SURVIVANTS

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

SURVIVANTS

Message par BK le Mar 8 Déc 2015 - 20:13

J'admets que je ne suis pas un membre actif juste un lecteur de la revue et de la page facebook qui a disparue. Que s'est il passé ? Après le forum des cahiers du cinéma ce sont les spectres qui sombrent. Où êtes vous allés !?


Dernière édition par BK le Mar 8 Déc 2015 - 21:02, édité 1 fois
avatar
BK

Messages : 173

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Baldanders le Mar 8 Déc 2015 - 20:49

BK a écrit:Ou êtes vous allé !?

Chercher l'accent, le trait d'union et le s.
avatar
Baldanders

Messages : 351

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par BK le Mar 8 Déc 2015 - 21:00

Baldanders a écrit:
BK a écrit:Ou êtes vous allé !?

Chercher l'accent, le trait d'union et le s.
. J'écris sur un téléphone portable; désolé à l'avance pour les fautes
avatar
BK

Messages : 173

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Mar 8 Déc 2015 - 21:44

"Avec-les-Straub.fr" a lentement dérivé vers le show du dimanche samedi soir "3615-ex-situationniste-de-salle-des-profs-je-retrouve-un-peu-de-fièrté-en épongeant-ma-frustration-dans-la-calomnie-en-ligne-dans-le-grand-style-1943" et en est mort, les uns étouffés par leurs vomi, les autres se demandant qu'en penser, ce qui est fâcheux mais logique, prévisible et, de mon point de vue, amplement mérité.
Vive la France, vive les universitaires liégeois et vive la connerie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Mer 9 Déc 2015 - 13:56

"Avec-les-Straub.fr" a lentement dérivé vers le show du dimanche samedi soir "3615-ex-situationniste-de-salle-des-profs-je-retrouve-un-peu-de-fièrté-en épongeant-ma-frustration-dans-la-calomnie-en-ligne-dans-le-grand-style-1943" et en est mort, les uns étouffés par leurs vomi, les autres se demandant qu'en penser, ce qui est fâcheux mais logique, prévisible et, de mon point de vue, amplement mérité.
Vive la France, vive les universitaires liégeois et vive la connerie.

Tiens, le calomniateur-harceleur prototypal à la prose (imbitable) synthétisant le vomi, le chaos mental et la connerie, nous gratifie d'un "résumé" bien dans ses habitudes: parler de lui, en fait, comme toujours, en donnant libre cours à ses fantasmes et projections crapoteuses, attribuer aux objets du ressentiment produit par sa médiocrité vengeresse ses propres tares.
Fait ici preuve de tempérance: pour une fois, il ne cite pas les noms et les adresses. Pour un peu, il se forcerait, le brave homme.

Bien évidemment: mêle, dans ses obsessions grotesques, "les spectres" et ses fantasmes sur ma personne. Je ne vais jamais sur facebook (un outil qui ne m'intéresse absolument pas et même représente tout ce qui me fait horreur: vitrine sociale publicitaire, entrepreneuriale et gestionnaire de soi-même, de sa petite entreprise, réseautage relationnel, cooptations, mondanités, "communicationnalisme", vacuité des grands ou petits essaims bourdonnant les uns autour des autres, dans l'illusion d'un "être-ensemble" parfaitement inexistant...), ignore tout de ce que font les autres membres du forum, s'ils ont décidé de prendre leurs quartiers ailleurs, font peau neuve, individuellement ou collectivement, sous d'autres formes, etc. J'en sais bcp moins que BK.


Pour ma part, si je ne viens plus ici depuis des mois, c'est principalement pour trois raisons: 1. la promiscuité avec le vomi scriptural de tlm m'inspire du dégoût; 2. il a réussi l'objectif qu'il s'était fixé, parmi d'autres: se faire justice lui-même, protégé par son anonymat, sans jamais encourir de sanctions (autres que purement symboliques: qu'on ose réponde à son purin verbal - ça suffit à le rendre dingue cliniquement, enfin plus qu'il ne l'est déjà - si c'était possible). 3. J'enseigne la philo dans le monde réel, pendant qu'un tony le mort résiste aux salauds et aux fascistes sur une bande passante (oh pardon pour le procédé: c'est son grand truc à lui, de trainer sur le virtuel pour traiter les autres de branleurs déréalisés, tout en leur donnant des leçons de Réalité, de Courage et d'Engagement).

C'est amplement mérité, certes. J'attends toujours qu'un admin me communique son IP pour lancer enfin ma plainte en bonne et due forme suite à ses harcèlements téléphoniques (répétés) et calomnies (perpétuelles) in situ. Comme je pense que ça n'arrivera pas, je n'interviens plus (sinon pour répondre à ses délires pathologiques supra quand ils incluent ma personne, objet de son obsession récurrente). Car je pense que l'individu est déséquilibré et dangereux. ça ne va pas plus loin pour moi.

Ce qui est curieux: alors que l'individu a désormais ici toute la place depuis des mois pour enfin "animer" l'espace selon sa juste vision, il n'en fait rien. Ce n'est ni fâcheux ni mérité: c'est juste logique. Sa prose vasectomique et désintégrée - ici ou là-bas - n'intéresse absolument personne et décourage d'avance tout feedback. A part quelque marlo ou abyssin prenant des vessies alcoolisées pour des lanternes et son délire pseudo-conceptuel pour on ne sait quel talent analytique, à saluer d'un distant: "merci, c'est intéressant". Ce qui, au moins, épargne la purge d'avoir à rebondir sur une mélasse d'incohérence. Effarant. Et cela, ça s'appelle, cher monsieur, très précisément: s'étouffer dans son vomi. A un tel degré qu'il ne s'en rend même plus compte, et que personne ne voudrait se dévouer pour l'en faire sortir. C'est vrai que c'est répugnant autant qu'incurable.


Ah oui. Relevé ceci. ça se mérite:

glouglouglou Je ne suis pas philosophe de profession, ai arrêté mes études dans ce domaine avant de faire de la recherche ou passer les concours, ni ai aucun intérêt professionnel dans ce milieu, je n'ai aucun intérêt à le critiquer. Ma connaissance en philo est limitée, même si la discipline m'intéresse et je pense mieux la comprendre maintenant qu'il y a 20 ans. blablabla


Tellement vrai pour "limitée", quoique tellement en dessous de la vérité. Mais quel menteur pour tout le reste: les raisons de cet "arrêt" (on suppute un délire psychotique), et sa résultante: un ressentiment fétide (comme son "humour", sic) envers tout qui a été jusqu'au bout.
Rappelons donc - puisqu'il nous y invite benoîtement - qu'une des frustrations les plus viscérales qui animent un tony le mort tourne autour d'études et ambitions universitaires avortées, foirées piteusement, dans le domaine en question: ça résume l'essentiel de la teneur de ses interventions ici. Et c'est encore patent dans son "intervention" supra.

Pouah. Il n'est jamais venu ici que pour se défouler de sa frustration - d'être totalement et irrémédiablement incapable d'articuler un contenu "philosophique" (plus simplement: sémantique, et même morphémique) cohérent - en accusant/insultant constamment ceux qui avaient le malheur ici de causer philosophie de ne raconter que des conneries, de n'être que des imposteurs/bouffons/incapables (là où lui savait toujours tout de tout, d'un savoir absolu*** et infaillible). Il m'a poursuivi pendant des mois dans une shout pour "démontrer" qu'un livre sur Kojève, qu'il n'a pas lu et est de toute façon incapable de lire et comprendre, n'était qu'un sac de merde. Et malgré tant et tant de clarifications oblatives, avéra amplement qu''il jouissait de la capacité intellective d'un haricot trempé dans de l'alcool pharmaceutique. Etc, etc.





Gontrand a écrit:De Jerzy j'ai lu récemment de bons livres: "l'Esprit Absolu*** -une Approche structuraliste", son autobiographie autorisée, "le Harcèlement en Ligne pour les Nuls" et "j'enseigne en Milieu Difficile", toujours pertinent dans le contexte actuel.

(20 novembre. C'est terrible, hein, ces gens qui pensent à vous quand vous ne pensez pas à eux, et qui n'ont d'autre moyen d'attirer votre attention que de vous relancer gratuitement. Pour ensuite se plaindre d'être calomniés et harcelés.)



Allez, vamos.

Dont acte.

(Glouglouglou, dring dring, monsieur pirotte vous êtes une sous-merde, suivi de hurlements de pécari qu'on émascule, etc, comme dab.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Jeu 10 Déc 2015 - 12:17

syndic des dockers a écrit:
(Glouglouglou, dring dring, monsieur pirotte vous êtes une sous-merde, suivi de hurlements de pécari qu'on émascule, etc, comme dab.)
tu n'as pas besoin d'avoir son IP pour porter plainte. A partir des coups de fil répétés, tu déposes ta plainte, et il y aura une recherche par les services de police de l'identité du fauteur de troubles s'il t'appelle en numéro caché. Tu dénonces le nombre de fois que tout ça se répète et ce genre de détails qui tient à vos échanges. Les policiers vont sans doute te demander pourquoi ce monsieur a intérêt à te harceler, et là tu devras leur parler de ton profil d'honnête homme enseignant la philosophie dans la vie réelle.
en droit français : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F32235
"Il convient également de noter les dates et horaires précis des appels."

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Jeu 10 Déc 2015 - 12:28


La Trilogie de l’Île-aux-Coudres (Pierre Perrault)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Jeu 10 Déc 2015 - 13:22

Les policiers vont sans doute te demander pourquoi ce monsieur a intérêt à te harceler, et là tu devras leur parler de ton profil d'honnête homme enseignant la philosophie dans la vie réelle.

Pas du tout.
Je ne me présente pas sur le forum comme un "honnête homme enseignant la philosophie dans la vie réelle": je précise (cette donnée relativement nouvelle) que j'enseigne puisqu'un des moteurs de son harcèlement, c'est de me répéter que je végète sur le net pendant qu'il m'explique la Vie, le Réel, le Travail et l'Honnêteté, et que j'en profite pour harceler l'honnête travailleur.
Le deuxième moteur de son harcèlement, la justification délirante par laquelle il se donne le droit de le pratiquer et de le présenter comme un "acte de justice", c'est de prétendre que je me sers du fait que je ne cache pas mon identité pour "calomnier" ou "harceler" un pauvre et gentil anonyme comme lui. Ceci l'obligeant, le brave homme, à "retourner contre moi mon propre jeu" (dans son fantasme, et au nom de tous les anonymes honnêtes rabroués par un sale type ne faisant pas mystère de son identité dans un but aussi pervers que malhonnête). Ce qui est à la fois faux et délirant: tout le monde sur le forum, tlm compris, connaissait mon identité depuis le début. Je me suis présenté dès le début avec mes difficultés, mes failles, mon parcours professionnel chaotique, etc.
Connaissant cela, il n'a cessé depuis le début, exploitant ces données personnelles fournies par moi, de pratiquer la calomnie, cad m'insulter à tout post un peu philo-technique que j'écrivais, m'inventant une vie de raté, salaud, malade, écrivant comme une merde, imposteur, frustré compensant ses frustrations sur le net (cad à peu près tout ce qui le concerne, lui, faut bien le supputer). Les archives en témoignent, aussi longtemps qu'il ne réédite pas la majorité de ses posts. (Mais même s'il se réédite frénétiquement: j'ai pris soin d'archiver ses bouffées délirantes dirigées sur ma personne, menaces comprises.)
Le type s'est estimé harcelé et calomnié à partir du moment où simplement j'ai commencé à répondre à ses attaques et insultes: les archives en témoignent, là-encore. L'invention bidon de son "frère" que j'aurais "insulté" (un truc qu'il a sorti de son chapeau pour donner une justification supplémentaire à son acharnement): archivé aussi. Etc.

Mais tout ceci a déjà été exposé par le menu. Ce ne sera pas moi qui aurai à "expliquer pourquoi ce monsieur a intérêt à me harceler", mais bien à lui de s'expliquer. J'ai pas à expliquer les motivations d'un malade mental, qui plus est potentiellement dangereux, et puis quoi encore? Faut pas tout inverser, donc, même si t'es enclin à ce genre de sophistique perverse, dans laquelle le contradicteur doit SE justifier de tes projections délirantes à son sujet.

( Oh, je sais bien, tu m'avais menacé en MP de passer me casser la figure. Imagine que je dépose plainte contre toi, mon cher breaker: ce sera à toi d'expliquer ton "intérêt" à me la casser, pas à moi. Vu que t'as en partage avec tlm le même genre d'obsession à mon égard, je te souhaite bien du plaisir dans la justification de tes pulsions, si tu en es encore à fantasmer que c'est à moi d'en rendre compte.

Bien sûr, t'aimes à changer tes posts et à supprimer tes nicks régulièrement: mais comme chez moi, tout est consultable, n'importe qui d'un peu sensé pourra constater que même si je pique quand on me pique (comportement pathologique très largement répandu, sur le net et hors du net, sauf chez d'authentiques chrétiens, jaïnistes ou taoistes), je ne sombre pas aussitôt dans un raptus psychomoteur. Il est vrai que je ne suis pas alcoolique: ça aide. Et je ne me prends ni pour antonin artaud ni pour un pécari honnête qu'on émascule quand il passe des coups de fil anonymes.

Merci néanmoins pour tes conseils aussi avisés que désintéressés. Bibiz.)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Jeu 10 Déc 2015 - 14:44

je redis,
si tu es harcelé au téléphone, porte plainte en donnant simplement les fréquences de ces appels, la police fera le reste.
si d'autres comme moi t'ont menacé, là-aussi c'est inacceptable.
Les admins de ce forum ont laissé se développer des situations extraordinairement haineuses et leur responsabilité sera aussi engagée dans les discussions que tu entends peut-être mener avec la police ou en justice.
Il me semble, sans vouloir te provoquer, que t'as quand même une prose de guerre(relis ton dernier message à TLM) qui te permettra difficilement de te positionner tout à fait en victime. Quoi qu'il en soit, si personne n'est capable de reculer ou de se calmer, ta démarche pour stopper le harcèlement téléphonique est évidemment justifiée. Comme est justifiée aussi une démarche équivalente de TLM pour le dénigrement (qui ne date pas de ton dernier message) à son égard, il suffit de taper dans l'historique de tes messages comme tu dis.  
Parmi les concepts les plus exceptionnels dans la vie du forum des spectres, il y a (eu) celui d'attaquer quelqu'un tout en restant bien anonyme, ce qui me paraît ahurissant et ce pour quoi j'avais envie d'intervenir ici. Tous les forums fonctionnent comme ça à vrai dire, la plupart des inscrits sont anonymes. Attaquer tous les ânes de la critique, dont Burdeau par exemple qui se plaignait à juste titre à mon avis d'être démoli par des gens dont il ignorait à peu près tout. Même si le travail de Burdeau est vraiment pas terrible, je ne vois pas comment on peut accepter ou justifier cette idée de l'anonymat...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Jeu 10 Déc 2015 - 18:54

je redis,
si tu es harcelé au téléphone, porte plainte en donnant simplement les fréquences de ces appels, la police fera le reste.
si d'autres comme moi t'ont menacé, là-aussi c'est inacceptable.

J'en prends bonne note vu que tu ne m'apprends rien ici que je ne sache déjà. Mon rappel supra ne fait qu'insister sur la logique complètement perverse qui consister à donner à son harcèlement la justification suivante: j'ai le droit souverain d'appeler anonymement x pour l'insulter parce qu'il exploite la mention de son identité dans le réel pour harceler des anonymes.
S'il s'en trouve pour trouver là-dedans je ne sais quelle "logique" ou "motivation" acceptables, qu'ils se débrouillent avec leur idée très personnelle de l'éthique comportementale. Mon but ici est de mettre en évidence les sophismes de la mauvaise foi, non d'aller me plaindre aux flics. Cela, je le ferai en dernière instance, si les ressources de la rationalité sont épuisées.  

Les admins de ce forum ont laissé se développer des situations extraordinairement haineuses et leur responsabilité sera aussi engagée dans les discussions que tu entends peut-être mener avec la police ou en justice.

Je n'accuse nullement les admins de ce forum. Je ne fais, ad inf rep., que mentionner une situation précise à laquelle je ne trouve pas de solution. Si, donc, le harceleur continue, comme il le fait supra, à m'interpeler directement ou indirectement, alors même que je ne fréquente plus le forum depuis des mois, j'en suis réduit une fois de plus à invoquer un hypothétique recours à une instance externe au forum, puisque le harceleur ne bute sur aucune limite et que je suis renvoyé à l'impuissance.

Il me semble, sans vouloir te provoquer, que t'as quand même une prose de guerre(relis ton dernier message à TLM) qui te permettra difficilement de te positionner tout à fait en victime


Comprenons-nous bien: je ne me positionne nulle part en victime, mais au contraire en personne qui prend ses responsabilités là où le harceleur ne les prend pas, et profite de l'irresponsabilité qu'il s'accorde en vertu de sa logique perverse décrite plus haut.
Bien sûr, j'ai une "prose de guerre", et j'assume chaque mot, chaque virgule. On trouvera sous ma plume autant de réponses cinglantes à diverses provocations, et réciproquement: j'accepte ce jeu, de recevoir des réponses cinglantes, même des insultes. Là n'est pas le problème.
J'insiste souvent sur l'historique des échanges car je constate que certains, qui souffrent d'amnésie ou révisionnisme volontaire ou involontaire, excipent de leur faculté d'oubli instantané pour m'accuser de déclencher les hostilités, alors que, pour l'essentiel, je ne fais que répondre à leur provocation. Il suffit de lire à tête reposée, si l'on en est encore capable: tu me cites mon dernier message à TLM ---> As-tu consulté son message en amont? Soutiendras-tu que ce n'est pas une provoc ciblée entre autres sur ma personne, et qui attend son feedback selon le principe action-réaction?
Ah mais, sans doute dois-je, dans une grande sagesse, laisser pisser le mérinos, lui laisser toute latitude chaque fois qu'il me dégoise en fonction de son obsession maladive de ma personne? Tout comme je devrais, placidement, le laisser me hurler dessus, ou prendre un bon bouquin pour me calmer quand il me sonne 15 fois de suite dans une même soirée?

Quoi qu'il en soit, si personne n'est capable de reculer ou de se calmer, ta démarche pour stopper le harcèlement téléphonique est évidemment justifiée. Comme est justifiée aussi une démarche équivalente de TLM pour le dénigrement (qui ne date pas de ton dernier message) à son égard, il suffit de taper dans l'historique de tes messages comme tu dis.  

Je ne vois pas où et comment pourrait se justifier une "démarche équivalente de tlm pour le dénigrement (qui ne date pas de mon dernier message)".
Je me répète: c'est une réponse, justifiée, à son dénigrement, qui ne date pas d'hier, mais de ses premières interpellations de ma personne depuis son inscription. Parce qu'il ne supporte pas d'être repris, contredit, dans ses délires pseudo-conceptuels, quand lui m'accuse de n'écrire que des conneries.
Libre à un tlm de m'invectiver, de m'insulter, en forum ou en chatt, ici ou là, ce qu'il ne s'est jamais privé de faire (et donc: qu'il assume mes réponses, car je ne me prive pas de répondre, surtout si j'ai des arguments où lui n'a qu'un chaos verbal haché d'insultes frontales visant mon identité privée) : là n'est toujours pas le problème. Le problème survient dès lors qu'il y a harcèlement téléphonique: je ne vois comment tu pourrais le qualifier de "démarche équivalente". Je ne sais rien de cet individu, qui lui se sert d'infos que j'ai communiquées pour me déranger en privé. Où est la "démarche équivalente?" Dans le fait qu'incapable de produire une argumentation cohérente quand il s'attaque à une réponse argumentée de ma part, cela lui donne le droit de me harceler au téléphone, en se protégeant derrière son anonymat? ça répare une injustice? ça compense une inéquivalence de traitement? Allons, hein. Mais comment pourrais-je recevoir de ta part une analyse lucide, impartiale (que je n'attends d'ailleurs pas), étant donné que tu es juge et partie, de par l'historique de nos relations sur le forum.



Parmi les concepts les plus exceptionnels dans la vie du forum des spectres, il y a (eu) celui d'attaquer quelqu'un tout en restant bien anonyme, ce qui me paraît ahurissant et ce pour quoi j'avais envie d'intervenir ici. Tous les forums fonctionnent comme ça à vrai dire, la plupart des inscrits sont anonymes. Attaquer tous les ânes de la critique, dont Burdeau par exemple qui se plaignait à juste titre à mon avis d'être démoli par des gens dont il ignorait à peu près tout. Même si le travail de Burdeau est vraiment pas terrible, je ne vois pas comment on peut accepter ou justifier cette idée de l'anonymat...

La critique anonyme en forum n'est en rien une "démarche équivalente" au fait d'appeler anonymement quelqu'un, qui fréquente le même forum que vous, pour lui hurler dessus. Je ne vois donc pas bien le rapport: je ne sache pas qu'un membre des spectres ait agoni Burdeau d'injures au téléphone.
Toi aussi tu critiques des représentants du "savoir autorisé", anonymement. C'est pas la question ici. Mais merci pour le feedback.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Sam 12 Déc 2015 - 13:49

j'aurais une demande aussi, que je poste ici puisque ça semble quasiment le seul sujet actif du moment...
il y avait eu une discussion sur le forum concernant le concept de "Trace" de Derrida, et aussi un site très fourni avait été signalé où l'on pouvait trouver de nombreux ouvrages de Derrida en pdf...
si quelqu'un a un lien à me donner, merci d'avance...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Sam 12 Déc 2015 - 15:13


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Sam 12 Déc 2015 - 20:53

hello BK; finalement personne ne répond à la question que tu poses, c'est un peu dommage; comme il est devenu d'usage, on se sert de l'initiative à l'origine de ce topic pour aller dans d'autres directions; et c'est assez difficile à suivre quand on désire le suivre.
Je serais assez pour que ce forum ne soit plus un espace d'échanges figés dans le ressentiment mais c'est un vœu pieux sans doute Wink j'ai parfois la sensation d'assister à des discussions qui devraient rester dans le domaine privé.
Peut être que le temps présent est plus fort que nos désirs de donner ou de chercher à travers un objet, par exemple le cinéma, une parcelle de connaissance, de réel, de vérité, de partage? Peut être que les gars d'en face, ceux qui existent, ceux qui ont besoin d'un nom, ont gagné la partie. Et c'est vraiment triste sachant qu'eux n'ont pas l'audace ou la dignité du silence.
Pour sérier un peu ta question, tout en la laissant en suspens sans doute, je dirais que le forum des cahiers du cinéma a disparu par une décision tangible (auparavant bien sûr, il y a eu d'autres problématiques) tandis que les raisons du délaissement par ses membres ou ses invités de passage du forum des spectres restent à cerner plus précisément que je ne le fais. Mais peut être ne faut il pas non plus se morfondre dans ce lieu de la question, et simplement, comme tu y participes, proposer des espaces ou conjointement on puisse, peut être ouvrir un dialogue.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par librebelgique le Sam 12 Déc 2015 - 21:51

Mais où est passé Borges ?
avatar
librebelgique

Messages : 313

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par BK le Dim 13 Déc 2015 - 8:54

C'est assez regrettable j'ai découvert le cinéma d'auteur ( Béla tarr, Pasolini, Tarkovski, Bergman, Bresson, Cassavetes, Jodorowsky, Watkins, Marker...) un peu grâce a vous sur le forum des cahiers du cinéma et la maintenant je vois que la raison de l'arrêt de vos échanges provient d'une part par un contentieux de quelques membres pour une raison absolument folle qui mériterait même pas d'exister réellement. C'est absolument dommage que ça s'arrête alors que vous teniez des échanges extrêmement intéressant qui donnait une passion pour le cinéma vraiment forte
avatar
BK

Messages : 173

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Lun 14 Déc 2015 - 8:45

erwan a écrit:
Je serais assez pour que ce forum ne soit plus un espace d'échanges figés dans le ressentiment mais c'est un vœu pieux sans doute Wink
salut Erwan
je suis moi aussi un bon catholique, mais pratiquant pas dans les églises mais plutôt sur la route comme David Carradine dans Kung fu.
Beaucoup d'amertume et de ressentiment ont asphyxié ce forum, c'est fort probable.
Il y a eu beaucoup d'indifférence aussi à se laisser développer des discussions insultantes, l'écrasement de ce forum vient tout autant de là.
Bien des fois je crois je t'ai envoyé des messages pour te le dire, ne comprenant pas qu'il n'y ait aucune intervention pour stopper ces bagarres à la lecture de tous. Mais on a regardé toute cette intolérance sans bouger alors qu'elle est là toute proche à notre portée.
La situation s'est enflammée au point qu'on en arrive maintenant à la limite d'un règlement de compte en justice.
Et pour finir, moi qui suis plutôt du côté du ressentiment dans la partie de ce forum, je viens me préoccuper de jouer le conciliateur de justice pour quelqu'un qui me dénigre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par wootsuibrick le Lun 14 Déc 2015 - 9:05

breaker a écrit:
Bien des fois je crois je t'ai envoyé des messages pour te le dire, ne comprenant pas qu'il n'y ait aucune intervention pour stopper ces bagarres à la lecture de tous. Mais on a regardé toute cette intolérance sans bouger alors qu'elle est là toute proche à notre portée.

Je me sent pas concerné par ça,
j'ai souvent dit qu'il fallait rester zen, mais je me suis fait rembarrer.
avatar
wootsuibrick

Messages : 1834

Voir le profil de l'utilisateur http://mondesducinema.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Mar 15 Déc 2015 - 10:10

Salut Breaker, Woot; à l'instar de BK, ce forum m'a fait découvrir bien des choses et orienté vers des lectures, des objets que je n'aurais pas eu le curiosité de lire, relire, regarder. Ce fut et cela reste essentiel à mes yeux. Je crois qu'il faut miser sur l'avenir à partir de ce point de fuite, vanishing point en anglais lol
on apprend à connaître les sensibilités des uns et des autres intervenants; le jeu des élections nous fait apprécier des personnes plus que d'autres, écouter les paroles de chansons mieux que d'autres; parfois on passe à travers.
Les quelques personnes qui ont fondé ce forum, je n'en fais pas parti, avaient un désir en commun, un récit en commun (le dernier film de Malick semble dire qu'il n'y en a plus);
ça peut rejoindre, Breaker, la question de l'anonymat que tu as proposée. Personnellement je serais plus tenté de la lier à une critique du confort ou pour employer un gros mot, de classe.
Je me souviens d'un critique très en vue; il avait dit une fois à qq'1, un anonyme, un spectre: "à mes yeux vous n'existez pas". Il l'a remisé à son anonymat, qui est inexistence même pour celui qui a une position qu'il pense désirable. Peut être que les spectres, les anonymes, ceux qui n'existent pas devraient réapprendre à exister par la parole Wink
Breaker tu me rappelles à nos conversations et peut être étais je très naïf, en fait je l'étais sur ce point ... la nécessité d'une modération ... peut être le suis je toujours lol; on ne vit pas dans un monde idéal hélas ou heureusement Wink .

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par scienezma le Mer 16 Déc 2015 - 1:03

Ah oui, la zénitude de wootsuibrick, un brave garçon le wootsuibrick, qui ferait pas de mal à une mouche... sa zénitude apaisante consista, rappelons-le, à monter sa propre revue de son côté, 1/ en y publiant des gens avec lesquels les spectres étaient censés être "historiquement" ennemis, 2/ en mobilisant et publiant un petit noyau seulement de la rédaction des spectres soigneusement trié sur le volet (et entre autres Borges qui était justement celui qui nous avait tous appris à rompre assez brutalement avec les Cahiers à l'époque du forum de la revue), 3/ et tout en souhaitant rester aux spectres (avec des contributions toujours à minima).

J'ai une autre théorie fumeuse pour expliquer l'état du forum : et si les spectres avaient en définitive des goûts de chiotte ? (Adeline en fan de Baumbach mais tatillonne dès lors qu'un syrien exilé se permet de montrer des images de la guerre, Borges qui crache sur Kawase, GLJ qui chante son admiration pour la dernière guimauve de disney, wootsuibrick et ses dessins animés japonais débiles...)

Bon, allez, prenons de l'avance, joyeux noël et bonne année, et que chacun puisse au plus vite retourner vaquer à ses occupations.

scienezma

Messages : 56

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par wootsuibrick le Mer 16 Déc 2015 - 3:30

scienezma a écrit:Ah oui, la zénitude de wootsuibrick, un brave garçon le wootsuibrick, qui ferait pas de mal à une mouche... sa zénitude apaisante consista, rappelons-le, à monter sa propre revue de son côté, 1/ en y publiant des gens avec lesquels les spectres étaient censés être "historiquement" ennemis, 2/ en mobilisant et publiant un petit noyau seulement de la rédaction des spectres soigneusement trié sur le volet (et entre autres Borges qui était justement celui qui nous avait tous appris à rompre assez brutalement avec les Cahiers à l'époque du forum de la revue), 3/ et tout en souhaitant rester aux spectres (avec des contributions toujours à minima).

J'ai une autre théorie fumeuse pour expliquer l'état du forum : et si les spectres avaient en définitive des goûts de chiotte ? (Adeline en fan de Baumbach mais tatillonne dès lors qu'un syrien exilé se permet de montrer des images de la guerre, Borges qui crache sur Kawase, GLJ qui chante son admiration pour la dernière guimauve de disney, wootsuibrick et ses dessins animés japonais débiles...)  

t'es d'un prévisible ! mais j'aime bien ton ressentiment et tes obsessions qui reviennent en boucle... c'est touchant.
Pour répondre à tes objections.
1/J'ai fréquenté les spectres parce que j'avais envie de les fréquenter et que tu m'y a invité, pas parce que je pensais exactement comme une entité nommée spectres qui fonctionnerait un peu comme les créatures des profanateurs de sépultures (une conscience unie composée de nombreux corps individuels)
2/J'ai fait Mondes du cinéma parce que j'en avais envie et que j'ai une vie à côté des spectres du cinéma. Je ne me suis pas engagé en rentrant ici à renoncer à ma vie d'à côté, genre un moine shaolin.  
3/En ce qui concerne les goûts de chiotte. J'aime aussi des choses de la même classe sociale que toi t'inquiète (Godard, Les Straub, Wang Bing, etc.)... j'ai même tendance à affiner certaines choses...
par exemple j'aurais jamais le mauvais goût de parler de Oshima comme si il s'agissait d'un cinéaste japonais peu connu dont on ne parle pas assez sur france culture. (d'ailleurs t'es allé voir la rétro à la cinémathèque? je t'aurais plutôt conseillé la rétro ATG à la Maison de la culture du japon, qui date un peu maintenant, afin de te cultiver et un peu mieux structurer dans ta tête la réalité historique du cinéma japonais "d'auteur" des années 60-70-80. ça t'aurais fait sortir de l'actualité des hommages et prix dans les grands festivals, des cinémathèques françaises et des classements des grandes revues...)
Moi, plutôt qu'Oshima (dont j'ai aimé peu de films en faite... ma préférence va à nihon shunka-ko, dont je ne savais pas avant le mois dernier qu'il était aussi le préféré de la cinéphilie japonaise... ce qui fait gage de l'authenticité de mes affects quand à la réalité de ce cinéma là), je me la péterai un peu plus en te sortant un film japonais des années 30 de Hiroshi Shimizu ou un Kuroki Kazuo genre tobenai chinmoku. Je te le dirai même en vo pour faire genre. puis pour en parler je te citerai de la littérature universitaire anglosaxone, genre Aaron Gerow ou yuriko furuhata.

ps : je t'imagine bien entrain de jubiler lorsque Syndic m'a remis à ma place. (allez! avoue que t'as fait dans ton slip!)


Dernière édition par wootsuibrick le Mer 16 Déc 2015 - 13:12, édité 1 fois
avatar
wootsuibrick

Messages : 1834

Voir le profil de l'utilisateur http://mondesducinema.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par wootsuibrick le Mer 16 Déc 2015 - 10:14

scienezma a écrit: 3/ et tout en souhaitant rester aux spectres (avec des contributions toujours à minima).

Ah, y avait un questionnaire pour demander à ceux qui trainaient dans la rédaction si ils souhaitaient ou non y rester?
Ah, on est censé publier un tas même lorsqu'on pas grand chose à écrire ?
(t'aura remarqué que je m'intéresse à des films et des dessins animés de merde qui n'intéressent personne d'autre ici... et que j'écris dans un charabia qui ne mérite même pas qu'on s'y attarde. donc j'ai bien fait de pas trop polluer le site avec mes élucubrations...)

scienezma a écrit: J'ai une autre théorie fumeuse pour expliquer l'état du forum :
t'aurais dû ranger ton égo démesuré et collaborer lorsque d'autres propositions, pour la réalisation du site, ont bien plus convaincu que les tiennes. ça aurait au moins eu le mérite de prouver que tu es capable d'être un initiateur de projet qui ne veut pas juste jouer au petit chef.
avatar
wootsuibrick

Messages : 1834

Voir le profil de l'utilisateur http://mondesducinema.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Mer 16 Déc 2015 - 14:09

Salut jm, tu dois mieux apprécier la photographie que le cinéma; faudrait passer à autre chose, au plan suivant, à la scène suivante; il n'y a rien là que tu n'aies déjà dit maintes fois. Ces attaques ad hominem desservent ta parole, ton écriture. On ne sait plus où est le lieu de ton écriture. C'est du moins mon sentiment.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Sam 19 Déc 2015 - 21:21

Mon propos était de dire que plus personne de sensé ne va intervenir de façon désintéressée sur un forum où le harcèlement voire la calomnie sont banalisés et où il est considéré comme allant de soi de se faire agresser, quelles que soient la qualité des interventions ou l'exigence politique affichée. Cela devient une communauté dans le plus mauvais sens du mot: un petit monde qui n'a plus de point de vue sur l'extérieur, et où une parole (en apparence) virile et ferme ne fonctionne que pour organiser une hiérarchie qui se maintient par élimination successive, pour désigner le plus faible d'entre soi (au moins Platon se contentait d'éliminer les poètes d'une cité virtuelle). Cela n'a absolument rien à voir avec une forme de communauté ou de risque intellectuel pris en commun.

Sur J. (alias Monsieur " ") : j'ai lu son message. Entre autres choses que je préfère ne pas relever, il prétend s'être retiré par un mélange de fatigue et de magnanimité à mon égard  et avoir laissé le champ libre pour que j'intervienne et "anime l'espace" à ma guise. Ma version est assez différente: il a compris qu'il fallait mieux qu'il ferme sa  gueule quand j'ai pu prouver rapidement un de ses mensonges (qui voulait démontrer que je le harcèlerais)  alors qu'il essayait de monter une Nième cabale en bois à mon encontre sur Fdc. Nuance. Quand un mec archive mes messages, utilise d'une façon passablement abjecte des textes où je parle de ma famille pour faire marrer les autres intervenants, m'attaque sur le salaire qu'il suppose que je gagne, me menace (il est vrai ailleurs, mais sur une plateforme que beaucoup ici lisaient et écrivaient, parfois si j'ai bien suivi en jouant plusieurs rôles) en disant qu'il "est conforme à ma perversité"   de me harceler sur le long terme (curieuse ambition:  se conformer à la perversité que l'on prête à l'autre) et que le fondateur s'adresse toujours à lui sur un mode imitant la confraternité universitaire, cela me pose problème, et outre le ressentiment individuel (qui peut en ce qui me concerne  aller assez loin, je suis assez rancunier et ai bonne mémoire, je me reconnais ces défauts, -rien ne m'a plus touché que les mots récents d'une amie qui présentait sa faculté à oublier comme une qualité, le distinguant du pardon-), me fait douter de le crédibilité des autres intervenants et suspecter de sacrées doses d'aveuglement  et de lâcheté: que recherchent-t-ils réellement ? Que connaissent-t-ils réellement de la vie ? Est-ce que le ton des interventions, et la manière de se faire le rapporteur, et parfois le procureur de la pensée des autres en croyant être soi-même en permanence le contre-champs du discours dominant ne préparaient pas cette violence? Comme le dit Penelope Cruz: qu'est-ce que vous imagin(i)ez?

J'ajoute que je suis absolument certain que si je n'avais pas téléphoné à ce "" (qui devrait se soigner), ce que j'ai subi se serait répété sur d'autres . Curieux renversement: le harcèlement devient la norme, mais téléphoner -de manière d'ailleurs non-répétée- pour demander à ce que cela cesse devient le harcèlement. Cela rappelle la fameuse phrase de Debord sur le monde réellement renversé, mais il ne s'agît pas de dialectique, ni même de paradoxe, plutôt d'une facticité et d'une mauvaise foi qui agressent autrui pour se conserver à tout prix.  M." " m'a particulièrement "mal calculé" car j'ai une histoire personnelle qui m'incite à me montrer très rétif et trouver particulièrement inacceptable le dénigrement systématique (déjà  inconscient , et encore plus s'il est comme c'est le cas ici annoncé et planifié) et à ne plus avoir peur de surréagir.


Dernière édition par Tony le Mort le Sam 19 Déc 2015 - 23:56, édité 22 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Sam 19 Déc 2015 - 21:46

Ceci dit je dois reconnaître que Breaker a été de bon conseil, en répondant très vite que le message que j'avais écrit sur mon frère était une erreur, compte tenu de la personnalité et des motivations de certains intervenants. Cela laisse augurer qu'il s'agît d'une personne fiable "dans la vraie vie". Pour le reste, les sites de gamer de 14 ans ne tombent même pas aussi bas que les Spectres et Enculture ne sont tombés. Sur ces forums de cinéphile, il est de mauvais ton et dangereux d'essayer de rendre visible le fonctionnement invisible des institutions d'enfermement, ce qui est décevant vu la radicalité politique apparente. Et cela laisse supposer que la haine qui s'y développe coïncide exactement avec un refoulement. La seule réponse de mon point de vue est de laisser tomber ce forum, et de faire preuve de plus de prudence et d'auto-censure ailleurs, laisser causer sans répondre, surtout les voix antipathiques. Je crois que l'on ne peut plus compter sur Internet pour essayer de sauver un rapport à l'écriture et à la pensée (il s'agît d'un espoir que j'avais placé dans les Spectres pendant quelques années), la mesquinerie et la bêtise y sont devenues trop fortes.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Invité le Sam 19 Déc 2015 - 22:48

BK a écrit:C'est assez regrettable j'ai découvert le cinéma d'auteur ( Béla tarr, Pasolini, Tarkovski, Bergman, Bresson, Cassavetes, Jodorowsky, Watkins, Marker...) un peu grâce a vous sur le forum des cahiers du cinéma et la maintenant je vois que la raison de l'arrêt de vos échanges provient d'une part par un contentieux de quelques membres pour une raison absolument folle qui mériterait même pas d'exister réellement. C'est absolument dommage que ça s'arrête alors que vous teniez des échanges extrêmement intéressant qui donnait une passion pour le cinéma vraiment forte

Absolument, c'est comme si finalement,on avait eu peur d'avoir avec le cinéma quelque chose à défendre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: SURVIVANTS

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum