Un spectre hante toujours le monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un spectre hante toujours le monde

Message par Borges le Jeu 3 Mai 2012 - 13:46

avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un spectre hante toujours le monde

Message par careful le Jeu 3 Mai 2012 - 14:05

Borges a écrit:


Tom Morello ? Tiens donc.
Elle est bien trop propre sa chemise.

En effet, je verrais mal Zack De La Rocha à sa place.
avatar
careful

Messages : 687

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un spectre hante toujours le monde

Message par IQI le Sam 5 Mai 2012 - 6:37

Salut Borges,

auras tu noté que ce jour là, un premier mai, NS aura, dans un chez lui rarissime non mensonge, exprimé ce qui le définit vraiment : "Nous ne voulons pas de la lutte des classes". Très curieusement, pas grand monde n'a relevé cet aveu "formidable".

IQI

Messages : 66

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un spectre hante toujours le monde

Message par Borges le Sam 5 Mai 2012 - 8:24

salut IQI; oui, j'avais noté. Il aurait fallu bien du courage pour relever, surtout à gauche, qui n'en veut pas plus; comme si c'était une question de volonté, de désir, ou je sais pas. C'est quoi sarkozy au fond? un mec qui passe son temps à diviser, et qui prétend refuser les divisions, les luttes, les combats, entre communautés, groupes, ceux qui bossent, ceux qui pas, ceux qui se lèvent tôt, ceux qui se couchent tard...ceux qui mangent bio, halal, casher, laïque... en fait, s'il en veut pas de la lutte, de toutes les luttes, c'est son truc, ses grandes inventions, depuis le début. C'est le fameux pompier qui allume le feux... ou alors le mafieux qui se fait payer pour protéger de la menace qu'il représente; c'est quoi un Etat? Une mafia qui a réussi (cf par exemple les études historiques de Charles Tilly, Norbert Elias). Stratégie de tous les pouvoirs, les Eglises inventent le diable pour en protéger. Sarkozy, toutes les divisions possibles, pour les refuser; car au moment même où il dit" j'en veux pas de la lutte des classes", il faut qu'il en pose, qu'il en suppose l'existence, il faut que quelque chose de tel existe, soit possible, sur le mode de la menace, du retour...Hollande, la gauche, qui était autrefois un principe de division, des différences et de leur affirmation, se présente comme la puissance du rassemblement, de l'unité...Elle a donc besoin du principe de division;

il faudrait peut-être aussi se souvenir que le 19ème siècle a mis en scène deux luttes : celles des classes, et celles des races; la lutte des classes, qui l'a emporté (j'oublie pas les colonisations) a représenté un dépassement des nations, "races", cultures, dans l'unité de la classe; on revient en-deçà de cette conception, vers "les civilisations", les valeurs...

aux syndicats sarkozy a aussi dit : "il faut baisser le drapeau rouge et se mettre au service de la France" .

Morale du service, de triste mémoire.

Je sais pas ce que tu penses de badiou, mais je trouve très juste quand il dit que le capitalo-parlementarisme ça consiste à dissimuler le principe de continuité sous l'affichage hyper médiatisé de petites différences; l'identité représentée comme différence. C'est la petite dialectique gauche-droite : la catégorie principale du parlementarisme spécialement en France, c'est la gauche : la gauche c'est ce qui promet une différence mais qui "telle l'héroïne de Claudel dans la pièce "La ville" affirme finalement que "la promesse ne peut pas être tenue".




avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un spectre hante toujours le monde

Message par Largo le Sam 5 Mai 2012 - 13:20

Au fait, vous avez vu que dans la BA de Cosmopolis, la phrase "Un spectre hante le monde" revient plusieurs fois chez les manifestants ? Ils tiennent aussi des rats à bout de bras...
avatar
Largo

Messages : 3181

Voir le profil de l'utilisateur http://www.raphaelclairefond.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un spectre hante toujours le monde

Message par Borges le Sam 5 Mai 2012 - 14:00

http://www.slate.com/blogs/browbeat/2012/04/19/cosmopolis_trailer_david_cronenberg_s_robert_pattinson_starring_don_delillo_adaptation_looks_amazing.html


ou mieux : http://ohnotheydidnt.livejournal.com/68430780.html

CRONENBERG :



Indeed I couldn’t but think a little about Marx while making the film, if only because you can hear the first sentence from the Communist Manifesto in it, “a spectre is haunting the world”…

Only now it’s not Europe, it’s the world you’re talking about…
Sure. But here is an important topic, one that I had never really tackled before: money. The power of money, the way it shapes the world. In order to deal with it, I didn’t need to make thorough research into the world of finance. Its agents are everywhere to be seen. They are on television, in documentaries, in the papers. They do and say what DeLillo wrote, their behavioural patterns are just like Eric Packer’s. To me, the reference to Marx isn’t trivial. In the Communist Manifesto, Marx writes about modernism, about the time when capitalism will have reached such a degree of expansion that society will go too fast for the people, and when the impermanent and the unpredictable will rule. In 1848! And this is exactly what you get to see in the film. I often wondered what Karl Marx would have thought about the film, because it shows a lot of things he had foreseen.






avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un spectre hante toujours le monde

Message par Largo le Sam 5 Mai 2012 - 14:18

Ah merci pour l'interview.
avatar
Largo

Messages : 3181

Voir le profil de l'utilisateur http://www.raphaelclairefond.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un spectre hante toujours le monde

Message par Invité le Sam 5 Mai 2012 - 14:27

oui, merci. j'en reste bouche bée ! Wink
sans blague, je l'attendais pas là. curieux de voir ce qu'il va en faire.

Cosmopolis sort le 25, en même temps que Sur la route, de W Salles.


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un spectre hante toujours le monde

Message par Borges le Sam 5 Mai 2012 - 16:10


à droite du texte de Badiou, y a une pub pour "indian palace"; une comédie anglaise d'une nostalgie impérialiste raciste assez puante. Je sais pas si IQI a vu ça.

avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un spectre hante toujours le monde

Message par Eyquem le Sam 5 Mai 2012 - 16:48

L'article de Frédéric Lordon est très bien aussi : "FN, mêmes causes, mêmes effets" :


http://blog.mondediplo.net/2012-05-02-Front-national-memes-causes-memes-effets

Portant à toutes les erreurs d’analyse ceux qui étaient trop disposés à prendre leur désir pour la réalité, l’« anomalie » du scrutin de 2007 demande donc bien plutôt à être reconsidérée comme une occurrence de plus d’une régularité politique de longue période — mais celle-là même qu’aucune des certifiées élites ne voudra admettre, ni seulement voir. Car sans discontinuer depuis 1995, le corps social, quoique se dispersant entre des offres politiques variées, n’a pas cessé de manifester son désaccord profond avec le néolibéralisme de la mondialisation et de l’Europe Maastricht-Lisbonne ; et avec la même constance, le duopole de gouvernement, solidement d’accord, par delà ses différences secondes, sur le maintien de ce parti fondamental, n’a pas cessé d’opposer une fin de non-recevoir à ce dissentiment populaire. La montée du FN n’est pas autre chose que le cumul en longue période de ces échecs répétés de la représentation, le produit endogène des alternances sans alternative qui pousse, assez logiquement, les électeurs à aller chercher autre chose, et même quoi que ce soit, au risque que ce soit n’importe quoi.

avatar
Eyquem

Messages : 3126

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un spectre hante toujours le monde

Message par Borges le Sam 5 Mai 2012 - 17:10

La montée du FN n’est pas autre chose que le cumul en longue période de ces échecs répétés de la représentation, le produit endogène des alternances sans alternative qui pousse, assez logiquement, les électeurs à aller chercher autre chose, et même quoi que ce soit, au risque que ce soit n’importe quoi.

hi eyquem; entre nous, tu trouves pas que c'est un peu bête ce genre de truc; n'est-ce pas ce qui se dit partout? Comme si on ne pouvait pas être d'extrême droite par conviction, librement...les électeurs des extrêmes sont toujours expliqués, "sociologisés", économisés, c'est toujours du dépit, de la protestation, faute de mieux... ce qui bien entendu laisse penser que les seuls choix naturels, et paradoxalement libres, c'est gauche-droite...
avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un spectre hante toujours le monde

Message par Eyquem le Sam 5 Mai 2012 - 18:41

'soir Borges,

la sociologie du vote FN ne m'intéresse pas plus que ça : ce que dit Lordon me semble rejoindre ce que tu disais au-dessus, en citant Badiou:
Borges a écrit:je trouve très juste quand il dit que le capitalo-parlementarisme ça consiste à dissimuler le principe de continuité sous l'affichage hyper médiatisé de petites différences
C'était la conclusion de Hollande, à la fin du débat de mercredi : "le débat a été utile, il a montré la différence des projets". Mouais bon, les différences, on les a vues mais seulement dans les limites d'un consensus sur les points importants (l'Europe, la finance, etc). Les différences, elles étaient seulement sur les solutions aux problèmes, qui sont les mêmes pour les deux, et pas sur la définition des problèmes eux-mêmes. Le débat s'est souvent réduit à une querelle de chiffres, comme il a été dit par tous les chroniqueurs :
- C'est 500 milliards
- Non, c'est 600 milliards
- Eh ben, si vous faites pas la différence entre 500 et 600 milliards, ça promet.

Des échanges de ce genre, sur des différences qui ne font pas la différence.


A part ça, demain, je vais voter quand même, car il me semble que c'est de salubrité publique de virer cette bande de salauds.



Entendu ce soir au zapping un extrait de je ne sais quel reportage : c'était un paysan à qui on demandait si ça l'étonnait, le vote FN dans son patelin :
- Pas du tout, non ; y a de plus en plus d'étrangers en ville ; on en a marre de payer pour eux.
Après quoi, évidemment, le reportage balance une musique dramatique en donnant le pourcentage d'immigrés dans le Loiret, blablabla.
Moi j'aurais plutôt cherché à savoir si c'était vrai (que les campagnes paient pour les étrangers en ville) et j'aurais cité l'entretien avec Bernard Marchand, professeur à l'Institut français d'urbanisme, qui prouve, chiffres à l'appui, que la richesse des régions se fonde sur le "pillage" des banlieues de l'Ile de France et des 4 ou 5 plus grandes villes de France.

BERNARD MARCHAND : Vous avez donc trois groupes de population en France : les vieux, les riches, installés au coeur des villes, qui dirigent le pays ; vous avez tous les provinciaux, au sens large du terme, les notables de province, les paysans, etc., qui vivent des dépenses publiques, de subventions, ou de déductions d’impôts, etc. ; et puis vous avez les jeunes, qui sont parqués dans les banlieues, qui produisent en grande partie la richesse nationale, et qui sont à l’abandon. En France, les banlieues, c’est entre un quart et un tiers de la population, selon la façon dont on compte. [...] en réalité, l’État français fonde sa légitimité et son pouvoir sur le « pillage » des grandes agglomérations pour assurer son pouvoir dans les provinces. C’est l’État et la province, et le monde rural, contre Paris, contre les grandes agglomérations, contre les banlieues, contre les jeunes et les classes populaires qui produisent pourtant l’essentiel de la richesse du pays. C’est sur cette alliance que repose le pouvoir en France, et c’est la périphérie des grandes agglomérations qui en fait les frais.
entretien dans la Revue des livres :
http://www.revuedeslivres.fr/la-haine-des-villes/
avatar
Eyquem

Messages : 3126

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un spectre hante toujours le monde

Message par Borges le Dim 6 Mai 2012 - 7:38

hi; oui, j'avais lu ce texte dans revue; assez étonnant, avec quelques côtés déplaisants.

sinon le truc avec les étrangers, c'est simple : des électeurs votent FN à cause des étrangers et de tous les problèmes qu'ils causent (les médias adorent insister sur cette cause); un vrai problème pour les partis qu'on dit traditionnels, car si les étranger volent l'argent des français, ils volent aussi indirectement des voix, donc du pouvoir, de l'argent, à ces partis; les électeurs du FN et les partis traditionnels ont donc un même ennemi; comment résoudre le problème? supprimez la cause et vous supprimez l'effet, s'il y a moins d'étrangers et le reste, on votera moins pour le FN...

une stratégie que les nazis avaient utilisé pour lutter contre l'antisémitisme

un truc marrant : le FN est présenté comme le seul parti que l'on peut "supprimer" en supprimant les causes, les problèmes... qui amènent les gens à voter pour lui; faudrait faire la même chose avec les autres : qu'est-ce qui amène les gens à voter ps, ump, ou que je sais pas? En supprimant ces causes on supprimerait aussi ces partis; vous imaginez bien que c'est pas les partis eux-mêmes qui vont appliquer cette superbe stratégie.



(j'ai entendu à la télé ce matin qu'il y avait un cinéma dans je ne sais pas quel coin de France qui offrait des places à prix très réduit aux électeurs qui avaient fait leur devoir électoral; c'est de la discrimination, non?)



avatar
Borges

Messages : 6047

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un spectre hante toujours le monde

Message par Invité le Dim 6 Mai 2012 - 13:14

___


Dernière édition par breaker le Sam 28 Juil 2012 - 16:15, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un spectre hante toujours le monde

Message par Invité le Dim 6 Mai 2012 - 16:49

salut à tous !
deux truc sur le vote FN, qui sont généralement passé sous silence:

-le vote Marine Le Pen cette année ne dépasse pas, ni en pourcentage, ni en nombre de voix, le vote traditionnel de l'extrême-droite - par exemple JMLe Pen+Mégret ; tout le battage autour de la prétendue montée du FN a en tous cas un effet : ne pas parler du score de Mélenchon, c'est à dire de la réapparition d'une force politique à gauche du ps (même si il n'y a pas d'illusion à se faire sur Mélenchon lui-même) ;

-dans le n° d'avril du Monde Diplomatique, il y a deux articles intéressants sur le FN : une enquête en milieu rural, où le vote frontiste s'affiche beaucoup plus qu'avant, mais pas d'abord sur des arguments racistes, plutôt sur un désir de sortir du système actuel, et la question de l'immigration semble venir en second. le deuxième article est sur le bouquin sorti par Le Pen fille en janvier : elle cite Marx, Brecht et Marchais(!) et salue les communistes qui ont essayé mais sans succès de faire plier la finance internationaliste ; c'est aussi sur cette base là qu'elle a reçu des voix, même si là encore il n'y a pas d'illusion à se faire.

sinon, prudence sur les estimations de 20h. il est déjà arrivé aux israéliens de se coucher avec Ehoud Barak comme nouveau premier ministre - et de se réveiller avec Netanyaou à la place !


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Un spectre hante toujours le monde

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum