hydre". Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par molécule le Dim 20 Déc 2015 - 19:20

breaker a écrit:après, il serait injuste de reprocher à Jerzy l'exclusivité d'un ton d'agressivité hors normes sur ce forum, ce ton s'est théâtralisé de bien des façons et je le trouve dans la norme instituée du forum.
Un exemple fondateur pour moi, qui a fixé durablement mon ressentiment contre la fausse monnaie des Spectres, c'est le topic Saturday night fever/La nuit des prolétaires.
A un moment de ce thread, je ne sais plus quel imbécile vient dire : "tu as perdu, breaker", le constat semblait définitif. Donc, il s'agissait de perdre, contre la génialité du forum qui révèle mes contresens, et le sujet s'est arrêté là.
Salut Breaker,
je crois que l'imbécile en question, c'était moi. Comme la seconde moitié du thread a été supprimée, impossible de vérifier. Mais l'enjeu n'était pas du tout pour moi que tu perdes "face à la génialité du forum". Si tu te souviens bien, tu avais quitté le forum très énervé et j'ai posté un message pour protester contre la façon dont tu avais été traité, ce qui m'avait valu quelques posts désagréables de j et b. Sur ces entrefaites, tu reviens dans la discussion, encore plus énervé, et tu m'envoies promener en me disant en substance de me mêler de ce qui me regarde et que tu étais assez grand pour régler toi-même tes affaires. D'une part, j'ai pas beaucoup aimé. Et d'autre part, j'en ai conclu que tu voulais en toute connaissance de cause jouer au "toughest guy south of the Pickett River". Seulement, le thread commençait à sérieusement empuantir l'atmosphère, il fallait qu'il cesse ; et comme tes arguments devenaient de plus en plus incohérents et que ton engagement affectif dépassait la mesure, il m'a semblé que tu avais bel et bien perdu non du point de vue de la pertinence de ce que tu disais (sur Manero, je suis plutôt d'accord avec ce que tu écrivais et le film me paraît politiquement désastreux), mais du point de vue de la dispute. Désolé si je me suis trompé, mais tu en as été aussi responsable que moi. Désolé si je me suis mal ou trop peu expliqué, mais nul n'est parfait.

Sinon, "y a-t-il des survivants chez les spectres ?" est une question amusante. On est tous là, non ? Et les spectres continuent à nous hanter, c'est leur boulot. On n'en a jamais fini. Amoureux transis d'une expérience qui ne nous a jamais donné ce qu'on en attendait. Beaucoup de narcissisme déposé ici. Beaucoup de perversion aussi. Le forum a eu une vie propre, morbide, qui a fait de chacun d'entre nous des manipulateurs (ou presque, je n'inclurai pas ici Erwan, Wootsuibrick, Careful, et quelques autres). Et on revient lire ou écrire (pas tous : où sont borges, Eyquem ?) en espérant que peut-être, cette fois... ah, non, finalement on dirait pas.

molécule

Messages : 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Dim 20 Déc 2015 - 21:35

Je ne trouve pas la question de BK stupide. Après-tout, on pouvait lire le site sans ête obligé d'avoir suivi le détail des affrontements qu'il y a eu ici, sur Enculture ou Film de Culte, et heureusement.
Je vais me faire conseilleur, ce qui est facile, mais pour recommencer/continuer et avoir une chance d'intégrer le plus d'intervenants et de n'exclure personne, il faudrait sans doute changer le nom du site (et son URL...) et tenter d'expliquer ce nom, ce que les Spectres n'ont jamais vraiment faits; il y a une riche polysémie, une filiation implicite avec Derrida mais aussi quelques obscurités dans ce "Spectre". Car les Spectres sont devenus une sorte de marque de cette perversion et de ce narcissicisme (ou je dirais plutôt: exhibitionnisme, ce qui n'est pas mieux mais pas tout à fait pareil), de ces jeux de pouvoir en bois, et de ce partage (que je trouve pour ma part douteux, même si le point de vue de Molécule est quand-même fondé) entre manipulateurs narcissiques/innocents passionnés. Mais il y a certainement des textes et poins de vue à défendre. La revue papier était très bonne et la défense des Klotz légtime, même si personnellement je ne trouve pas bonne "la Question Humaine", à la fois comme oeuvre et comme question en tant que telle. Les postes de wootsui sur les Comores ou ceux du Dr sur le cinéma vietnamien de l'après-guerre sont des choses qu'en effet on ne pouvait pas lire ailleurs et mériteraient d'être sauvées.

Il faudrait aussi une règle qui sans censurer les conflits, impose de ne pas insulter un intervenants ailleurs tout en ayant une attitude courtoise et fraternelle ici, comme cela a semble-t-il été le cas à côté...cela fait surtout penser aux fausses fuites des membres du gouvernements au "Canard Enchaîné", ce qui est un comble et une attitude qui, en fait, vise à torpiller tout point de vue minoritaire.

C'est drôle comme ces discussions rappellent sur un mode parodique et dégradé ce que Moretti a bien filmé dans "la Cosa" ( le fait qu'après 1989, le communisme n'avait peut-être pas perdu sa pertinence, son idéal ni même sa bureaucratie, mais pire: son nom et son histoire).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par molécule le Dim 20 Déc 2015 - 22:31

Bonsoir TLM,
petite précision : je ne fais pas de "partage entre manipulateurs narcissiques/innocents passionnés". En fait, je me suis mal exprimé, encore une fois. Au delà de la bonne ou de la mauvaise foi des uns et des autres, c'est le forum plein de nos narcissismes qui, dans son fonctionnement, manipule la plupart d'entre nous en pervers narcissiques. Il n'est pas là question d'innocence ou de culpabilité, qui sont des valeurs qui ne m'intéressent pas. Pourquoi certains d'entre nous ont moins pris que les autres, je l'ignore. Quant à changer le nom des Spectres, ça me rappelle une blague soviétique où il y a Staline, Kroutchev et Brejnev qui traversent la Sibérie en train. Tout à coup le train s'arrête. Le chauffage est coupé. Les trois commencent à se les cailler et Staline dit qu'il s'en occupe. Il sort 10 minutes et quand il revient, à la question des deux autres, il répond qu'il a fait fusiller les responsables. Mais le train ne redémarre pas alors c'est Kroutchev qui sort en disant qu'il va s'en occuper. Et 10 minutes après, il annonce fièrement qu'il a fait réhabiliter les responsables. Et bien sûr le train ne redémarre pas, alors Brejnev dit qu'il va s'en occuper. Et comme les deux autres l'interrogent, il explique qu'il va baisser les stores et qu'ils vont faire comme si le train avançait. Plaisanterie, ici, tout à fait gratuite et sans signification.

molécule

Messages : 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Lun 21 Déc 2015 - 11:01

Il ne s'agît pas tellement de penser en terme de culpabitité ou d'innocence, mais de savoir comme le dit Breaker si ce forum est capable de prendre des décisions pour contenir le harcèlement ou les agressions qui existent entre membres, voire de simplement nommer et reconnaître le problème. De mon point de vue, il apparaît ce n'est plutôt pas le cas, et présenter ces agressions comme une forme d'expérience d'écriture ou de possessions par l'écriture valant comme une autre ou soutenir que la fidélité à la qualité du forum devrait être suffisante et que ces discussions les compromettent me convaint absolument pas.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par molécule le Lun 21 Déc 2015 - 19:56

Tony le Mort a écrit:présenter ces agressions comme une forme d'expérience d'écriture ou de possessions par l'écriture valant comme une autre ou soutenir que la fidélité à la qualité du forum devrait être suffisante et que ces discussions les compromettent me convaint absolument pas.
coup de bol, ce n'est pas du tout ce que j'écrivais !!

molécule

Messages : 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Lun 21 Déc 2015 - 20:06

tonyl'embrouille a écrit:blabla... calomnies, mensonges, blablabla mauvaise foi, glouglouglou malhonnêteté, manipulation, blablabla Et je n'ai pas fantasmé le harcèlement dont j'ai été l'objet. blabla bla


Oh que si. (Et parmi 1.000 choses que tu fantasmes, parce qu'en matière de confusion mentale et délire psychotique, t'es un cas pathologique manifeste, nul besoin d'avoir fait un doc en psychiatrie pour s'en apercevoir à la seule lecture de tes compendiums scripturaux).
Tout est résumé plus haut. Que tu convainques des convaincus qui, comme toi, ont des probs neurologiques suffisamment graves pour ne pas supporter physiquement qu'on ose répondre à leurs insultes permanentes, et se plaisent à se la jouer victimes, c'est ton et leur problème. Basta.

Par contre, la plainte que je vais déposer, tu l'auras pas fantasmée.



tlm dans son dernier mp a écrit:Pauvre con

Tant que c'est pas au téléphone, lâche toi, ça te fait du bien.




PS: pour Erwan. Non désolé, je ne marche pas à ce faux argument, déjà servi par d'autres: "réglez vos contentieux en privé", etc. Je n'ai aucun problème d'ordre privé avec cet individu que je ne connais pas, et qui me harcèle en privé parce qu'il ne supporte pas qu'on réponde à ses âneries (euphémisme) en forum. Ce n'est pas mon problème personnel, intime, ou privé, que cet individu fasse un obsession personnelle, intime et privée sur ma personne parce que je réponds sur un forum à ses délires morbides. Autant me dire: "débrouille toi en privé avec ton harceleur"... Nawak.



Là-dessus, je laisse ce tronçon forumique désaffecté. Je réponds juste parce que, vraiment, le niveau d'hypocrisie et de mauvaise foi atteints ici par tlm et breaker dans leur numéro de duettistes est simplement à dégobiller. Et je ne m'étonne point qu'ils se trouvent mutuellement "humainement" respectables, éthiques, fiables, patati et patata. C'est beau le réalisme à ce degré de lucidité crue. On se croirait chez les frères... Vous savez, les gens (si) bons d'Ardenne. Rhzz.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Lun 21 Déc 2015 - 20:45

Pour revenir sur ton dernier message et quelque chose qui semble visiblement beaucoup  te préoccuper: si tu veux déposer une plainte, l'adresse IP ne te servira à rien. elle permet à la limite avec une très bonne connaissance technique de s'introduire de façon frauduleuse dans un ordinateur, mais pas d'en identifier le propriétaire à partir d'un réseau, car elle est anonyme, dynamique avec une duré de vie de 3 jours. Elle identifie une route, et non la machine et encore moins l'utilisateur. En revanche la responsabilité juridique d'un administrateur d'un site qui communique l'IP d'un participant à un autre doit pouvoir être engagée si sa bonne foi n'est pas établie, ainsi que celle de la personne qui le demande et l'exploite. Ta démarche peut rappeler celle d'une arnaque au phishing et à l'ingénieurerie sociale, qui est une forme de piratage, passible dans le droit français de deux ans d'emprisonnement et 60 000€ d'amende: http://www.legifrance.gouv.fr/affichCodeArticle.do?idArticle=LEGIARTI000006418316&cidTexte=LEGITEXT000006070719 A bon entendu: salut.
J'ajoute aussi ceci: je suis tout à fait disposé à te rencontrer physiquement, à te laisser mes coordonnées et te laisser faire ensuite ce que tu estimes légitime et le plus pertinent pour ton confort et à ton intégrité, dans la mesure où je peux faire valoir de vive voix mon point de vue sur ton attitude à mon égard.


Dernière édition par Tony le Mort le Lun 21 Déc 2015 - 21:40, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Lun 21 Déc 2015 - 21:04

Merci de confirmer ta malhonnêteté gluante excipant de la seule compétence dont tu peux encore te prévaloir céans.


J'ajoute aussi cenci: je suis tout à fait disposé à te rencontrer physiquement et à te laisser mes coordonnées et te laisser faire ensuite ce que tu estimes légitime et le plus pertinent pour ton confort et à ton intégrité, dans la mesure où je peux faire valoir de vive voix mon point de vue sur ton attitude à mon égard.

Je n'ai aucun désir de te rencontrer physiquement, pauvre malade qui, comme toujours, m'attribues tes propres fantasmes crapoteux: c'est toi qui es obsédé par ce désir.

Je connais ton point de vue, tu connais le mien. Y a rien à en tirer de plus. Au delà de ça, tout ce qui touche à ton existence personnelle m'intéresse autant que l'étude de la sexualité des moules.
Je rappelle en outre que tu jouis lâchement de cet avantage unilatéral que tu t'es garanti, par la grâce de tes calembredaines sophistiques destinées à le justifier en le rationalisant: tu connais mon visage et mon nom, alors que je ne connais pas les tiens. Faudrait donc ici encore se conformer ici à ton fantasme: accepter, dans on ne sait quelle pièce de Ionesco, de rencontrer un salopard anonyme qui vous propose de vous expliquer avec lui de vive voix et entre quatre yeux. Quel répugnant individu.

Je te laisse clabauder ici et là, t'as au moins réussi à me dégoûter d'écrire sur un forum fréquenté par un mortifère honteux. La vraie vie est ailleurs, à n'en point douter, que sous ton goudron et ta plume. Beurk.


Dernière édition par syndic des dockers le Lun 21 Déc 2015 - 21:15, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Lun 21 Déc 2015 - 21:12


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Baldanders le Lun 21 Déc 2015 - 21:12

avatar
Baldanders

Messages : 351

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum