Architecture et utopie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Architecture et utopie

Message par incubé le Sam 25 Jan 2014 - 9:54



La cour du pavillon central du Familistère de Guise d'André Godin dans l'Aisne (1800 habitants vers 1880).

incubé

Messages : 206

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Architecture et utopie

Message par incubé le Sam 25 Jan 2014 - 14:37


incubé

Messages : 206

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Architecture et utopie

Message par Invité le Sam 25 Jan 2014 - 22:16

Merci pour le topic du jour.

Ooh, pffff. Mais on connaît, tout ça... C'est pour instruire qui, là-encore?

J'ai quasi tous les Rohmer en dvd. Je vais pas me farcir une vidéo à la résolution pourrave, quand-même...



* * *


Mais d'où sort ce nase? Chercheur en cinéma.



Le mec, y cherche... On comprend pas une brole de ce qu'il marmonne dans sa barbe, et le peu qu'on entend, c'est aussi intéressant qu'une conf sur l'élevage de l'Ostrea edulis dans le bassin d'Arcachon. C'est du blabla flaccide de cinéphilie autiste. Je pense que c'est un Asperger (en vacances, et qui cause de vacances). Voilà ce que je pense. lol

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Architecture et utopie

Message par incubé le Sam 25 Jan 2014 - 22:33

C'est impossible, il a la bougeotte.

Bidibule a écrit:Pour l'incube

Du coup j'ai rêvé que je visitais Zigmoon : son chow-chow s'appelait Baldanders ; par conséquent j'apprends par coeur Le mot d'esprit et ses rapports avec l'inconscient dont je compte bien donner une représentation sauvage et mémorable.


Dernière édition par incubé le Dim 26 Jan 2014 - 6:08, édité 2 fois

incubé

Messages : 206

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Architecture et utopie

Message par Invité le Sam 25 Jan 2014 - 22:40

Y a des tas d'Aspergers qu'ont la bougeotte. Sont pas tous prostrés comme les statues (magnifiquement) filmées par Duras dans Césarée. Scientifiquement prouvé.
Mais bon dieu que le texte est pénible... Plein de tics durassiens... ça tourne à rhétorique. Césarée - Césaréa - le sol, il est blanc - douleur, intolérable. Et le bidet - il est laid. Scuzi ma...



Dernière édition par Bidibule le Sam 25 Jan 2014 - 22:49, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Architecture et utopie

Message par incubé le Sam 25 Jan 2014 - 22:45

C'est la voix, la diction.

incubé

Messages : 206

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Architecture et utopie

Message par Invité le Sam 25 Jan 2014 - 22:53

Y peuvent la modifier - travailler - là-dessus. Pour passer inaperçus. Comme les envahisseurs. Ils sont parmi nous - Césarée - Césaréa - Mais David Vincent les a vus - Il sait. Il sait que le cauchemar - intolérable - a déjà commencé. Depuis l'aube des temps. Blanche - Toute blanche - Comme les falaises de marbre blanc - En exil - Césaréa -

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Architecture et utopie

Message par incubé le Sam 25 Jan 2014 - 23:11

incubé a écrit:C'est la voix, la diction.

lol je parlais de la voix de Duras qui s'harmonise d'ailleurs bien avec la stridence de la musique, en contrepoint.
lors du deuxième travelling latéral droite gauche sur les sculptures posées sur des socles à même la pelouse il y a un joli raccord dans l'axe qui change l'échelle du plan.
oui c'est bien filmé.

incubé

Messages : 206

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Architecture et utopie

Message par Invité le Sam 25 Jan 2014 - 23:18

Oui, j'avais intuitionné que tu parlais de la voix de Duras. J'ai opéré un subtil faux-raccord avec la voix de l'asperger.


C'est bien filmé, y a pas. C'est Pierre Lhomme. Je sais pas s'il était asperger, mais en tout cas l'est pas manchot. Pierre Lhomme.

T'as remarqué, une sorte de réminiscence du Signe du lion? Les films du losange présentent... Puis le violon solo, qui rappelle immanquablement la déambulation de Jesse Hahn dans Paris.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Architecture et utopie

Message par incubé le Sam 25 Jan 2014 - 23:21

Le topic c'était simplement pour faire le rapprochement entre ces deux formes d'habitat, le familistère, la ville nouvelle qui prennent tous deux dans la nasse ceux qu'ils abritent. Le film le montre bien, guidés que sont les personnages dans leurs sentiments par leurs déplacements qui agencent les rencontres et les impératifs professionnels qui les clouent là alors qu'il ne pensent qu'à foutre le camp.

incubé

Messages : 206

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Architecture et utopie

Message par Invité le Sam 25 Jan 2014 - 23:25

Oui, d'accord, ok.

Mais on peut causer, quand-même, non? A la fraiche. Se laisser aller à de libres associations inconséquentes. Ou alors c'est un topic sérieux. Bon, je moufte plus.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Architecture et utopie

Message par incubé le Sam 25 Jan 2014 - 23:32

Bidibule a écrit:

T'as remarqué, une sorte de réminiscence du Signe du lion? Les films du losange présentent... Puis le violon solo, qui rappelle immanquablement la déambulation de Jesse Hahn dans Paris.

Non.
Je remarque surtout le figé et le mouvement, au début du film. La statue figée, enveloppée par la caméra mouvante. Mouvant et fixe aussi l'arrière plan, fait d'autres sculptures, des gens des voitures : Cesarée/Cesaréa, répèté sans arrêt, le présent, le passé, le temps immobile ...

incubé

Messages : 206

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Architecture et utopie

Message par Invité le Sam 25 Jan 2014 - 23:34

Oui, ça, faut avoir 0,04 de dioptrie pour pas le remarquer.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Architecture et utopie

Message par incubé le Sam 25 Jan 2014 - 23:37

Très bien. Continue seul.

incubé

Messages : 206

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Architecture et utopie

Message par Invité le Sam 25 Jan 2014 - 23:38

Aucun sens de la conversation, lui.

"Très bien, continue seul". Alors que je lui tenais compagnie, dans l'immobilité et la douleur solitaire - intolérable - de son topic. Sur l'architecture et l'utopie.

Quel rabat-joie. Et c'est vrai que ça rigole rarement, avec lui (au cinéma, je veux dire). Sur ce lit de douleur, aspergé de douleur - douleur intolérable... lol



Bien bien... Ma baignoire est remplie. Je vais faire trempette, comme à la piscine, à cergy-ponpon, cergy-ponpon, cergy-pontouaââzeu...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Architecture et utopie

Message par incubé le Dim 26 Jan 2014 - 9:31

Bidibule a écrit:
c'est aussi intéressant qu'une conf sur l'élevage de l'Ostrea edulis dans le bassin d'Arcachon. C'est du blabla flaccide de cinéphilie autiste.

Pour la consommation non plus, cela ne vaut rien ; l'HUÎTRE c'est celle de Marennes Oléron et basta.

incubé

Messages : 206

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Architecture et utopie

Message par incubé le Dim 26 Jan 2014 - 10:46


incubé

Messages : 206

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Architecture et utopie

Message par Borges le Dim 26 Jan 2014 - 12:05

Bidibule a écrit:

l

ils sont terrifiants ces nullards...
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Architecture et utopie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum