Grigris de Mahamat-Saleh Haroun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Grigris de Mahamat-Saleh Haroun

Message par Invité le Mar 16 Juil 2013 - 16:58

Film d'abord documentaire sur l'acteur Souleymane Deme (Grigris dans le film) handicapé d'une jambe et mascotte de N'damena, ou il électrise les nuits par une danse très personnelle et sensuelle. Il rencontre la belle Mimi, une prostituée, elle aussi handicapée, elle est métis, différente, au point de se couvrir la tête d'une perruque afro pour se fondre dans la masse.

Ce sont deux exclus pour lui, sous la coupe de sa mère puis d'un truand ; elle n'a pas de famille, elle est dominée par les hommes qu'elle fréquente.

Aucune commisération envers la jambe de grigris, c'est juste un danseur avec ce corps là. Leurs sentiments prennent lentement de l'ampleur avec le temps. MSH distille les informations sans jamais insister, c'est sa première fille, puis elle est enceinte etc.

Pour payer les frais d'hôpitaux de son beau père malade, pas de sécu, il va entrer dans un trafic de contrebande d'essence, voler l'argent etc. Obligé de fuir avec Mimi il vont dans un village de brousse ou la communauté des femmes, seules, les hommes au champ reviendont plus tard, les accueille et les protège.

Le film suit donc un chemin singulier qui va du documentaire, au polar et au "road-movie".
Il passe de la ville, sans horizons, au cadres serrés, masculine, machiste, aux plans larges de la campagne où le couple va pouvoir se construire (Grigris dit à Mimi :"ici tu es une femme comme les autres"), un matriarcat, un monde féminin où Grigris trouve aussi sa place.
Un beau personnage et un beau couple de cinéma.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum