Le surfzappeur sans salaire

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le surfzappeur sans salaire

Message par gertrud04 le Sam 19 Jan 2013 - 23:04

avatar
gertrud04

Messages : 241

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le surfzappeur sans salaire

Message par Invité le Dim 20 Jan 2013 - 15:05

Avant de me visionner la suite du Claudel, j'ai vu un truc où Karl Zéro enquêtait sur la mort d'Edouard Stern et le fait que l'enquête sur la mort de l'enfant d'une de ses maîtresses avait était bâclée (le docu sous-entendait qu'il avait comamndité un meurtre , avant hasarder habilement tout à la fin l'hypothèse d'un complot dans le complot qui ferait d'Edouard Stern lui-aussi une victime).
C'était nul à chier et racoleur mais je le confesse, j'ai regardé jusqu’à la fin (l'imper de Karl Zero qui marche la nuit dans Paris, les témoins, en général de jolies femmes, qui pleurent, le cynisme onctueux des avocats, le fait qu'apparemment la sonnette de l'immeuble d'Edouard Stern était d'un modèle que l'on trouve au Brico etc..).

Mais tout se tient, j'avais l'impression de comprendre l'esprit Canal: la femme de Basile de Koch qui manifeste pour les valeurs, le fait que dans la manière dont Karl Zéro parle, il présente finalement toujours sa bonne foi ou son bon sens moral (et celui du spectateur) comme un palliatif à la faillite de l'état et de la société (rien de plus, mais n'existant que là).

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum