L'habit ne fait pas le moine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'habit ne fait pas le moine

Message par Invité le Dim 13 Jan 2013 - 20:58

Michel..., Michel dans Pickpocket a beau porter le même habit tout le film, pourtant quel itinéraire commençant dans une liberté défraîchie comme l'habit et finissant en prison, dans sa chemise d'un blanc éclatant de la façon la plus paradoxalement la plus joyeuse qui soit, avec Jeanne. Par deux fois il est dit que le monde marche sur la tête, par deux fois dans le film, le début et la fin nous y assistons.
Michel tient tout autant un journal dans son cahier à spirale, nous racontant par dessus l'écriture ce qui a déjà eu lieu, qu'il s'essaie à l'écriture. Il s'essaie surtout au vol à la tire, l'argent, les montres pour des raisons obscures - aujourd'hui qui ne reste plus d'hommes comme Bresson, on le mettrait à l'hp pour addiction. Cette plus grande partie du film est un film de "mains" autonomes et d'une grande dextérité, dans des lieux publics où règne un vacarme du diable - chez Bresson il y a toujours beaucoup de bruits en arrière plan - où l'on voit le plus souvent Michel et son regard pénétrant sa veste sombre, ses mains ses prises. Il est impatient, il monte chez lui sans fermer la porte il descend se dirige vers des espaces aussi tactiles que le flipper sur lequel il joue. Il est fébrile.
La magie de Bresson est d'attraper ce desarroi dans une intériorité aussi morale que joyeuse. On dit que Cocteau aurait signé les dialogues.
"Jeanne quel drôle de chemin j'aurais du faire pour parvenir jusqu'à toi" est la dernière phrase. Jeanne sera le film suivant de Bresson.
On dit que la quintessence de Bresson est là.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'habit ne fait pas le moine

Message par Invité le Lun 14 Jan 2013 - 17:08



on est plus à même d'attendre d'un pickpocket une main qui s'insinue plutôt que le surgissement d'une main. Les deux traversent le film.
Pickpocket est un éloge des mains : des servantes ? Peut être, mais douées d'un génie énergique et libre, d'une physionomie : visages sans yeux et sans voix, mais qui voient et qui parlent.


Dernière édition par slimfast le Lun 14 Jan 2013 - 20:04, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'habit ne fait pas le moine

Message par BK le Lun 14 Jan 2013 - 17:51

C'est clair que des photos d'un site de rencontres c'est un crime contre l'humanité j'imagine. (clic droit enregistrer sous page internet, profil public accessible à tous)


Dernière édition par BK le Dim 20 Jan 2013 - 11:46, édité 1 fois
avatar
BK

Messages : 178

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'habit ne fait pas le moine

Message par Invité le Lun 14 Jan 2013 - 19:13

ce "c'est clair"... "j'imagine" est unique.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'habit ne fait pas le moine

Message par Invité le Lun 14 Jan 2013 - 19:29

j'adore les précautions oratoires tout ce que n'a pas Michel, le héros de Pickpocket qui se jette aussi bien dans la gueule du loup, le commissaire que de l'agneau, Jeanne. Le vol à la tire il le pratique impatiemment, sans ménagement comme pour mieux le congédier, s'en défaire, être libéré.
Tout au long du film il ne voit pas ; à la fin, seulement, juste avant que le film ne se mue en un drap blanc, in-extremis il verra.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'habit ne fait pas le moine

Message par Invité le Lun 14 Jan 2013 - 21:11

il y a un procédé particulier à Bresson qui consiste à ne pas montrer un contrechamp mais à l'illustrer de façon sonore. Par exemple au début de pickpocket
à Longchamp Michel s'apprête à voler l'argent dans un sac devant lui. On ne voit pas la course, que les personnage suivent, sauf lui avec son regard flottant : on l'entend, rien d'inutile. Le contrechamp à 180° est du reste assez drôle : Michel est bien cadré par les deux personnages à chapeaux, l'homme et la femme tout droit sorti de Magritte. Un détail est amusant, l'homme a des jumelles mais il est cadré de telle façon qu'on n'en voit que la moitié, qu'un oeil. Cette demi-jumelle, longue vue aura parcouru l'histoire du cinéma depuis La règle du jeu. D'ailleurs il a tellement l'oeil que Michel se fera prendre.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'habit ne fait pas le moine

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum