A Spell to Ward Off the Darkness (Ben Rivers & Ben Russell, 2013)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

A Spell to Ward Off the Darkness (Ben Rivers & Ben Russell, 2013)

Message par adeline le Dim 1 Déc 2013 - 19:47

J'ai regardé ce film sans rien en savoir, rien du tout. Il passait à la télé, j'ai enregistré car j'avais vu les noms des réalisateurs ici et là et ça me rendait curieuse. J'avais distraitement lu en diagonal qu'il devait s'agir plus ou moins d'un musicien.
Je raconte tout ça car ça a eu une incidence sur la manière dont j'ai regardé le film : je ne savais pas du tout ce dont il s'agissait et j'ai été "perdue" durant les deux tiers du film.
L'ouverture est grandiose. Le plan d'un lac, filmé durant six minutes en panoramique à 360° avec des allers-retour, précède celui d'un grand feu crépitant la nuit, à côté duquel une silhouette se devine.
Puis on se retrouve à la campagne. Le début est à nouveau intrigant, des gens, une belle nature, le bruit du monde. Au bout de quelque temps, on commence à tourner en rond. On ne sait rien, le film se veut immersif, cherchant à rendre des sensations plus qu'à faire comprendre ne serait-ce que le lieu où l'on est et la raison que les gens ont de s'y trouver. On est avec eux, ils font des choses, construisent un truc, mangent un bout, se reposent, sortent tout nus d'un sauna et se racontent des trucs inintéressants. (Un mec raconte une histoire de fin de sauna, où tous les participants finissent par mettre chacun le doigt dans le cul d'un autre, pour former une chaîne. C'est débile voire pénible. Pour The Hollywood Reporter c'est "a remarkable sequence", je me demande quand même d'où). Puis on quitte brusquement cet endroit pour suivre l'un des personnages, très peu vu, dans la nature. Il semble jouer à l'ermite, mais dès qu'on a l'impression de le suivre dans une action, d'entrer dans un début d'idée de sa vie d'ermite, on passe à des plans de nature qui ne m'ont pas semblé géniaux, mais à ce moment-là je crois que j'étais perdue et je n'étais plus sensible à la possibilité d'entrer dans le film.
Enfin, nouvelle rupture, et arrive la dernière séquence, aussi frappante et épatante que la première : un plan-séquence d'un concert d'un "neopagan black metal band" (c'est comme ça qu'on le décrit dans les articles), bref avec des cris rauques, beaucoup de guitares basses très fortes, les musiciens grimés en blancs. Ça dure une demi-heure, on dirait un plan séquence (The Hollywood Reporter parle de trois plans, on s'en fout, c'est pareil, c'est filmé incroyablement).

Ceci dit, même si j'arrête pas d'écrire "épatant, frappant, truc et machin", je suis très déçue. Si on ne sait pas ce qu'on regarde, à part le début et la fin qui ont vraiment une force d'immersion et de fascination, les deux parties de la vie communautaire et de la vie d'ermite sont ratées. Le personnage qu'on suit n'est pas défini, on ne comprend pas pourquoi on reste avec lui plutôt qu'avec un autre, de toute manière on ne comprend pas bien ce qu'on faisait là et ce qu'on va faire ailleurs. En soi, l'absence d'explication ou d'indices permettant au spectateur de se repérer n'est pas un problème. Mais il faut alors que le travail purement esthétique construise lui une narration, une signification ou provoque une émotion quelle qu'elle soit. Rien de tout cela dans les deux parties centrales, et c'est dommage…

Py, je crois que tu avais vu "Let Each One Go Where He May" ? (en ligne d'ailleurs sur vimeo : https://vimeo.com/39846969). Tu avais beaucoup aimé, si je me souviens bien, non ?

adeline

Messages : 3000

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: A Spell to Ward Off the Darkness (Ben Rivers & Ben Russell, 2013)

Message par py le Mar 3 Déc 2013 - 17:41

adeline a écrit:
Py, je crois que tu avais vu "Let Each One Go Where He May" ? (en ligne d'ailleurs sur vimeo : https://vimeo.com/39846969). Tu avais beaucoup aimé, si je me souviens bien, non ?
Hum, non pas vu, mais j'en avais eu très envie quand il était passé au Centre Pompidou, il me semble.
avatar
py

Messages : 509

Voir le profil de l'utilisateur http://www.pyduc.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum