le début, la fin, le milieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

le début, la fin, le milieu

Message par Borges le Dim 30 Mar 2014 - 9:32

En lisant le classement du meilleur dernier film chez balourdnatique, et la réflexion faite par je sais pas qui : "et si maintenant on jouait au meilleur premier film",  je me suis dit qu'il est vraiment curieux que personne ne se demande jamais quel est le meilleur troisième, quatrième, dixième film, ou plus simplement "quel est le meilleur film du milieu de la filmographie d'un auteur"; question hyper difficile bien entendu. Qui peut nommer le film du milieu de ozu, mizo, ford...?  c'est pas une affaire de mémoire, quelque chose de subjectif, un truc contingent; nous sommes programmés à croire que le sens, la valeur se trouvent au début (archè) ou à la fin (télos), laissant ainsi le milieu à Bergson, Deleuze, ou Nietzsche...ou Godard, qui parfois se définit en citant et recréant deleuze comme un cinéaste du milieu, entre les choses, les frontières...

je simplifie bien entendu le problème, avec cette idée de film du milieu...il ne s'agit pas de savoir si tel ou tel film vient à la fin ou au début :

Deleuze a écrit:Ce qui compte dans un chemin, ce qui compte dans une ligne, c'est toujours le milieu, pas le début ni la fin. On est toujours au milieu d'un chemin, au milieu de quelque chose. L'ennuyeux dans les questions et les réponses, dans les interviews, dans les entretiens, c'est qu'il s'agit le plus souvent de faire le point : le passé et le présent, le présent et l'avenir. C'est même pourquoi il est toujours possible de dire à un auteur que sa première oeuvre contenait déjà tout, ou au contraire qu'il ne cesse de se renouveler, de se transformer. De toutes manières, c'est le thème de l'embryon qui évolue, soit à partir d'une préformation dans le germe, soit en fonction de structurations successives. Mais l'embryon, l'évolution, ce ne sont pas de bonnes choses. Le devenir ne passe pas par là. Dans le devenir, il n'y a pas de passé ni d'avenir, ni même de présent, il n'y a pas d'histoire."


ce n'est bien entendu pas ça qui va nous interdire de jouer au premier et au dernier : comme disent les sportifs ce sont les seuls places que l'on retienne...
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum