De la nuée à la résistance (Straub & Huillet)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De la nuée à la résistance (Straub & Huillet)

Message par molécule le Jeu 30 Juil 2015 - 18:46

Pour rire un peu, quand il y en a besoin :
Freddy Buache a écrit:Jamais le travail de Straub-Huillet ne fut à ce point limpide comme coulant de source, dégagé de la moindre volonté de théorie terroriste et d'une incomparable force d'appréhension du réel : ce réel étant évidemment aussi bien la mousse rouge au détour du chemin, les herbes ou le rocher que l'animal et les dieux, la philosophie et la poésie : l'interminable avancée d'un char que tirent deux boeufs devient, au-delà d'une apparente monotonie, une vérité physique rayonnante qui transcende le cinéma pour donner à voir et à sentir ensemble, par le dedans et par le dehors, l'espace, le temps, l'idée, le temps et l'espace de l'idée, l'idée du temps et de l'espace, l'espace-temps du cinéma comme idée où le cinéma s'abîme et renaît à la fois, lumière de l'intelligence par l'intelligence que les auteurs ont de la lumière, de la nuit, du présent, du passé, de l'avenir.
Quel texte ! Il ne manque qu'un raton-laveur. Mais à la place de Buache, j'aurais aussi joué à inverser les lettres, façon Midrash. Laughing

molécule

Messages : 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la nuée à la résistance (Straub & Huillet)

Message par Invité le Ven 31 Juil 2015 - 17:35

Dans le fond, Buche a beau ironiser, il partage encore une illusion avec Straub-Huillet et peut-être l'ensemble des cinéastes, sur laquelle nous internautes sommes décillés, du fait de la qualité intellectuelle de nos échanges, de notre esprit de suite en matière de politique et de la proverbiale aménité qui nous lie: malheureusement il n'y a pas que le réel qui puisse produire de la mousse.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: De la nuée à la résistance (Straub & Huillet)

Message par molécule le Ven 31 Juil 2015 - 20:28

Bonsoir,
je ne crois pas que Buache ironise, il est même parfaitement sérieux.
Et il est possible que le film soit aussi beau et touchant qu'il le dise - je ne sais pas.
C'est seulement sa façon d'écrire que je trouve drôle.
La vôtre n'est pas mal non plus. Wink

molécule

Messages : 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la nuée à la résistance (Straub & Huillet)

Message par Borges le Sam 1 Aoû 2015 - 12:09

Freddy Buache a écrit:Jamais le travail de Straub-Huillet ne fut à ce point limpide comme coulant de source, dégagé de la moindre volonté de théorie terroriste et d'une incomparable force d'appréhension du réel : ce réel étant évidemment aussi bien la mousse rouge au détour du chemin, les herbes ou le rocher que l'animal et les dieux, la philosophie et la poésie : l'interminable avancée d'un char que tirent deux boeufs devient, au-delà d'une apparente monotonie, une vérité physique rayonnante qui transcende le cinéma pour donner à voir et à sentir ensemble, par le dedans et par le dehors, l'espace, le temps, l'idée, le temps et l'espace de l'idée, l'idée du temps et de l'espace, l'espace-temps du cinéma comme idée où le cinéma s'abîme et renaît à la fois, lumière de l'intelligence par l'intelligence que les auteurs ont de la lumière, de la nuit, du présent, du passé, de l'avenir.

A partir de 16 : 29.
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la nuée à la résistance (Straub & Huillet)

Message par molécule le Sam 1 Aoû 2015 - 18:57

Merci de m'avoir donné l'occasion de revoir ce film. Mais je continue à ne pas savoir. L'idée de l'espace et du temps, et de l'événement qui y survient, nouveauté, je la comprends bien dans ces images. Mais elle ne se transforme pas en affection, elle ne fait pas événement. Je ne vois là que le même instant qui se répète indéfiniment, toujours identique, sur une surface plane. Je fais confiance à ceux qui y voient autre chose, mais moi, non, désolé (même si le re-voir aujourd'hui était plus intéressant que le voir auparavant). Défaut de constitution de ma part ou mauvaises conditions de visionnage, allez savoir.

molécule

Messages : 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: De la nuée à la résistance (Straub & Huillet)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum