Il était une fois les 55 jours de Pékin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Il était une fois les 55 jours de Pékin

Message par wootsuibrick le Dim 2 Juin 2013 - 9:20

Deux films qu'il serait intéressant de mettre en parallèle :





Cette référence à la boxe est d’une extrême importance car elle permet de comprendre réellement la révolte des boxeurs et de tenter de restituer un peu de vérité dans un fatras de mensonges qui arrangent tout le monde, occidentaux capitalistes comme chinois communistes.
Originellement, le mouvement naît, en effet, dans le Shandong (Shantung) où en 1896 il se fait connaître sous l’identité du Dadao Hui (Ta Tao Houei), Société du Grand Sabre, organisation secrète et populaire qui se réfère au fameux Monastère de la Petite Foret, Shaolin Shi, Shorinji en Japonais, situé dans le Hunan.

Cette organisation reprend le principe de plusieurs sociétés secrètes qui se réfèrent également à ce fameux monastère berceau initial du Bouddhisme Chan (qui deviendra le Zen !) réputé pour ses " Arts Martiaux ", donc ses pratiques de " Boxe Chinoise ".

Ces sociétés, qualifiées de Triades (San Ho Hui), sont " Les Trois Bâtons d’encens ", " l’Eventail Blanc ", " La société du Ciel et de la Terre " nées à Shaolin pour " Soutenir les Ming, Détruire les Xing " (Fan Ming, Fu Tsing).

Il s’agissait donc bien d’un mouvement xénophobe, mais destiné à chasser les Mandchous (Qing) (à cette époque non Han, donc non-Chinois !) considérés comme des envahisseurs étrangers, des barbares du nord (Pei Ban).
Ces sociétés secrètes destinées originellement à rendre la Chine aux chinois sont multiples.


On relève, par exemple

le " Lotus Blanc " (Pai Lien Kiao),
les " Poignards de Justice " (Siao Tao Hui),
les " Végétariens " (Tchai Kiao),
la " Raison Céleste " (Tien Li Kiao ",
les " Lanternes Rouges " (Hong Teng Kiao),
les " Lanternes Bleues " (Lan Teng Kiao),
les " Sourcils blancs " (Pai Mei Kiao)... sans oublier
le " Grand Faite " (Tai Ji Kiao),
les " Huit Trigrammes " (BaGua Kiao),
le " Grand Achèvement (Da Cheng Kiao)... la particularité essentielle de toutes ces sociétés (Kiao), associations (Hui) ou confréries (Tang), et ceci sans la moindre exception est de prendre appui sur la pratique de la " Boxe " (Quan, Chuan, kiuan, Tchuan... ).
(...)

Si nous regardons la vérité en face, l’autre vérité, nous constatons que les légations n’ont jamais subi l’assaut d’une quelconque armée régulière ni de l’armée musulmane du Gang Su, mais les attaques courageuses et désordonnées de nos fameux " Boxers ", donc des boxeurs décrits principalement comme des gamins et des gamines survoltés qui ont eu l’inconscience de croire en une quelconque invulnérabilité magique due à la pratique du " Kung-fu " et des fameuses recettes du "manteau de fer" de la "cape d'invincibilité".

http://www.tao-yin.com/wai-jia/revolte_boxeurs_1.html

http://beyondthewallofsleep.over-blog.com/article-la-secte-du-lotus-blanc-tsui-hark-1992-75785494.html
avatar
wootsuibrick

Messages : 1834

Voir le profil de l'utilisateur http://mondesducinema.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum