Balzac la Rili de 2009 et la théorie queer

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Balzac la Rili de 2009 et la théorie queer

Message par Invité le Sam 21 Déc 2013 - 18:14

Il y a 5 ans il y avait eu dans le RILI (n°10) une discussion intéressante sur un livre de Michael Lucey, "les Ratés de la Famille" sur les lectures queer et féministes de Balzac. Un universitaire, (un "spécialiste" de Balzac comme dirait l'autre...) , Eric Bordas, avait alors écrit un article entièrement à charge contre le livre, dont le but indirect semblait être surtout de viser indirectement Didier Eribon qui l'avait traduit, l'accusant d'obscurantisme vis à vis de la psychanalyse, de trop grande complaisance avec l’université américaine etc..., alors que l'article avait lui-même une attitude hautaine vis à vis des travaux qui cherchaient à interpréter Balzac de manière psychanalytique (double-bind souvent révélateur de la médiocrité de querelles de pouvoirs à l’œuvre derrière le brio apparent de la discussion académique, dont au passage forum des Spectres offre trop souvent une copie mimétique pour être complètement intéressant). En voulant enfoncer le bouquin de Lucey, Bordas en soulignait involontairement  l'intérêt possible.
Le dénigrement de Lucey par Bordas était centré cette question: '[la faiblesse majeure du livre] est tout simplement son manque de méthode, sa naïveté critique [sic], son absence totale de théorie textuelle et plus encore discursive à commencer par une pensée sociocritique du sexe comme objet de discours dans le roman[...]. Par exemple, agacé par les excès de précautions oratoires de certains historiens sur la question de savoir si Balzac a pu connaître ou non les bruits qui circulaient dans les salons parisiens sur les relations particulières que certaines femmes et certains hommes avaient entre eux, Michael Lucey balaie les hésitations, pourtant indispensables en l'absence de tout documents : "Bien-sûr que Balzac était au courant, étant donné les cercles dans lesquels il évoluaient  et les amis qui étaient les siens".

Il me semble qu'au moins un de ces deux "spécialistes" va chercher chercher midi deux heures trop tard, et rend Balzac plus naïf et contemporain qu'il ne l'était, car dans une Ténébreuse Affaire, on trouve ce passage sur les relations entre l'agent secret dandy Corentin et Fouché (qui présente leur biographie, leur personnalité, qui humanise l'articulation du pouvoir et de la police): "Ce garçon devait, disait-on, appartenir à Fouché par une de ces parentés qui ne s'avouent point, car il le récompensait avec profusion toutes les fois qu'il le mettait en activité". Ils spéculent sur la supposée ignorance sexuelle (à la fois "technique" et sociale) d'un écrivain qui se paye le luxe de faire un splendide outing de Fouché dans les 20 premières pages d'un de ces romans. Au passage Balzac a quand-même écrit "Sarrasine" aussi....

Intéressant d'ailleurs comme roman "une Ténébreuse Affaire", avec une réalité queer "connue" placée  du côté de la police (Fouché et Corentin), et une autre refoulée située à l'opposé du côté de ceux que cette police surveille, avec les jumeaux Simeuse, qui inexplicablement ne parviennent pas à annuler leur relation pour aller avec la Comtesse de Cing-Cygne  (la relation n'aurait de sens que s'ils coucheraient tous les trois avec leur cousine), qui elle-même ne découvre la sexualité qu'à partir du moment où elle est se sait apparemment politiquement gagnante. Très intéressant la manière aussi dont il décrit l'Empire comme un pouvoir exclusivement masculin (au niveau des ministres et tecnocrates policiers), tout en plaçant l'Empereur un peu à l'extérieur de cette notion d'intérêt sexuel que la politique permet de rentabiliser (ici en bien foncier). Le Napoléon de Balzac est trop puissant pour le sexe, et de manière peut-être involontaire, ce qui situe son pouvoir dans une période courte. Balzac oppose à la politique policière de l'empire la conspiration entre le Jacobin Michu et la Comtesse comme une possibilité obscure et souterraine d’intelligence politique où une femme peut prendre place (les deux versant, le complot de la police et celui de la noblesse vaincue  se positionnent de la même façon de la même manière contre la famille: les passages où Balzac décrit les rapports de la Comtesse envers son entourage sont extraordinaires).
Il y a quelque chose de très pré-foucaldien qui unit ce roman à  l'axe Rumbempré-Vautrin de "Splendeurs et Misères des Courtisanes": la sensibilité de Balzac envers la violence du droit (le livre contient description très fouillée de la justice sous l'Empire) , de la police et de la prison, qui rend le légitimiste Balzac souvent à gauche du discours sécuritaire contemporain, et le fait que cette articulation soit décrite depuis le dévoilement d'une position sexuelle minoritaire qui est captée (avant même d'être comprise) par la police, en caractérise aussi l’inconscient et la limite intérieure. Il décrit très bien que la police est un corps qui mécomprend qu'il a lui-même envie de baiser. Balzac est un des seuls  qui, quand il crée un personnage de policier, pense aussi à sa sexualité, ce que les œuvres ultérieures évacuent souvent, même the Wire: dans cette série, en tout cas dans les deux premières saisons, le sexe est toujours du côté du surveillé, ce qui est enregistré et que l'on demande ensuite de ne pas écouter.


Dernière édition par Tony le Mort le Sam 21 Déc 2013 - 21:39, édité 18 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Balzac la Rili de 2009 et la théorie queer

Message par Invité le Sam 21 Déc 2013 - 20:47

C'est de plus en plus incompréhensible... Si c'est possible.

Tu la coupes avec quoi, ta beu?


Change pas de main, sinon:

Spoiler:
penseur moins naïfs
féminsiets
psychanlyse
psychanalystique
révalateur
médiorrité
invlontairement
simpelment
socicritique
discorus
cetains
certaiens
tout documents
Balzac étaient au courant
il évoluaient
il évoulait
position rivales
Ténbreuse Affaire
pur pprésenter
d eFouché
n'auraiit
toous
d'itnelligence
à gaucce
lmite

Et en bonus après 1ère éd:

spoiler:
L'artcield e Bordas létait centré cette question
socioritique
certaiens femmes
qui prrésenter leur biographie
comem roman
ceux que cette polices surveille

Nouveautés après 5è éd:
spoiler:

féminsites
complaisence
derrière le brio apparent discussion académique, dont au passage forum des Spectres
e dénigrement
la relation n'aurait de sens que s'ils coucheraient tous les trois
son pouviir



9è éd. Encore un effort, bientôt la quille:

Spoiler:

Bien-sûr que Balzac étaient au courant
les cercles dans lesquels il évoluaient et les cercles dans lesquels il évoluait
Sarassine
cette polices
la relation n'aurait de sens que s'ils coucheraient tous les trois


La 15è éd. toise la FerPection. Encore quelques peccadilles, cependant, plus qqes nouveautés:

Spoiler:
dont au passage forum
tout documents
les cercles dans lesquels il évoluaient
va chercher chercher midi
cette polices
tecnocrates
les deux versant
les œuvres ultérieurs






Quant au "sens"... : botus et mouche cousue. Une ténébreuse affaire...


Dernière édition par Bidibule le Sam 21 Déc 2013 - 21:40, édité 3 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Balzac la Rili de 2009 et la théorie queer

Message par Invité le Sam 21 Déc 2013 - 21:16

Merci pour ton soucis de correction orthographique (et dieu sait si tu peux écrire longuement au clavier sans relecture avec une orthographe plutôt correcte, c'est déjà ça...). Tu l'as lu?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Balzac la Rili de 2009 et la théorie queer

Message par Borges le Lun 23 Déc 2013 - 10:03

Tony le Mort a écrit:


Il y a quelque chose de très pré-foucaldien qui unit ce roman à  l'axe Rumbempré-Vautrin de "Splendeurs et Misères des Courtisanes": la sensibilité de Balzac envers la violence du droit (le livre contient description très fouillée de la justice sous l'Empire) , de la police et de la prison, qui rend le légitimiste Balzac souvent à gauche du discours sécuritaire contemporain, et le fait que cette articulation soit décrite depuis le dévoilement d'une position sexuelle minoritaire qui est captée (avant même d'être comprise) par la police, en caractérise aussi l’inconscient et la limite intérieure. Il décrit très bien que la police est un corps qui mécomprend qu'il a lui-même envie de baiser. Balzac est un des seuls  qui, quand il crée un personnage de policier, pense aussi à sa sexualité, ce que les œuvres ultérieures évacuent souvent, même the Wire: dans cette série, en tout cas dans les deux premières saisons, le sexe est toujours du côté du surveillé, ce qui est enregistré et que l'on demande ensuite de ne pas écouter.

Tu dis vraiment n'importe quoi...
sinon, "splendeurs et misères...", que j'ai relu récemment (lu entièrement, plutôt; je l'avais laissé tomber y a des années), c'est vraiment pénible, très mauvais...
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balzac la Rili de 2009 et la théorie queer

Message par Invité le Lun 23 Déc 2013 - 12:51

...bon, Balzac est expédié en deux phrases "vraiment pénible très mauvais" (par opposition à "faussement pénible, très mauvais"?) (et à partir d'un seul roman, ce qui est vraiment comique, les séries télé qui fonctionnent bien dont on parle ici doivent beaucoup aux personnages Balzacien, sans Corentin pas de McNulty, sans Michu pas de Omar)...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Balzac la Rili de 2009 et la théorie queer

Message par Borges le Lun 23 Déc 2013 - 15:49

où vas-tu chercher que j'expédie balzac en un seul roman? un écrivain que je crois assez bien connaitre;  je dois en avoir lu une dizaine en moins d'un mois, très récemment; et "splendeurs et misères..." est un mauvais livre; je n'insiste pas sur le fait que tu lui fais dire n'importe quoi... l'auteur de "the wire" lui-même a parlé de de balzac, mais je ne vois aucun lien entre les deux auteurs, univers, styles, entre les personnages, sinon la volonté de raconter une société globalement...
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Balzac la Rili de 2009 et la théorie queer

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum