"Tel père, tel fils" (Hirokazu Koreeda, 2013)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

"Tel père, tel fils" (Hirokazu Koreeda, 2013)

Message par Borges le Lun 6 Jan 2014 - 18:16

Maya a écrit:

j'ai vu "like father like son" Kore Eda sait capter ces moment,s filmer les enfants.l'histoire d'une rencontre et non rencontre entre le père et ses fils le film va se focaliser sur cette famille celui de l'architecte, la société japonaise avec ses rapports de classe, un père obsédé par la réussite sociale.un sujet universel mais qui s'inscrit dans une contexte bien précis la société japonais.L'argent n'achète pas tout et pas le temps que l'on peut passer avec ses proches j'ai bien aimé les rapports entre les 2 mères, la façon dont il les décrit
Subtil et lisse ,trop lisse peut être je préfère Kurosawa (Kyushi ) aoyama des cinéstes plus percutants et sur un sujet aussi grave , je préfère aussi" femmes en mirroir" de Yoshida.
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tel père, tel fils" (Hirokazu Koreeda, 2013)

Message par Borges le Lun 6 Jan 2014 - 18:17

incubé a écrit:Tu as raison Maya, pour moi aussi Femmes en miroir est un des films japonais les plus forts vus ces 15 dernières années.
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tel père, tel fils" (Hirokazu Koreeda, 2013)

Message par Borges le Lun 6 Jan 2014 - 18:49

selon ma bonne vieille règle, un film parle toujours de lui-même, énonce toujours sa rhétorique, ses principes de mise en scène, et fait sa critique; ici, c'est keita, l'enfant sage qui détermine la mise en scène de kore eda, le film est on ne peut plus sage, on ne peut plus platement "architecturé", dans la construction de ses espaces, de ses durées; si le film oppose à la famille trop bien rangée (sans vie, sans audace, sans aventure) la famille populaire  bordélique, famille très comédie américaine classique, Kore eda, lui, dans sa mise en scène ne se pose aucune question, ne se permet aucun jeu, aucune joie, ne se donne le temps d'aucune liberté; c'est aussi sage, et convenu que l'utilisation des variations jouée par Gould...y a quelques bons moments, certains intenses même, comme la scène de la confrontation entre le père et le fils "naturel" : à chaque affirmation du père, chaque ordre, le fils demande "pourquoi?"...et le père est alors rendu visible comme un type qui ne s'est jamais posé la moindre question; son monde devrait vaciller, mais Kore eda ne fait rien de cette puissance de la question... le film aurait du devenir chestovien (deleuze); l’"idiotie" aurait du s'emparer de ce mec si fondé, si assuré, de son existence... la typologie sociale est très clichée...et la question de la "nature" et de la "culture" n'est même pas "problématisée"...


Dernière édition par Borges le Mer 8 Jan 2014 - 6:45, édité 1 fois
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tel père, tel fils" (Hirokazu Koreeda, 2013)

Message par Maya le Mar 7 Jan 2014 - 13:26

D'accord avec Borges j'ai trouvé le film trop lisse pas assez aprofondi

Maya

Messages : 280

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tel père, tel fils" (Hirokazu Koreeda, 2013)

Message par incubé le Mar 7 Jan 2014 - 20:15

Borges a écrit:
selon ma bonne vieille règle, un film parle toujours de lui-même, énonce toujours sa rhétorique, ses principes de mise en scène, et fait sa critique;

Daney disait qu'un grand film était toujours un documentaire sur son propre tournage.


Borges a écrit:c'est aussi sage, et convenu que l'utilisation des variations jouée par Gould...

ya, pour les Goldberg il n'y a que celles-là :
Spoiler:


incubé

Messages : 206

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tel père, tel fils" (Hirokazu Koreeda, 2013)

Message par Eyquem le Mar 7 Jan 2014 - 21:18

Un film bien élevé. Autant le côté fade et lisse m'avait plu dans "I wish" (le sujet s'y prêtait), autant ici la retenue m'a paru très pesante; je n'ai pas compris ce que Kore-eda était allé chercher dans cette histoire.
avatar
Eyquem

Messages : 3126

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tel père, tel fils" (Hirokazu Koreeda, 2013)

Message par Maya le Lun 13 Jan 2014 - 15:47

du japon

Maya

Messages : 280

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tel père, tel fils" (Hirokazu Koreeda, 2013)

Message par incubé le Lun 13 Jan 2014 - 21:51

Maya a écrit:du japon


lol

incubé

Messages : 206

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tel père, tel fils" (Hirokazu Koreeda, 2013)

Message par Maya le Mar 14 Jan 2014 - 13:39

J'ai eu un probléme avec l'ordi il fallait regarder la suite , un mini poster que j'ai ramené du Japon LOL

Maya

Messages : 280

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: "Tel père, tel fils" (Hirokazu Koreeda, 2013)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum