Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Invité le Lun 28 Jan 2013 - 13:02








(à suivre...)


Dernière édition par Mangeclous le Ven 22 Fév 2013 - 22:25, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Invité le Lun 28 Jan 2013 - 13:19


pure provoc' bien sûr ! Wink


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Borges le Lun 28 Jan 2013 - 17:35

provoc, provoc toujours Wink

je me demande si le cinéma us a produit de vrais méchants; j'en vois pas; parmi les méchants que j'ai en tête, aucun américain; spontanément, je pense plutôt au flic de "deux hommes dans la ville" :



ou encore à "sept morts sur ordonnance"
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Borges le Lun 28 Jan 2013 - 17:43

-faut peut-être distinguer "méchant", "méchanceté"; "mal"...

-

-de la méchanceté pour moi sont exclus les vampires, tueurs en série, et autres super vilains...la méchanceté doit se situer dans la vie ordinaire, comme on dit...

-dans le genre fantastique, le pire méchant que je connaisse, c'est dans "cure"


avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par DB le Lun 28 Jan 2013 - 18:24



Immédiatement c'est lui qui m'est venu à l'esprit
avatar
DB

Messages : 1528

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Invité le Lun 28 Jan 2013 - 20:53

les tarés sont souvent méchants


Francesco dans El


la bande deL'Ange exterminateur fait froid dans le dos :



et qui moins taré, moins méchant que Norman Bates :



c'est pas comme lui :


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Dr. Apfelgluck le Mar 29 Jan 2013 - 7:33

J'ai déjà vu Travis Bickle cité dans des listes des "plus grands méchants de l'Histoire du cinéma" US (il est également dans la liste 100 Heroes & Villains de l'AFI il me semble). Jamais trop compris. Bickle doit être un bien trop grand miroir pour eux.
avatar
Dr. Apfelgluck

Messages : 470

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Invité le Mar 29 Jan 2013 - 20:02

-Dana Andrews dans Beyond a Reasonable Doubt
-Frank dans Blue Velvet
-La famille de logeurs dans "Allemagne Année Zero" (l'instit et le grand frère ne sont pas mal classés non plus: il est singulier de voir à quel point les rôles sont typés archi-symboliquement dans ce flm, et portant chaque individu est crédible et moralement consistant)
-Curd Jürgens dans Amère Victoire de Ray, même si sa lucidité sur sa veulerie est émouvante
-HAL
-la Chose, cacher le mal radical dans des chiens de traineau c'est dégueulasse
C'est vrai qu'il ya un truc curieux chez Bunuel, une espèce d'efficacité morale involontairement sacrificielle du sadisme. Le personnage joué par George Marchal dans "la Mort en ce Jardin" est assez effrayant, mais les circonstances en font un héros faillible qui ne sauve que l'innocence


Dernière édition par Tony le Mort le Mar 29 Jan 2013 - 20:35, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Invité le Mar 29 Jan 2013 - 20:25

Donald Sutherland dans 1900, c'est d'ailleurs curieux, le sadisme de son personnage confère finalement une dimension anhistorique au film ( le film assigne en fait à la classe ouvrière la mission de l'équilibrer et le discours politique sur la pureté survit au facisme)

Waco dans Winchester 73, même si intelligement Mann fait du seul vrai méchant de son film un personnage périphérique, cela n'annule pas l'impression de vertige

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Invité le Mar 29 Jan 2013 - 20:52

Alain Cavalier dans Irène. Trintignant dans le Combat dans l'ïle?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par gertrud04 le Ven 1 Fév 2013 - 7:53




Mais les animaux sont-ils vraiment méchants ?



avatar
gertrud04

Messages : 241

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Invité le Ven 1 Fév 2013 - 9:10

gertrud04 a écrit:Mais les animaux sont-ils vraiment méchants ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Borges le Ven 1 Fév 2013 - 12:15

gertrud04 a écrit:


Mais les animaux sont-ils vraiment méchants ?




hi

grande question : deleuze y consacre pas mal de pages, et derrida plus encore Wink



avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Invité le Ven 1 Fév 2013 - 12:19

à grande question grand film fait à l'époque ou l'image devait "rétrécir" pour entrer dans le poste de télévision lol

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Invité le Ven 1 Fév 2013 - 13:27

"La mouche noire" sorti un an plus tard est bien aussi.
Bien plus mineur certes, mais bien. Aussi.

Pour le reste je maintiens que Joe Pesci > Caligula > Pol Pot > La comtesse Báthory > Jean-François Coppé.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Invité le Ven 1 Fév 2013 - 14:52



« Tu sais, ce film où Guy Georges se prend pour le Thierry Paulin de Claire Denis... »

(Photo de G.G. prise par Yan Morvan en 1995)


le byiaupique arrive aïe ><

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Invité le Ven 1 Fév 2013 - 19:42

Il n'y a pas de méchant de "Je n'ai pas Sommeil". Ce qui intéresse Denis c'est sans doute plutôt le jeu des communication et des impasses entre plusieurs mondes (le frère qui ne sait rien, d'un certain côté le fait que le personnage du tueur ressemble psychologiqement aux vieilles dames qu'il assassine: même quotidien indéchffrable, à la fois solitaire et socialement lisse) que la logique des crimes.
King of New York le personnage de White (je crois qu'il s'appelle Frank, comme beaucoup de méchants) n'est pas non plus effrayant (il se cherche une raison, et au départ veut monter une dernière arnaque pour quitter le milieu c'est le contraire de la gratuité. Ce sont les flics et son lieutenant trop zélé et trop fidèle à l'esprit de ce qu'était Frank était avant la prison qui font déraper tout. Il est rès proche du personnage de de Niro dans Casino, ou de Pacino dans Carlito's Way: même en aspirant à l'innocence, il reste trop puissant)






Pas mal de méchants ou de gens déchus chez Lubitsch, mais toujours dédoublés par un scrupule moral dès le début du récit (Angel, l'Homme que J'ai Tué qui réunit le plan de sabres lors des commoration patriotiques et la guerre et la culpabiltié historique, d'un certain côté le faux Hitler de To Be or Not To Be)



L'ambiguïté est présente dès le début chez Lubitsch, c'est le hors-champ réaliste du film, mais ce réalisme est quelque chose de plus symbolique que le film lui-même ; ses films avancent souvent en assumant la part non-symbolique du mal, les pesonnages arrivent à critiquer l'irrationnel du mal, à se placer au-dessus, mais presque malgré eux.

Chez De Palma, le méchant est aussi terrifiant mais n'existe souvent pas et donc en bonne logique, ne fait rien (c'est l'inverse de "the usual Suspect": le pire aspect du mal est de nous faire croire à son existence, pour cela il n'est pas une affaire de sensibilité). Même lorsqu'il ne fait rien, le mal existe.









J'ai souvent eu du mal avec les Argento, en fait moins radicaux que les faux méchants de de Palma (car plus baroques), maischez qui c'est le film lui-même, sa lumière, sa photographie qui endosse la part théatrale et irréelle du sadisme d'un seul personnage (dans Suspira c'est le scènes anonyme sur l'aéroport au début qui sont les plus déstabilisantes: en montrant a foule Argento montre quelque cose qui n'est ni joué, ni investi par le récit, finalement la foule est la seule chose opposée au fantastique morbide de la situation)


Dernière édition par Tony le Mort le Ven 1 Fév 2013 - 20:11, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Invité le Ven 1 Fév 2013 - 20:08

Jeanne Balibar dans "Ne Touchez pas à la Hache" (chez Rivette, beaucoup de film mettent en scène des persécuteurs mystérieux, cela ne reivent pas tellement ans le rste de la Nouvelle Vague)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Invité le Sam 2 Fév 2013 - 1:43

Par "méchant" je voulais partir d'un cliché, nous n'y arrivons pas Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Invité le Sam 2 Fév 2013 - 2:47

Mangeclous a écrit:
gertrud04 a écrit:Mais les animaux sont-ils vraiment méchants ?

Voir la fin des "Yeux sans visage" de Franju également, qui pose la question d'une façon plus fine qu'en partant de l'expression communément admise de "chien méchant" parce que dressé pour l'être apparemment.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Invité le Lun 4 Fév 2013 - 2:01

Et dans ce même film, avec le thème de la greffe - et donc d'un certain transfert - se pose la question : Le cinéma nous rend-il méchants ?


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Invité le Lun 4 Fév 2013 - 8:29

La partie la plus convaincante de Chien Blanc le bouquin de Gary est plus sur Hollywood qui rend raciste que sur le racisme lui-même (d'un côté l'engagement sincère mais en cul-de-sac de Seberg pour les droits civiques, de l'autre les couillonnages radical-narcissiques de Brando mais aussi du système entier qui mettent en place une concurrence mémorielle sans rien changer à la situation de fait, et permettent à la critique collective du racisme de conserver les formes d'un discours patriotique). Je ne sais pas si Fuller a transposé cela dans son film.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Invité le Lun 4 Fév 2013 - 20:25

{0} a écrit:Et dans ce même film, avec le thème de la greffe - et donc d'un certain transfert - se pose la question : Le cinéma nous rend-il méchants ?



manquerait plus que ça .. dirait Ethan !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Invité le Lun 4 Fév 2013 - 20:47

{0} a écrit:Et dans ce même film, avec le thème de la greffe - et donc d'un certain transfert - se pose la question : Le cinéma nous rend-il méchants ?



tu fais référence à Cavell : Le cinéma nous rend-il meilleurs ? Il répond explicitement dans le chapitre 2 : Qu'advient-il des choses à l'écran ? texte aussi paru dans Trafic n° 4, 1992.



Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Invité le Ven 22 Fév 2013 - 11:13



Indice : c'est le film que Tarantino à le plus détesté de son auteur et de toute l'année de sa sortie.


Dernière édition par Mangeclous le Mar 26 Fév 2013 - 0:15, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les méchants du cinéma (Thénardier, Mabuse, Vador)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum